Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Photographies VOSGES en PLAINE

riviere

Le patrimoine de DOMPAIRE

J'ai récemment publié un photomontage des centres d'intérêt de la commune de DOMPAIRE. Depuis cette publication, je suis retourné prendre quelques photos pour y ajouter :

  • L'ancienne maison du Bailli
  • Le Monument aux Morts (Il est commun avec MADONNE ET LAMEREY)
  • L'ancien château où est installée l'antenne de la Communauté de Communes MIRECOURT-DOMPAIRE

J'ai remplacé la photographie de la gare par une vue commune de la gare et du Monuments aux Morts, ainsi que celle de l'ancien réservoir de la gare par une vue différente du même réservoir.

Voici ce photomontage du patrimoine de DOMPAIRE.

Patrimoine DOMPAIRE - Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Patrimoine DOMPAIRE - Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Lien pour afficher le photomontage de DOMPAIRE en plus grand format
Le Patrimoine de DOMPAIRE
Photomontage du patrimoine de DOMPAIRE

La taille des images étant limitée à 1200 pixels de largeur sur le blog, je vous invite à cliquer sur la vignette ci-contre qui vous permettra d'afficher l'image en 2048 pixels de largeur pour un meilleur confort de visualisation.

 

 

Le patrimoine de MADONNE ET LAMEREY

Après le photomontage du patrimoine de DOMPAIRE, je vous présente celui de MADONNE ET LAMEREY. Il s'étend de la mairie-école jusqu'à l'échangeur de la D166 avec d'un côté MADONNE et de l'autre, LAMEREY.

Vous y verrez notamment la mairie-école, le Monument Général Leclerc, l'Espace Pierrot Rivault, la Gitte, le lavoir et les pompes à eau de MADONNE, le calvaire de LAMEREY, les vues générales sur LAMEREY et le Bois du Haut-Fays, sur MADONNE, les vues depuis le Chemin Forestier de LAMEREY sur les cultures, une exploitation agricole, buse, écureuil etc.

Patrimoine MADONNE ET LAMEREY - Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Patrimoine MADONNE ET LAMEREY - Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Lien pour afficher le photomontage de MADONNE ET LAMEREY en plus grand format
Le Patrimoine de MADONNE ET LAMEREY
Photomontage du Patrimoine de MADONNE ET LAMEREY

Je vous invite à cliquer sur la vignette ci-contre qui vous permettra d'afficher l'image en 2048 pixels de largeur pour un meilleur confort de visualisation.

 

 

 

Le patrimoine de DOMPAIRE, MADONNE ET LAMEREY en une seule image

Les communes de DOMPAIRE, MADONNE ET LAMEREY sont étroitement liées par l'Histoire de la Bataille de DOMPAIRE.

Elles ont en commun entre autres, le Monuments aux Morts et l'église Saint-Nicolas.

Je suis donc revenu à ma première idée qui était de faire un seul photomontage qui reprenne le patrimoine des deux communes. Il me suffisait de faire un assemblage des deux précédents.

Patrimoine de DOMPAIRE, MADONNE ET LAMEREY - Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Patrimoine de DOMPAIRE, MADONNE ET LAMEREY - Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Lien pour afficher le photomontage de DOMPAIRE, MADONNE ET LAMEREY en une seule image, en plus grand format
Patrimoine de DOMPAIRE, MADONNE ET LAMEREY
Photomontage du patrimoine de DOMPAIRE, MADONNE ET LAMEREY

je vous invite à cliquer sur la vignette ci-contre qui vous permettra d'afficher l'image en 2048 pixels de largeur pour un meilleur confort de visualisation.

 

Le photomontage légendé de DOMPAIRE, MADONNE ET LAMEREY

Pour les visiteurs du blog qui ne connaissent pas DOMPAIRE, MADONNE ET LAMEREY, je publie une version légendée du photomontage. Je vous invite à cliquer sur l'image ci-dessous pour l'afficher en grand format

Patrimoine de DOMPAIRe et MADONNE ET LAMEREY

 

Conclusion

Qu'il soit architectural, historique ou naturel, le patrimoine des communes de DOMPAIRE, MADONNE ET LAMEREY mérite le détour. La publication de ces photomontages est une mise en valeur du patrimoine et une forme de contribution au développement du tourisme.

Je vous remercie pour votre visite

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail (laquelle n'est pas visible sur le blog) dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne. (Si vous visualisez ce blog sur mobile, vous devrez temporairement passer à l'affichage classique pour accéder au module abonnement)

Pour éviter de recevoir des commentaires d'ordre publicitaire, j'ai activé la modération. Si vous écrivez un commentaire, j'en suis avisé par une notification qui me permet de le visualiser et de le rendre visible en ligne. Je m'efforcerai de valider les commentaires reçus, à J+1 au plus tard.

Vos commentaires sont les bienvenus.

