Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Photographies VOSGES en PLAINE

1 2 > >>

gitte

Le 3 février de cette année 2021, je publie l'article "DOMPAIRE, Huilerie ou Moulin du Saulcy ? " que je vous invite à voir ou revoir en suivant le lien précisé en fin d'article.

Le 15 février, il fait froid, la neige recouvre les sols, je vais photographier la Gitte près de la Jardinerie Etienne de MADONNE-ET-LAMEREY (Côté MADONNE par rapport à la 4 voies).

Je descends au niveau de la Gitte et je photographie cette guirlande de glace que je publie dans l'article "MADONNE ET LAMEREY, les perles de glace de la Gitte" Le lien est en fin de publication.

Je remarque que les eaux de la Gitte sont tumultueuses au passage de ce qui me semble bien être un ancien barrage. Je le photographie sans chercher spécialement à savoir ce à quoi il a pu servir.

(Cliquer sur les images de cet article pour les agrandir)

(Cliquer sur les images de cet article pour les agrandir)

L'emplacement de l'ancien barrage sur la Gitte

Cliquer sur l'icone en bas à gauche de la carte pour afficher la vue aérienne.

Récemment, je vois sur le fond de carte topographique du Géoportail IGN, que la Gitte se dédouble au niveau des établissements Etienne (Jardinerie). C'est vrai qu'il y a bien un pont route qui passe au-dessus de ce bras de la Gitte. Je fais alors le rapprochement avec le Moulin du Saulcy. 
Y aurait-il eu un moulin mû par une chute d'eau de la Gitte à cet endroit ?

Sur les traces de l'ancienne scierie de MADONNE
La Scierie de Madonne

Je commence mes recherches en consultant le Géoportail IGN. 
La méthode est bonne car sur le fond de carte 1950, je vois qu'il est indiqué Scie à cet emplacement. Il y a donc eu une scierie à MADONNE.

Le barrage servait à dévier partiellement la Gitte pour alimenter la scierie en force hydraulique.

Sur les traces de l'ancienne scierie de MADONNE
L'alimentation en eau de la scierie

La conception est similaire à celle du Moulin du Saulcy de l'ancienne Huilerie à DOMPAIRE.
Un barrage avec déversoir est édifié pour créer un réservoir d'eau, il reste le barrage et nous devinons l'emplacement d'une vanne constituée d'une porte dont on pouvait régler la hauteur afin de réguler le débit d'eau à la scierie en fonction de celui de la Gitte. L'eau ainsi dérivée alimentait la machinerie. Vous retrouvez le même principe au Saulcy à DOMPAIRE

Ce que je ne saurais pas dire, c'est quel mécanisme transformait l'énergie de la chute d'eau en mouvement rotatif, roue à aube ou turbine ? Mes recherches sur le Web, sont vaines sur ce point mais je ne désespère pas de trouver des explications.

J'illustre sur les deux photomontages qui suivent, comment l'eau de la Gitte était dérivée pour alimenter la scierie.

Le barrage sur la Gitte, vue côté amont
Sur les traces de l'ancienne scierie de MADONNE
Le barrage sur la Gitte, vue côté aval
Sur les traces de l'ancienne scierie de MADONNE
L'ancien bras de la Gitte

La comparaison entre le fond de carte topographique actuel et le fond de carte 1950 révèle une autre évolution du cours d'eau dans le temps.

Il y avait à l'époque un dédoublement de la Gitte en amont de celui de la scierie.

La vue aérienne des années 1950 - 1965

Ce dédoublement est partiellement visible sur la vue aérienne prise entre les années 1950-1965 mais qui manque toutefois de précision. Il semblerait qu'à l'époque de ces photographies aériennes, le lit de ce bras de la Gitte était déjà partiellement comblé.

Je suppose que le comblement définitif date de la réalisation de la 2x2 voies et de l'échangeur à hauteur du Monument Général Leclerc. Ce ne sont évidemment que des hypothèses que j'émets.

Sur les traces de l'ancienne scierie de MADONNE

Si vous affichez la vue aérienne sur le plan Source Google Maps publié en début d'article, vous pouvez voir qu'il reste à droite de la D38C, des traces de cet emplacement d'un ancien bras de Gitte. Il y a toujours au milieu du champ, les arbres qui bordaient la Gitte.

La scierie de MADONNE sur le web

Lorsque je cherche des renseignements, il est bien naturel maintenant de faire une recherche sur internet. Pour la scierie de MADONNE, c'était hélas sans résultat. 
J'écris "c'était" car ma persévérance m'a conduit à faire une nouvelle recherche il y a une bonne semaine et je suis arrivé sur une carte postale ancienne (CPA) intitulée Ferme & Scierie de Madoune près de Dompaire". Nul doute qu'il s'agit de l'ancienne scierie de Madonne. 
Mais alors pourquoi "Madoune" ? Erreur de plume ou ancien nom du village qui serait devenu ensuite Madonne ? Allez savoir !

J'ai commencé depuis un an à en acheter quelques unes  de DOMPAIRE et MADONNE-ET-LAMEREY pour illustrer et surtout pour argumenter mes articles sur ce blog.

Il se trouve que cette CPA de la ferme et de la scierie était vendue aux enchères sur un site que je connais particulièrement bien pour y avoir acheté aux enchères de nombreuses CPA de BRUYÈRES.
Il me fallait absolument cette CPA pour mon article, avec le fond de carte topographique 1950 IGN, la preuve irréfutable qu'il y a bien eu une scierie à MADONNE. 

J'ai aussitôt enchéri et patienté pendant une semaine tout en suivant la vente aux enchères. Il y avait eu une quarantaine de visites pour cette CPA sur le site. À la clôture de la vente, j'étais le seul à avoir fait une offre, donc j'étais l'acheteur. Ouf !

Il est temps que je vous présente cette CPA que j'ai reçue hier 13 novembre 2021.

La CPA de la ferme et de la scierie de MADONNE
Sur les traces de l'ancienne scierie de MADONNE

Il y a de nombreux personnages sur cette CPA. Vous pouvez voir les grumes entreposées de part et d'autre de la route, en attente d'être débitées.

La vue est prise en amont de l'intersection de la D38C (Rue du Lavoir) et de la Rue des Vignes.

Cette CPA ayant été postée en 1903, nous pouvons supposer que la photo date de la fin des années 1890 au tout début des années 1900.

Le paysage a évolué mais reste bien reconnaissable, je vous propose la comparaison qui suit. 

MADONNE hier et aujourd'hui

Je ferai la comparaison en composant un photomontage avec la CPA et une photographie prise le 08 novembre 2021.

Sur les traces de l'ancienne scierie de MADONNE
L'évolution du paysage

La ferme n'existe plus, il y a un hangar à sa place et un terrain inoccupé.
La scierie a été remplacée par la Jardinerie.
Le fossé existe toujours.
À gauche, l'ancien puits, il semblerait même qu'il y avait des bacs au ras du sol à gauche du puits. Peut-être bien des abreuvoirs pour les animaux.  Les abreuvoirs auraient laissé place plus tard au lavoir que nous connaissons.

Sur les traces de l'ancienne scierie de MADONNE
Quelques photographies près de la Jardinerie à l'emplacement de l'ancienne scierie

Dans un premier je vous propose ce photomontage sur lequel je repère avec des flèches l'emplacement de prise de vue des photographies que je publie à la suite.

Sur les traces de l'ancienne scierie de MADONNE
La Gitte en aval du pont-route de la Rue du lavoir
Sur les traces de l'ancienne scierie de MADONNE
Sur les traces de l'ancienne scierie de MADONNE
Le barrage et le canal d'amenée d'eau
Sur les traces de l'ancienne scierie de MADONNE
Vue générale de la rue du Lavoir et de la rue des Vignes
Sur les traces de l'ancienne scierie de MADONNE
Le canal de fuite

C'est le canal qui ramène à la rivière l'eau qui a été dérivée pour alimenter la machinerie.

Sur les traces de l'ancienne scierie de MADONNE
Sur les traces de l'ancienne scierie de MADONNE
Le canal de fuite rejoint la Gitte
Sur les traces de l'ancienne scierie de MADONNE
Sur les traces de l'ancienne scierie de MADONNE
Le bonus

Pour terminer cet article, je publie ces deux photographies prises à proximité de l'ancienne scierie :

Le Lavoir de MADONNE dans sa robe d'automne
Sur les traces de l'ancienne scierie de MADONNE
En attendant le deuxième service ...
Sur les traces de l'ancienne scierie de MADONNE
Conclusion :

Je suis satisfait de voir que mes recherches m'ont permis de comprendre ce à quoi avait pu servir le barrage vu sur la Gitte au hasard d'une séance de photographie hivernale. J'imagine que cette ancienne scierie a bien des secrets.

Il est important de parler avec nos anciens de ce qu'ils ont connu ou de ce qu'ils ont appris pendant leur jeunesse afin de garder trace de l'histoire et de l'évolution du patrimoine.

Je vous remercie pour votre visite

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail (laquelle n'est pas visible sur le blog) dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne. (Si vous visualisez ce blog sur mobile, vous devrez temporairement passer à l'affichage classique pour accéder au module abonnement)

Pour éviter de recevoir des commentaires d'ordre publicitaire, j'ai activé la modération. Si vous écrivez un commentaire, j'en suis avisé par une notification qui me permet de le visualiser et de le rendre visible en ligne. Je m'efforcerai de valider les commentaires reçus, à J+1 au plus tard.

Vos commentaires sont les bienvenus.

Voir les commentaires

La météo de ce mois de juillet 2021 est jusqu'alors exécrable. Les pluies incessantes font monter le niveau des ruisseaux, des rivières et des fleuves.

Les dégâts dus aux inondations sont de plus en plus fréquents et importants avec des conséquences matérielles, économiques et humaines. Les conséquences humaines peuvent être dramatiques comme nous le connaissons actuellement en Allemagne et en Belgique avec des morts et des disparus. 

Sans commune mesure avec les tragédies actuelles, je partage dans cet article des photographies et vidéos de la montée des eaux du ruisseau du Haut-Fays à MADONNE ET LAMEREY et de la GITTE à DOMPAIRE.

Comme on dit, les petits ruisseaux font les grandes rivières.

Le ruisseau du Haut Fays à MADONNE ET LAMEREY

Voici tout d'abord la situation du ruisseau qui prend sa source dans le Bois du Haut Fays, passe sous le pont situé à l'intersection des rues du Breuil, du Haut-Fays et du Maréchal Leclerc de MADONNE ET LAMEREY avant de rejoindre la Gitte.

Jusqu'à présent, je n'avais remarqué qu'un mince filet d'eau, ce 15 juillet matin le ruisseau du Haut-Fays est gonflé par les précipitations soutenues de ces derniers jours. 

Pour information, ces photographies sont prises avec un mobile dans de mauvaises conditions de luminosité
Pour information, ces photographies sont prises avec un mobile dans de mauvaises conditions de luminosité

Pour information, ces photographies sont prises avec un mobile dans de mauvaises conditions de luminosité

La Gitte à DOMPAIRE

À DOMPAIRE ce 15 juillet 2021, le débit et la montée du niveau de la Gitte sont impressionnants, légèrement supérieurs à ceux du 29 janvier 2021 (Voir mon article du 02 février 2021) 
Les remous laissent à peine deviner la présence du barrage qui permettait de dériver la Gitte pour alimenter le moulin de l'Huilerie. L'eau est chargée de boue.

La Gitte au barrage de l'ancienne Huilerie
La Gitte au Pont de Saucy

Précision : le bruit de fond est celui d'une tronçonneuse utilisée pour des travaux de voirie

Le Lavoir-Fontaine de Baxon avec la Gitte en arrière-plan
Plus paisible : l'écoulement de l'eau de la fontaine.

Plus paisible est l'écoulement de l'eau à la fontaine du Lavoir-fontaine du Baxon.

Article du 2 février 2021
Conclusion

Cet épisode de pluies diluviennes n'était pas attendu, heureusement il semblerait que la météo soit en amélioration en cette fin de semaine.
Je l'attendais avec impatience car j'ai encore quelques photographies du fleurissement de MADONNE ET LAMEREY à prendre pour compléter l'article que j'ai commencé afin de pouvoir le publier.

Je vous remercie pour votre visite

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail (laquelle n'est pas visible sur le blog) dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne. (Si vous visualisez ce blog sur mobile, vous devrez temporairement passer à l'affichage classique pour accéder au module abonnement)

Pour éviter de recevoir des commentaires d'ordre publicitaire, j'ai activé la modération. Si vous écrivez un commentaire, j'en suis avisé par une notification qui me permet de le visualiser et de le rendre visible en ligne. Je m'efforcerai de valider les commentaires reçus, à J+1 au plus tard.

Vos commentaires sont les bienvenus.

Voir les commentaires

La nature évolue au fil des saisons ce qui fait que nous voyons les paysages différemment. Dimanche 30 mai 2021 après-midi, je me rends au Chemin Forestier de Lamerey, sur la commune de MADONNE-et-LAMEREY, en direction du Bois de la Fouillie.

L'itinéraire de cette balade champêtre

L'itinéraire de ma balade avec quelques-unes des photographies que je présente dans cet article. (Cliquer sur les jalons pour les visualiser)

Des marguerites tapissent le sol
Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Les épouvantails

Dans ma progression, je remarque ces intrus en plein champ, ils sont destinés à faire fuir les corbeaux pour protéger les semis de maïs. Autre dispositif, des pétards à maïs se font entendre régulièrement.

Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Les maïs commencent à lever, dessinant les courbes de niveau du terrain.
Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
BOUZEMONT

J'aperçois le village de BOUZEMONT par lequel je passerai au cours de cette balade. Son église drapée de blanc est en cours de restauration.

Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Un arbre majestueux

Peu après, je revois cet arbre majestueux qui a une très belle forme en boule, je l'avais déjà photographié en période de neige et givre.

Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Un tapis de fleurs

Il est important de prêter attention à son environnement immédiat, comme ce tapis de fleurs qui s'offre à moi. Si j'éprouve un certain intérêt pour les photos de paysages, dont les lointains j'e regarde toujours autour de moi pour photographier comme ici cette prairie fleurie ou ces fleurs de pissenlits qui ont l'art de bouger en permanence au gré du vent. Il faut choisir le moment pour réussir ce type de photographie.

Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Quelle est cette fleur ?

J'aime photographier les fleurs sauvages au cours de mes randonnées mais il m'arrive de buter et de ne pas trouver le nom d'une fleur ; malgré une recherche par image sur le web.
Alors si vous la connaissez, votre commentaire sera le bienvenu.

Si vous me permettez ce jeu de mots, j'ai eu la réponse de Dominique confirmée par celle de Mathieu,  je les remercie. Il s'agit de la raiponce en épi. Voir les commentaires qu'ils ont ajoutés à cette publication.

Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
À la cueillette du muguet

En partant faire cette balade, j'étais loin de penser que je reviendrais avec un bouquet de muguet. Lors de la traversée du Bois de la Fouillie, je remarque bien des feuilles de muguet en bordure du chemin. En y regardant de plus près, j'ai alors pu cueillir ces quelques brins.

Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Le moro-sphinx

Cet insecte se nourrit du nectar des fleurs en se maintenant à proximité en vol stationnaire par son battement d'ailes. A la différence d'une abeille et d'autres insectes, il ne se pose pas sur la fleur. 

Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Le chant du coucou

Le coucou est plus facile à entendre qu'à voir, c'est la raison pour laquelle je vous présente cette petite vidéo prise dans le Bois de la Fouillie.

N'hésitez pas à augmenter le volume de votre mobile ou de votre ordinateur.

La fenaison

Après le fauchage, l'herbe sèche au soleil avant la récolte des foins. 

Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
La Fontaine de BOUZEMONT
Balade champêtre en passant par BOUZEMONTBalade champêtre en passant par BOUZEMONT
Balade champêtre en passant par BOUZEMONTBalade champêtre en passant par BOUZEMONT
Fleurs et calvaire à l'entrée de BOUZEMONT
Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
L'église Saint-Georges de BOUZEMONT

Cette église est une des plus anciennes églises romanes des Vosges. Elle est en cours de restauration Toute drapée de blanc, elle est reconnaissable de loin dans le paysage autour de DOMPAIRE.

Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
BOUZEMONT, village de caractère

Certes j'attends avec impatience le moment où il sera possible de visiter l'église Saint-Georges. Autre élément de patrimoine qui fait de BOUZEMONT un village de caractère, la fontaine.

Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Si les murs avaient la parole ...

Ils auraient bien des choses à nous raconter sur les habitants qui se sont succédé dans cette maison aujourd'hui abandonnée.

Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
L'élevage à BOUZEMONT

A la sortie de BOUZEMONT, je prends le temps de photographier moutons et vaches avant de rejoindre le Lavoir de Girefontaine

Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Le Lavoir de Girfontaine

J'ai déjà eu l'occasion d'y passer plusieurs fois mais je ne l'avais pas encore photographié en format portrait pour mettre en évidence les trois bacs extérieurs successifs.

Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Depuis le vallon du ruisseau de Girfontaine

À gauche la vue sur BOUZEMONT, à droite la vue sur la colline des Grandes Corvées récemment fauchée.

Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Le fauchage des prés

Après avoir traversé le bois de La Choueure, je retrouve les activités de fenaison, ici le fauchage.

Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Une autre vue sur BOUZEMONT

Après avoir traversé le ruisseau de Girfontaine, j'aperçois BOUZEMONT alors que je me dirige vers la ferme de Chenimont.

Une première vue générale avec le pré en cours de fauchage en premier plan puis une vue rapprochée de BOUZEMONT avec ses maisons rassemblées autour de son église Saint-Georges.

Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
La traversée de la Gitte

Je termine ce reportage photographique de mon parcours, avec ces photographies de la Gitte que je traverse une première fois au pont de Laviéville et une deuxième fois par la passerelle du Gué de DOMPAIRE.

Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Balade champêtre en passant par BOUZEMONT
Conclusion

La richesse du patrimoine fait qu'il n'est pas besoin de se déplacer à des dizaines de kilomètres pour profiter des merveilles de la nature, des édifices que nos anciens nous ont laissés et pour mesurer le travail des agriculteurs qui ne connaissent pas dimanches et jours fériés. Ils optimisent l'organisation de leur travail en fonction des conditions météorologiques.

Je vous remercie pour votre visite

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail (laquelle n'est pas visible sur le blog) dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne. (Si vous visualisez ce blog sur mobile, vous devrez temporairement passer à l'affichage classique pour accéder au module abonnement)

Pour éviter de recevoir des commentaires d'ordre publicitaire, j'ai activé la modération. Si vous écrivez un commentaire, j'en suis avisé par une notification qui me permet de le visualiser et de le rendre visible en ligne. Je m'efforcerai de valider les commentaires reçus, à J+1 au plus tard.

Vos commentaires sont les bienvenus.

Voir les commentaires

Dans l'après-midi du 17 février 2021, j'enfourche le vélo pour aller voir les villages de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT que j'ai aperçus depuis la route de MIRECOURT.

Rien de tel que le vélo qui permet de s'arrêter partout pour visiter les villages et leur environ.

L'itinéraire suivi

En arrivant à RACÉCOURT, je vois un panneau qui indique la direction du Calvaire de Blaye. Je décide de suivre cette petite route, une belle montée je retrouve plus loin un panneau indicateur la route se termine en chemin qui mène au calvaire.

Le calvaire de Blaye

Je note que sur la carte IGN au 1:25000 que j'ai dans mon sac, le calvaire de Blaye est nommé Croix Marquelle, laquelle croix est située à l'entrée du Bois de Blaye.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Cliquer sur les images pour les agrandir

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
L'église et l'usine de Blaye

À gauche du calvaire, deux panneaux d'information relatent l'histoire de l'église de Blaye, de l'usine de Blaye et du curé Morizot.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
La vue sur BAZEGNEY

En redescendant sur RACÉCOURT, je profite d'une belle vue sur BAZEGNEY.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
RACÉCOURT, l'église Saint-Laurent

De retour à RACÉCOURT, je me rends à l'église Saint-Laurent. J'observe que la porte d'entrée de l'église est ouverte. C'est bien rare aujourd'hui en raison des risques d'actes de malveillance. J'en profite pour visiter l'intérieur de l'église.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
La Mairie de RACÉCOURT

La toiture de la mairie est surmontée d'un clocheton. Je publie cette photographie mais il aurait été préférable que je prenne cette photo du côté opposé afin de ne pas donner autant d'importance à cette extension de bâtiment en premier plan.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
Le Lavoir de RACÉCOURT

Le lavoir est situé à proximité de la Gitte. Il est alimenté par une fontaine extérieure au lavoir.

Vous pouvez voir deux trous dans le mur du lavoir, au niveau du bassin de la fontaine. Ces trous permettent d'amener l'eau da la fontaine, dans les bassins du lavoir.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
L'intérieur du lavoir

L'intérieur du lavoir est constitué de trois bassins communicants, parallèles au bassin de la fontaine extérieure. Nous retrouvons les deux trous dans le mur, par lesquels l'eau de la fontaine s'écoule dans les deux bassins opposés. Le bassin central quant à lui, communique avec un grand bassin longitudinal, dans l'axe du lavoir. Vous pouvez remarquer que les bassins du lavoir n'étaient pas en eau lors de ma visite.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
Le pont sur la Gitte

Le pont sur La Gitte, affluent du Madon, puis la Gitte côté amont et côté aval. J'en profite pour faire une vue rapprochée de l'église Saint-Laurent.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
L'ancienne gare

Je vois que je me trouve rue de l'Ancienne Gare. Un balayage du paysage par le regard me fait vite repérer cette ancienne gare. Je remonte sur le vélo pour aller un plus loin. Je reconnais bien le style des anciennes gares. La ligne ayant été déferrée, la gare a été revendue et les propriétaires ont réalisé des extensions autour du bâtiment  d'origine.

Un peu de géographie ferroviaire : la gare de RACÉCOURT était située sur la ligne de CHAUMONT à ÉPINAL, Section à double voie, de MIRECOURT à ÉPINAL passant par DOMPAIRE.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
Vues de RACÉCOURT

Revenant de l'ancienne gare vers le centre village et avant d'arriver au pont sur la Gitte, je prends quelques vues de RACÉCOURT dont une de la Mairie.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT

Après avoir découvert RACÉCOURT, je me dirige vers VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT.

Je pensais que VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT était une fusion relativement récente de deux communes mais il n'en est rien car cette fusion date de 1796 alors que VELOTTE faisait partie du canton de DOMPAIRE et TATIGNÉCOURT de celui de VALFROICOURT (Renseignement trouvé sur le web)

Le Lavoir

Le lavoir est situé juste après le pont sur la Gitte. Il est fermé et semble être utilisé pour entreposer du matériel.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
La dynamique fluviale

Situé près du lavoir et du pont sur la Gitte, un panneau d'information explique la formation des méandres des rivières dus à l'érosion.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
Le pont sur la Gitte

Je resterai un moment sur ce pont en attendant que les nuages ne masquent plus le soleil, avant de pouvoir photographier l'église Saint-Philippe de VELOTTE-et-TATIGNÉCOURT, la Gitte côté amont avec VELOTTE en arrière-plan puis la Gitte côté aval.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
Vue sur VELOTTE-ET TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
La surprise du retour

Il est temps de ranger l'appareil photo pour retourner à DOMPAIRE. Sur le retour je vois un trompe-l'œil peint sur le mur d'une maison de VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT. Un arrêt sur le bas-côté de la route s'impose pour le photographier sans descendre de vélo.
Cette peinture ne semble pas très vieille, les couleurs sont encore vives. Elle est donc bien plus récente que l'époque des numéros de téléphone à 6 chiffres Si le trompe-l'œil datait de l'époque du numéro de téléphone, il aurait été peint entre 1963 quand les numéros de téléphone sont passés à 6 ou 7 chiffres et 1985 quand ils sont passés à 8 chiffres (10 chiffres en 1996). 

Je remercie Frédéric MARTIN qui a ajouté un commentaire pour dire qu'il voyait cette peinture dans sa jeunesse et qu'elle avait donc été peinte avant 1980.
Voilà qui donne déjà une date plus précise que l'hypothèse que j'émettais.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
Conclusion 

Un calvaire, deux églises dont une ouverte, deux lavoirs, la Gitte, une ancienne gare, des panneaux d'information, de beaux paysages, un trompe-l'œil, bref, une balade à vélo passionnante alliant découverte du patrimoine et photographie.
Expérience à refaire, prochaine sortie BAZEGNEY et plus, vous le découvrirez ultérieurement.

Je vous remercie pour votre visite

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne. (Si vous visualisez ce blog sur mobile, vous devrez temporairement passer à l'affichage classique pour accéder au module abonnement)

Pour éviter de recevoir des commentaires d'ordre publicitaire, j'ai activé la modération. Si vous écrivez un commentaire, j'en suis avisé par une notification qui me permet de le visualiser et de le rendre visible en ligne. Je m'efforcerai de valider les commentaires reçus, à J+1 au plus tard.

Vos commentaires sont les bienvenus.

Voir les commentaires

Vendredi 12 février 2021, à la fin d'une balade sur laquelle je reviendrai dans un autre article, je décide de photographier la Gitte à l'entrée de MADONNE.
Les crues de la semaine précédente sont terminées la Gitte qui était boueuse à retrouvé la transparence de ses eaux.
Nous sommes en période de fortes gelées la neige tombée tient au sol.

Le lieu de mes prises de vue
La Gitte côté MADONNE
MADONNE ET LAMEREY, les perles de glace de la Gitte
La Gitte côté LAMEREY
MADONNE ET LAMEREY, les perles de glace de la Gitte
Les remous de la Gitte

Calme quand je la regarde côté MADONNE, après le passage du "barrage" et avec la rencontre des roches dans son lit, la Gitte est sujette à remous qui témoignent qu'elle a encore un bon débit.

(Cliquer sur les images pour les agrandir)

(Cliquer sur les images pour les agrandir)

MADONNE ET LAMEREY, les perles de glace de la Gitte
Les perles de glace

Regardant de plus près la rive gauche de la Gitte, je m'aperçois qu'avec les gelées, des perles de glace se sont formées sur la végétation qui borde la rivière.

MADONNE ET LAMEREY, les perles de glace de la Gitte
MADONNE ET LAMEREY, les perles de glace de la Gitte
MADONNE ET LAMEREY, les perles de glace de la Gitte
MADONNE ET LAMEREY, les perles de glace de la Gitte
MADONNE ET LAMEREY, les perles de glace de la Gitte
MADONNE ET LAMEREY, les perles de glace de la Gitte
Une guirlande de glace

Photographiées sous cet angle, ces perles de glace forment une guirlande que le recadrage de la photo initiale met encore plus en évidence.

MADONNE ET LAMEREY, les perles de glace de la Gitte
MADONNE ET LAMEREY, les perles de glace de la Gitte
Conclusion

Comme je veux le montrer dans cet article, il suffit d'observer la nature pour découvrir les surprises éphémères qu'elle nous réserve et les immortaliser en les photographiant.

Je vous remercie pour votre visite et à bientôt.

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne. (Si vous visualisez ce blog sur mobile, vous devrez temporairement passer à l'affichage classique pour accéder au module abonnement)

Voir les commentaires

Dès que je commence à parcourir les rues de DOMPAIRE, je me dirige vers la Gitte en passant par la rue du Baxon. Je découvre cette grande bâtisse avec une entrée d'eau maintenant obturée et le barrage sur la Gitte. 

DOMPAIRE, Huilerie ou Moulin du Saulcy ?

J'en déduis tout de suite qu'il y a eu un moulin en activité en ce lieu. La rue opposée à la rue du Baxon portant le nom de Rue de l'Huilerie, j'émet l'hypothèse que ce moulin était une ancienne huilerie. Au cours de mes balades dans la nature, j'ai remarqué qu'il y a des noyers dans la région. Alors un moulin pour faire de l'huile de noix ?

La rue de l'Huilerie

La rue de l'Huilerie

Récemment, je participe à une discussion sur Facebook à propos d'une carte postale ancienne du Moulin du Saulcy à DOMPAIRE, une personne demandant où il était situé. J'y réponds en précisant le lieu et en émettant l'hypothèse qu'il s'agissait de l'ancienne huilerie.

Collectionnant les cartes postales anciennes de BRUYÈRES, je me dis que je trouverais peut-être cette CPA sur un site spécialisé. Gagné, je l'achète aux enchères, ce qui me permet de vous la présenter.

DOMPAIRE, Huilerie ou Moulin du Saulcy ?
L'ancienne huilerie

Revenons à cette discussion. 
En réponse à l'hypothèse que j'avais formulée, une Dompairoise me donne une précision intéressante :

Philippe Poix c'est presque ça, sauf que la rue de l'huilerie s'appelle ainsi, car une huilerie produisant de l'huile de noix était installée au bout de la rue, juste avant celle des vétérinaires, mais qui est détruite maintenant. Un canal avait été construit en parallèle de la Gitte et qui longeait toute la rue, a été rebouché il y a qq années....

Cette précision est pour moi un déclic pour rechercher des traces de cette ancienne huilerie, c'est ainsi que je consulte le Géoportail. Un bon dessin valant mieux qu'un long discours, je vous présente ces photomontages que j'ai réalisés à partir des fonds de carte et photos aériennes du Géoportail.
La carte de l'état-major

Produite au 19ème siècle dans les années 1820 - 1866, la carte de l'état-major mentionne la présence de l'huilerie bien que le texte soit difficilement lisible. Le canal de dérivation de la Gitte est lui bien visible.

DOMPAIRE, Huilerie ou Moulin du Saulcy ?
La carte IGN des années 1950

Il y a bien sur cette carte, le symbole d'un moulin à eau.

DOMPAIRE, Huilerie ou Moulin du Saulcy ?
Les Photographies aériennes 1950 - 1965

Par rapport à la carte IGN des années 1950, il y a à l'emplacement du symbole du moulin à eau, ce bâtiment parallèle à celui figurant sur la carte. C'est le moulin de l'huilerie proprement dit.

DOMPAIRE, Huilerie ou Moulin du Saulcy ?
Les photographies aériennes - vue du 17-09-2018

Cette vue montre qu'en septembre 2018, il ne restait rien de l'huilerie et que le canal de dérivation de la Gitte avait été comblé.
Il serait intéressant de connaître les dates de démolition de l'huilerie et de comblement du canal.

J'invite le visiteur qui connaitrait ces dates, à les préciser en écrivant un commentaire à cet article.

Je remercie Marc THOMASSIN qui a ajouté un commentaire à cet article pour préciser je cite :

"Il y avait bien une deuxième huilerie à l'emplacement du terrain pour vélo-cross. Celle-ci a été détruite par un violent incendie à la fin des années 60. Elle appartenait à la famille FERRY qui s'est retirée ensuite à Hennecourt. La commune de DOMPAIRE a ensuite racheté les ruines qui ont été rasées."

DOMPAIRE, Huilerie ou Moulin du Saulcy ?
Le Moulin du Saulcy

Revenons au Moulin du Saulcy dont je vous ai présenté une CPA en début d'article, en le repérant sur la vue aérienne de 2018.
J'en profite pour faire remarquer que la CPA nomme le moulin Moulin de Saulcy alors que sur les plans actuels, il est fait mention de la rue du Pont du Saucy

DOMPAIRE, Huilerie ou Moulin du Saulcy ?
L'huilerie et le Moulin du Saulcy ont-ils coexister ?

L'huilerie existait déjà au 19ème siècle car indiquée sur la carte d'état-major. Le Moulin du Saulcy n'est pas représenté en tant que tel sur la carte IGN des années 1950. Cependant il est sur une CPA donc il existait bien au début des années 1900 et je suppose qu'il date du 19ème siècle. Là aussi, j'aimerais connaître sa date de construction.
Nous pouvons voir distinctement le barrage et le bâtiment du moulin sur la vue aérienne des années 1950-1965.

DOMPAIRE, Huilerie ou Moulin du Saulcy ?

Je comptais conclure cet article sur ce point mais je viens d'acquérir tout récemment une deuxième CPA.
Cette CPA représente bien le même bâtiment que celle du Moulin du Saulcy. Alors que sur la première, le Moulin de Saulcy est photographié en vue plongeante, sur la deuxième la photographie est prise au niveau de la Gitte.
Voici cette nouvelle CPA.

DOMPAIRE, Huilerie ou Moulin du Saulcy ?
Vous avez bien lu

Cette deuxième CPA est légendée "DOMPAIRE - L'Huilerie".
Si les points de vue sont différents, les similitudes sont sans équivoque : le bâtiment, le barrage, le ponton, la vanne, le déversoir du barrage, voici un photomontage de comparaison.

DOMPAIRE, Huilerie ou Moulin du Saulcy ?

Avant de publier cet article, je retourne sur site ce 03 février 2020 pour vérifier que la photo de la deuxième CPA a été prise en vue plongeante depuis la Rue CARNOT. C'est bien le cas, à l'époque, la végétation située à l'emplacement actuel de l'espace de jeux pour enfants et entre la Rue du Baxon et la Gitte, masquait la Gitte. Nous sommes en période de crue, le niveau de la Gitte est haut et son débit est important. C'est la raison pour laquelle nous ne voyons pas le barrage sur cette photographie. Une diagonale matérialisée par les remous rappelle l'emplacement du barrage.

DOMPAIRE, Huilerie ou Moulin du Saulcy ?
Conclusion

Pour revenir au titre "Huilerie ou Moulin du Saulcy", cette deuxième CPA me fait dire que le Moulin du Saulcy était également une huilerie. Si c'est bien ça, il y aurait eu à une époque deux huileries à DOMPAIRE.

Pour le vérifier, je vais contacter l'Association pour la sauvegarde du patrimoine de DOMPAIRE MADONNE-ET-LAMEREY qui devrait pouvoir répondre à mes interrogations.

Je vous remercie pour votre visite et à bientôt.

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne. (Si vous visualisez ce blog sur mobile, vous devrez temporairement passer à l'affichage classique pour accéder au module abonnement)

Voir les commentaires

En janvier nous avons eu la neige, il a beaucoup plu avec pour conséquence l'augmentation du débit et la montée du niveau des rivières.
Nous sommes le vendredi 29 janvier matin. Le ciel est couvert, après avoir fait quelques courses, je vais faire un tour Rue du Baxon face au barrage à DOMPAIRE me disant qu'il doit y avoir du mouvement au niveau de la Gitte.

Je ne suis pas déçu, la Gitte d'ordinaire si calme, devient une rivière tumultueuse par son débit et par le bruit qu'elle engendre au passage du barrage. 
L'eau est boueuse, couleur marron. C'est tout juste si nous pouvons voir qu'il y a un barrage.

Je n'avais pas vraiment prévu d'y venir, je n'ai pas d'appareil photo. Je me dis alors, quoi de mieux qu'une vidéo pour montrer à quel point la Gitte s'agite ...

C'est ce que je me décide à faire avec mon smartphone. Je vous présente ces quatre vidéos.

En début d'après-midi, je vois poindre une timide éclaircie, je ne perds pas de temps pour me rendre au Pont du Saucy avec l'appareil photo.

La Gitte depuis le Pont du Saucy
Cliquer sur les images pour les agrandir
Cliquer sur les images pour les agrandir
Cliquer sur les images pour les agrandir

Cliquer sur les images pour les agrandir

Le Pont du Saucy
DOMPAIRE, quand la GITTE devient une rivière tumultueuse
Le barrage et l'ancien moulin

Moulin du Saucy (Saulcy) ou Huilerie ? Je me pose toujours la question mais je commence à avoir des éléments de réponse avec une discussion que j'ai eu sur Facebook, deux cartes postales anciennes que j'ai pu acquérir et la consultation du Géoportail.  Je publierai prochainement un article à ce sujet.

DOMPAIRE, quand la GITTE devient une rivière tumultueuse
DOMPAIRE, quand la GITTE devient une rivière tumultueuse
DOMPAIRE, quand la GITTE devient une rivière tumultueuse
Le barrage

Vu sous cet angle, il est à peine visible tellement le débit est important.

DOMPAIRE, quand la GITTE devient une rivière tumultueuse
L'ancien moulin
DOMPAIRE, quand la GITTE devient une rivière tumultueuse
Vue panoramique
DOMPAIRE, quand la GITTE devient une rivière tumultueuse
La Gitte poursuit sa descente mouvementée
DOMPAIRE, quand la GITTE devient une rivière tumultueuse

En-dessous des tas de bois et derrière les herbes folles, nous pouvons deviner le chenal de sortie du moulin qui rejoint la Gitte.

Le lavoir-fontaine du Baxon

Quittant la Gitte, je remonte la Rue de Baxon en passant à côté du Lavoir-fontaine.

DOMPAIRE, quand la GITTE devient une rivière tumultueuse
Conclusion

Le débit et le niveau de la Gitte sont vraiment impressionnants et ce n'est peut-être pas fini car depuis le 29 janvier il pleut encore.

Pour illustrer cette situation exceptionnelle, voici deux photographies, l'une datant du 29 janvier (recadrage) et l'autre prise le septembre 2020.  Entre le niveau, la couleur et le débit de la Gitte, voyez la différence !

DOMPAIRE, quand la GITTE devient une rivière tumultueuse
DOMPAIRE, quand la GITTE devient une rivière tumultueuse
Je vous remercie pour votre visite et à bientôt.

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne. (Si vous visualisez ce blog sur mobile, vous devrez temporairement passer à l'affichage classique pour accéder au module abonnement)

Voir les commentaires

Nous sommes toujours le vendredi 15 janvier 2021, je me balade de DOMPAIRE à MADONNE ET LAMEREY. Il fait froid mais je veux profiter des paysages enneigés. 
Je quitte l'église Saint-Jean-Baptiste de Laviéville pour rejoindre la Rue des Grands Jardins en passant par le Sentier du Canal.
Je me dirige tout d'abord vers le pont sur la Gitte, route de Bouzemont.

La Gitte, depuis le pont de la route de BOUZEMONT

Comme le montrent ces photographies côté amont et côté aval, je retrouve le débit et le niveau déjà élevés de la Gitte que j'ai remarqués depuis la passerelle du Gué.

DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins

Remontant la route de Bouzemont, peu-après je suis la Rue de l'Huilerie qui longe le cabinet vétérinaire, pour tourner ensuite à droite, franchir le petit pont sur la Gitte. Un coup d'oeil d'où je viens pour photographier le pont puis je rejoins la Rue Saint-Jacques.
Ce pont est réservé aux piétons et cyclistes.

DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
Le Lavoir-fontaine du Baxon

Juste avant d'arriver à la Rue Carnot, je descends la rue du Baxon pour m'arrêter au Lavoir-fontaine du Baxon.

DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
La Gitte et le Moulin du Saulcy

Après le lavoir-fontaine du Baxon, je retrouve la Gitte et face à moi, le Moulin du Saulcy. C'est le nom donné à cette grande bâtisse sur une carte postale ancienne que je viens d'acquérir. J'y reviendrai dans un article spécifique.

DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
Le Pont du Saucy

Je suis la rue du Baxon parallèle à la Gitte, pour retrouver la Rue du Saucy et le Pont du Saucy.
Je note qu'il est indiqué sur le plan de DOMPAIRE rue du Saucy alors que sur la carte postale ancienne que je publierai ultérieurement, il est écrit Saulcy.

DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins

La Gitte, côté amont du Pont du Saucy.

DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
Le Sentier du Canal

Quittant le pont, je remonte la Rue du Saucy, traverse la rue Carnot pour suivre le Sentier du Canal.

DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
Place des Jardins Résal

Le Sentier du Canal mène à la Place des Jardins Résal puis à la rue des Grands Jardins.
En rédigeant cet article, je me rends compte que je n'ai pas photographier les jardins situés entre la gendarmerie et la Rue des Grands Jardins. J'étais sans doute pressé d'aller voir de plus près ces sculptures monumentales situées à l'emplacement de l'ancienne voie ferrée.

DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
Arrivée Rue des Grands Jardins
DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
La suite de cette balade

Je vais voir les sculptures monumentales du Symposium International de sculpture de MIRECOURT 2018 qui ont été installées le long de l'emplacement de l'ancienne voie ferrée. 
Si vous ne l'avez pas vu, je vous invite à consulter l'article que j'ai publié à ce sujet, article référencé ci-dessous.

Je vous remercie pour votre visite et à bientôt.

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne. (Si vous visualisez ce blog sur mobile, vous devrez temporairement passer à l'affichage classique pour accéder au module abonnement)

Voir les commentaires

Vendredi 15 janvier 2021, il a neigé sur DOMPAIRE. En début d'après-midi le ciel s'éclaircit je pars faire une sortie photos qui durera trois heures en rejoignant la D38 (route de BOUZEMONT-DERBAMONT). A l'angle de l'arrière du cimetière, je suis le chemin qui mène après la rue du Bois Joli, à ce que j'appellerai d'après la carte IGN, le vallon de Machifontaine.

C'est à partir de ce point représenté par un jalon sur le plan ci-dessous, que je descends le chemin qui me permettra de rejoindre le Gué.

Un chemin très agréable

J'avais déjà eu l'occasion de parcourir ce chemin boisé en fin de journée. J'avais assisté à un très beau coucher de soleil dont j'avais publié une photographie. Pour mes visiteurs qui ne l'aurait pas vue, je mets un lien vers cette publication en fin d'article.

Aujourd'hui c'est neige et soleil. Les rayons du soleil qui viennent de la gauche et la neige qui tombe des branches d'arbre créent un voile lumineux du plus bel effet.

DOMPAIRE :  du cimetière à Laviéville par le Gué

J'arrive au niveau du Chemin du Gué que je retrouve sur ma gauche. J'aperçois le haut du clocher de l'église Saint-Jean-Baptiste de Laviéville.

DOMPAIRE :  du cimetière à Laviéville par le Gué

Arrivé à l'intersection avec le Chemin du Gué, je me retourne pour regarder le chemin d'où je viens. La neige fond sur le côté ensoleillé du chemin alors qu'elle tient toujours sur le talus situé dans l'ombre. C'est comme l'adret et l'ubac en zone montagneuse.

DOMPAIRE :  du cimetière à Laviéville par le Gué
DOMPAIRE :  du cimetière à Laviéville par le Gué
Le Gué et la Gitte

Le Gué est un passage qui permet aux engins agricoles de franchir la Gitte alors qu'il n'y a pas de pont. Une passerelle métallique surélevée est réservée aux piétons.
En y arrivant, je constate le fort débit de la Gitte, la couleur boueuse est un signe du courant qui a emporté des terres sur son passage.

La situation du Gué
DOMPAIRE :  du cimetière à Laviéville par le Gué
DOMPAIRE :  du cimetière à Laviéville par le Gué

Avant d'emprunter la passerelle, nouveau regard d'où je viens. Neige, soleil et nuages blancs sur fond de ciel bleu, toutes les conditions réunies pour satisfaire le photographe. 

DOMPAIRE :  du cimetière à Laviéville par le Gué

Une fois sur la passerelle, je constate que la Gitte a effectivement un fort débit comme vous pouvez le voir sur cette photographie de la Gitte en aval de la passerelle.

DOMPAIRE :  du cimetière à Laviéville par le Gué

La vue d'ensemble du Gué et de la passerelle.

DOMPAIRE :  du cimetière à Laviéville par le Gué
Comparaison du niveau de la Gitte

Et si nous comparions le niveau de la Gitte entre septembre 2020 et janvier 2021 ? C'est ce que je vous propose de faire en publiant ces deux photographies. Elles ne sont pas cadrées de la même façon mais elles permettent de mesurer l'augmentation du niveau et du débit de la Gitte. 

DOMPAIRE :  du cimetière à Laviéville par le Gué
DOMPAIRE :  du cimetière à Laviéville par le Gué
L'église Saint-Jean-Baptiste de Laviéville

Je ne vais pas m'y attarder car j'y suis venu à plusieurs reprises et j'ai déjà publié plusieurs articles à son sujet :

  • L'un spécifique à l'église Saint-Jean-Baptiste
  • L'autre sur le patrimoine religieux de DOMPAIRE 
  • Et pour finir, celui des illuminations de décembre 2020

Je rappelle le lien vers chacun de ses articles, en fin de publication.

Je trouve cette église tellement belle que je ne saurai pas résister à l'envie de la photographier dans les conditions d'une si belle après-midi.

 

DOMPAIRE :  du cimetière à Laviéville par le Gué
DOMPAIRE :  du cimetière à Laviéville par le Gué
En conclusion

Si je termine cet article à l'église de Laviéville, ma balade photographique n'est pas pour autant terminée. Direction maintenant le lavoir-fontaine de Baxon qui marquera le début de ma prochaine publication.

Je vous remercie pour votre visite et à bientôt.

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne. (Si vous visualisez ce blog sur mobile, vous devrez temporairement passer à l'affichage classique pour accéder au module abonnement)

Voir les commentaires

Balade photographique à GORHEY

Après être allé le 9 janvier à HENNECOURT, ce 10 janvier 2021 je poursuis ma découverte de la Plaine des Vosges tout à côté, en me rendant à GORHEY.
La consultation de la cartographie de GORHEY m'a incité à y aller le matin de préférence, pour bénéficier d'un éclairage favorable à la photographie.
La météo est au beau fixe, effectivement la position du soleil est favorable pour photographier le Chêne de la Liberté et l'église Saint-Paul. 
Arrivé à GORHEY, je passe déjà au centre du village qui me fait dire que cette sortie photo est prometteuse. Je gare ma voiture sur un petit parking rue du Ruisseau sur le bord de la Gitte, près de la Mairie-École de GORHEY. A peine descendu de voiture, je suis séduit par le caractère authentique du centre du village. Maisons en pierres, le Chêne de la Liberté et l'église Saint-Paul, la mairie-École, je vois là bien des éléments de patrimoine à mettre en valeur sur "Photographies VOSGES en PLAINE".

Le Chêne de la Liberté et l'église Saint-Paul

Du parking, j'ai la vue sur le chêne de la Liberté et le clocher de l'église Saint-Paul.
Je m'avance vers le centre du village ou trône le chêne de la Liberté majestueux par son ampleur.
À son pied le Monument aux Morts de la commune

Cliquer sur les images pour les agrandir
Cliquer sur les images pour les agrandir

Cliquer sur les images pour les agrandir

Situation du chêne de la Liberté et de l'église Saint-Paul

Je remonte la Rue de l'Église pour photographier l'église de côté et ensuite, depuis l'intersection avec la Ruelle Jean Berotte. J'ai une belle vue en léger contrejour, sur l'arrière de l'église et sur le chêne. L'église est entourée d'un mur d'enceinte en pierres, le cimetière est au pied de l'église.

Le chêne et l'église Saint-Paul de GORHEY
Le chêne et l'église Saint-Paul de GORHEY
Le chêne et l'église Saint-Paul de GORHEY
Le Chêne de la Liberté - Vue générale et gros plan
Le chêne et l'église Saint-Paul de GORHEY
Le chêne et l'église Saint-Paul de GORHEY

Le chêne de la Liberté est un chêne bicentenaire, il a été planté en 1792.
Avec le chêne de NOMEXY, il fait partie des chênes Vosgiens bicentenaires. (Voir le lien internet en fin d'article).

Le Monuments aux Morts

Le Monuments aux Morts se dresse au pied du chêne de la Liberté. C'est un bel hommage aux Enfants de GORHEY morts pour la France, pour notre Liberté.
J'apprécie cette vue qui rassemble le chêne de la Liberté, le drapeau Français, le Monument aux Morts avec l'église Saint-Paul en arrière-plan.

Le chêne et l'église Saint-Paul de GORHEY
Le chêne et l'église Saint-Paul de GORHEY
La façade de l'église Saint-Paul

Voulant photographier la façade de l'église Saint-Paul, je me rends compte que je n'ai pas assez de recul même à la focale minimum pour l'avoir dans son intégralité. Pas grave, il me suffit de prendre deux photographies en format paysage que j'assemblerai ensuite par logiciel.

Le chêne et l'église Saint-Paul de GORHEY
Le chêne et l'église Saint-Paul de GORHEY
Le chêne et l'église Saint-Paul de GORHEY

Le nom de l'église me fait dire que c'est une statue de Saint-Paul qui est au-dessus du porche d'entrée mais je n'ai pas trouvé de confirmation sur internet. Cependant j'ai trouvé une statue fort ressemblante décrite comme étant Saint-Paul au village de LE LUHIER dans le département du Doubs https://e-monumen.net/patrimoine-monumental/statue-saint-paul-grande-rue-le-luhier/

Une rencontre inattendue fort sympathique

Alors que je gravite autour du chêne et de l'église, un habitant qui réside face à ceux-ci vient me voir et engage la conversation car il sait qu'un photographe doit venir pour photographier le patrimoine de GORHET. Je ne suis pas ce photographe, je lui explique que natif de BRUYÈRES, je suis de retour dans les Vosges à MADONNE ET LAMEREY après avoir fait ma carrière professionnelle à PARIS, que je découvre la Plaine des Vosges en parcourant villes et villages pour mettre en valeur le patrimoine sur mon nouveau blog "Photographies VOSGES en PLAINE".

S'ensuit une discussion très cordiale au cours de laquelle ce Monsieur me fera voir une masure qu'il compte restaurer, elle comporte un four à pain. Il m'invitera même à visiter sa maison magnifiquement restaurée tout en gardant son caractère authentique.
Il me parle d'une association qui se monte pour la préservation du patrimoine de GORHEY.
Je lui montre "Photographies VOSGES en PLAINE" sur mon smartphone, lui donne l'adresse du blog en lui promettant que je passerai déposer dans sa boite à lettres, quelques cartes format carte de visite, de présentation du blog.
Désormais, je prendrai toujours quelques cartes dans mon sac photo pour en avoir sous la main.

L'heure avançant, sur le point de nous quitter, nous convenons que nous nous reverrons, il m'indique par ou passer pour aller voir le petit pont de pierre sur la Gitte en contrebas de la Rue de l'Église.

Bref, une discussion très riche avec une personne très aimable que je tiens à remercier dans cet article

Le petit pont de pierre sur la Gitte
Le chêne et l'église Saint-Paul de GORHEY
Le chêne et l'église Saint-Paul de GORHEY
Retour du côté de l'église Saint-Paul

Revenant du pont sur la Gitte, je refais une photo de côté de l'église et quelques photos de détails comme la croix métallique en façade, les abat-sons du clocher et le cadran de l'horloge.

Je vous invite à suivre en fin d'article, le lien  vers le site du Ministère de la Culture. la fiche reprend les principales caractéristiques de l'édifice, années de construction, classement ou inscription aux Monuments Historiques.

Le chêne et l'église Saint-Paul de GORHEY
Le chêne et l'église Saint-Paul de GORHEY
Je remarque que les abat-sons ne sont pas comme souvent de simples planches de bois, ils sont travaillés et recouverts de lauzes. Un grillage empêche les oiseaux de pénétrer dans le clocher.

Je remarque que les abat-sons ne sont pas comme souvent de simples planches de bois, ils sont travaillés et recouverts de lauzes. Un grillage empêche les oiseaux de pénétrer dans le clocher.

Le chêne et l'église Saint-Paul de GORHEY
Le chêne et l'église Saint-Paul de GORHEY
Le chêne et l'église Saint-Paul de GORHEY
Si les murs pouvaient parler

Après avoir pris une dernière photographie de l'église Saint-Paul je m'intéresse à cette vieille ferme Vosgienne caractéristique. Si les murs pouvaient parler, ils auraient bien des secrets à révéler. 

Je vous invite à consulter le site "Architecture rurale de la commune de GORHEY" dont je vous indique le lien dans "Quelques liens utiles pour en savoir plus" en fin d'article.
Cette ferme y est répertoriée comme "Ferme N°13.

Le chêne et l'église Saint-Paul de GORHEY
Le chêne et l'église Saint-Paul de GORHEY
La Fontaine

Quittant la place du village, je descends vers la Mairie-École devant laquelle j'ai bien remarqué à mon arrivée la présence de cette fontaine symétrique à quatre bacs.

Le chêne et l'église Saint-Paul de GORHEY
Le chêne et l'église Saint-Paul de GORHEY
Le chêne et l'église Saint-Paul de GORHEY
La Mairie-École
Le chêne et l'église Saint-Paul de GORHEY
La Gitte

Avant de reprendre la route, je parcours quelques dizaines de mètres le long de la Gitte. 

Le chêne et l'église Saint-Paul de GORHEY
Le chêne et l'église Saint-Paul de GORHEY
Quelques liens utiles pour en savoir plus
En conclusion

J'ai beaucoup apprécié cette visite du très beau village de GORHEY et j'y reviendrai.
J'y reviendrai quand le chêne aura ses feuilles. J'y reviendrai pour revoir cet habitant qui m'a si aimablement accueilli. J'aimerais pouvoir visiter et photographier l'intérieur de l'église.

Je vous remercie pour votre visite et à bientôt.

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne. (Si vous visualisez ce blog sur mobile, vous devrez temporairement passer à l'affichage classique pour accéder au module abonnement)

Voir les commentaires

1 2 > >>
Haut

Photographies VOSGES en PLAINE

J'aime les Vosges : les montagnes, les lacs et cascades, les Hautes-Vosges, mais les Vosges, c'est aussi la Plaine. Sur ce blog, je veux mettre en valeur la Plaine des Vosges en y publiant des photographies de paysages, du patrimoine architectural et naturel, des villes et villages dans leur environnement et des sites historiques caractéristiques. Mes publications peuvent être partagées (liens) sur les réseaux sociaux, autres blogs et sites internet. MES PHOTOGRAPHIES NE SONT PAS LIBRES DE DROIT, voir le module "Droit d'utilisation des photographie"

RGPD - Modération des commentaires

Conformément à la loi RGPD, j'informe les visiteurs qui s'abonnent à mon blog que je n'utiliserai les données personnelles collectées lors de leur abonnement (adresse mail) uniquement pour les communications que j'aurais avec eux et strictement liées à l'activité de ce blog.

Pour éviter les commentaires publicitaires comme je viens d'en avoir, j'ai activé la modération des commentaires. Je vous invite à commenter mes articles, je reçois une notification pour chaque commentaire posté ce qui me permet de l'approuver pour l'afficher en ligne. 

Droit d'utilisation des photographies

Mes photographies ne sont pas libres de droit d'utilisation. J'invite toute personne qui souhaiterait utiliser une de mes photographies à m'en faire la demande via le formulaire de contact accessible dans le module Pagination ci-dessus.
Si nécessaire, je lui transmettrai une photo de meilleure définition.

Hébergé par Overblog