Voir les commentaires

A l'époque encore récente où je résidais en Île de France, j'avais bien remarqué lors de mes venues dans les Vosges, un panneau indiquant Chêne Centenaire quand je traversais BAINVILLE-aux-SAULES, village situé sur la D165 entre DOMPAIRE et VITTEL.
Je n'avais jamais pris le temps de m'y arrêter. tant maintenant sur place, je me suis rendu à BAINVILLE-aux-SAULES le 27 février 2021.

La découverte du village 

Quittant la D165, rue du Docteur Liégeois, je prends la direction du Chêne Centenaire et je m'arrête auparavant dans le centre du village qui me semble attrayant avec ses grands arbres. Je me gare face à la mairie.

La Mairie
BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
L'église Saint-Michel et le Monument aux Morts

La construction de l'église Saint-Michel date de 1867.

Le Monuments aux Morts est situé devant l'église.

BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire

M'éloignant de l'église, je vois cette passerelle qui mène au petit pont permettant le franchissement du cours d'eau qui traverse la ville.

BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
Le Pont des Tablettes

Cet ouvrage est pour le moins insolite, comme moi, vous en aurez l'explication quand nous l'aurons parcouru. Après l'avoir photographié dans l'axe et de trois-quarts, je m'y engage pour franchir le cours d'eau.

BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire

La sensation est surprenante, les pierres de grès sont de forme concave et à mon passage, je ressens le tremblement sourd de ces pierres sur leur support.
Je marque une pause sur le pont d'où je photographie le cours d'eau côté amont et côté aval. J'apprendrai plus tard que c'est un ruisseau nommé L'Eau de la Ville. En aval, je vois ce pont en grès des Vosges à deux arches.
L'eau de la Ville est un des 45 affluents du Madon. 

 

BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire

Arrivé de l'autre côté, je prends une vue d'ensemble du Pont des Tablettes et je vois cette plaque d'information qui explique son existence.

BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire

Pour en faciliter la lecture, je reprends ci-dessous le texte de ce panneau d'information :

"La traversée du "ruisseau de la ville" s'effectuait à l'origine par un gué (passage peu profond de la rivière que l'on peut traverser à pied) à l'emplacement du pont actuel.
Pour les piétons, afin de traverser à pieds sec, les gués étaient bordés d'un passage surélevé et étroit construit en pierre de taille.
Ici, cette passerelle a été édifiée en amont du gué en raison des inondations importantes. A cet endroit, sans être trop surélevé, le Pont des Tablettes se trouve au dessus du niveau maximum du ruisseau. En bordure de gué, il aurait fallu le surhausser de plusieurs mètres.
Les pierres étroites du passage en grès de la région ont été taillée de forme concave. En effet, comme l'éclairage public n'existait pas à l'époque, les piétons pour traverser en sécurité dans l'obscurité, devaient compter sur la sensation du contact des pieds avec la forme incurvée des pierres."

Source : Mr. THIEBAUT Hubert

Le Lavoir

Après avoir traversé L'Eau de la Ville, je passe par le village pour aller au pont à deux arches de la route de MIRECOURT.
Je vois cette bâtisse située juste en bordure de L'Eau de la Ville, j'entends un bruit d'écoulement d'eau par cette ouverture grillagée. Je descends les quelques marches sur le côté (mur de pignon) et je vois ce lavoir.

BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
Les Moulins

En face du lavoir, le panneau "L'histoire des Moulins" explique qu'il y a eu 2 moulins hydrauliques à BAINVILLE-aux-SAULES, que le seul moulin qui reste en activité est celui d'Eucheloup sur la commune de BÉGNECOURT.

BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
Le pont-route de la route de MIRECOURT
BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
Cliquer sur les vignettes pour les agrandir
Cliquer sur les vignettes pour les agrandir Cliquer sur les vignettes pour les agrandir Cliquer sur les vignettes pour les agrandir

Cliquer sur les vignettes pour les agrandir

Vue sur L'Eau de la Ville et le Pont des Tablettes depuis le pont de la rue de MIRECOURT
BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
Retour à la Mairie

De retour à la Mairie pour reprendre mon véhicule, je vois cette roue dentée qui provient probablement d'un des anciens moulins de BAINVILLE-aux-SAULES.  Une plaque signifiant une donation à la commune, est apposée sur le mur de pignon de la Mairie.

BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire

Alors, et le Chêne Centenaire me direz-vous, c'est bien le titre de cet article non ?
Vous avez raison, mais avouez qu'il aurait été dommage que j'y aille directement sans m'arrêter au centre du village. Je n'aurais pas pu partager de photographies prises au cœur de ce village attrayant.

Rendons-nous maintenant au chêne.

Le Chêne Centenaire

Je reprends mon véhicule, je suis la route de MIRECOURT que je quitte dans le village pour monter la rue du Château.

Peu après la sortie du village, je vois le Chêne Centenaire, majestueux. Il a une très belle forme, c'est une force de la nature.

BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire

Mais ce n'est pas tout car une surprise m'attend. Laquelle ? Il y a une croix de mission à quelques mètres devant le chêne. Cette croix porte la date de 1947.

BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
La plaque descriptive du Chêne Centenaire ici nommé le Grand Chêne

Pour en faciliter la lecture, je reprends ci-dessous le texte de la plaque :

"Ce chêne pédonculé, qui surplombe le village de Blainville-aux-Saules, est classé en tant qu'arbre remarquable depuis 1921. Servant probablement de repère visuel aux gens de passage, ce témoin vivant de l'évolution d'époques révolues symbolise depuis les siècles la puissance, la majesté et la longévité.

Son âge précis est difficile à déterminer bien que l'on estime que cet arbre soit plusieurs fois centenaire (entre 500 et 620 ans) comme peuvent en témoigner ses dimensions : 20 mètres de haut pour 6,20 mètres de circonférence et 25 mètres d'envergure. Il semble en pleine santé et peut vivre encore longtemps puisque le chêne le plus vieux de France situé à Allouville-Bellefosse (Normandie) est âgé d'environ 800 ans."

BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire

Je choisis ces deux photographies pour illustrer les termes de "puissance" et "majesté" repris dans la description ci-dessus de cet arbre remarquable.

BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
Liens utiles

Pour avoir plus de renseignements sur L'Eau de la Ville et le Madon, vous pouvez consulter les pages dont le lien figure ci-après.

Conclusion

Le Pont des Tablettes, le Lavoir, L'Eau de la Ville, le Chêne Centenaire, la croix de mission voilà des centres d'intérêt qui m'ont plu et qui méritent d'être vus. Comme quoi lorsque nous faisons un déplacement en ne pensant qu'au point de départ et à celui d'arrivée, nous passons sans le savoir à côté de bien des merveilles.
Je consacrerai mon prochain article à la suite de cette balade, à savoir du Moulin de Heucheloup à la sortie de MATTAINCOURT.

Chers visiteurs, je vous invite à consulter ou revoir l'article que j'ai publié sur GORHEY, autre village de la Plaine des Vosges dans lequel il y a également un chêne remarquable.

Je vous remercie pour votre visite

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne. (Si vous visualisez ce blog sur mobile, vous devrez temporairement passer à l'affichage classique pour accéder au module abonnement)

Pour éviter de recevoir des commentaires d'ordre publicitaire, j'ai activé la modération. Si vous écrivez un commentaire, j'en suis avisé par une notification qui me permet de le visualiser et de le rendre visible en ligne. Je m'efforcerai de valider les commentaires reçus, à J+1 au plus tard.

Vos commentaires sont les bienvenus.

Voir les commentaires

Dans l'après-midi du 17 février 2021, j'enfourche le vélo pour aller voir les villages de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT que j'ai aperçus depuis la route de MIRECOURT.

Rien de tel que le vélo qui permet de s'arrêter partout pour visiter les villages et leur environ.

L'itinéraire suivi

En arrivant à RACÉCOURT, je vois un panneau qui indique la direction du Calvaire de Blaye. Je décide de suivre cette petite route, une belle montée je retrouve plus loin un panneau indicateur la route se termine en chemin qui mène au calvaire.

Le calvaire de Blaye

Je note que sur la carte IGN au 1:25000 que j'ai dans mon sac, le calvaire de Blaye est nommé Croix Marquelle, laquelle croix est située à l'entrée du Bois de Blaye.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Cliquer sur les images pour les agrandir

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
L'église et l'usine de Blaye

À gauche du calvaire, deux panneaux d'information relatent l'histoire de l'église de Blaye, de l'usine de Blaye et du curé Morizot.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
La vue sur BAZEGNEY

En redescendant sur RACÉCOURT, je profite d'une belle vue sur BAZEGNEY.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
RACÉCOURT, l'église Saint-Laurent

De retour à RACÉCOURT, je me rends à l'église Saint-Laurent. J'observe que la porte d'entrée de l'église est ouverte. C'est bien rare aujourd'hui en raison des risques d'actes de malveillance. J'en profite pour visiter l'intérieur de l'église.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
La Mairie de RACÉCOURT

La toiture de la mairie est surmontée d'un clocheton. Je publie cette photographie mais il aurait été préférable que je prenne cette photo du côté opposé afin de ne pas donner autant d'importance à cette extension de bâtiment en premier plan.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
Le Lavoir de RACÉCOURT

Le lavoir est situé à proximité de la Gitte. Il est alimenté par une fontaine extérieure au lavoir.

Vous pouvez voir deux trous dans le mur du lavoir, au niveau du bassin de la fontaine. Ces trous permettent d'amener l'eau da la fontaine, dans les bassins du lavoir.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
L'intérieur du lavoir

L'intérieur du lavoir est constitué de trois bassins communicants, parallèles au bassin de la fontaine extérieure. Nous retrouvons les deux trous dans le mur, par lesquels l'eau de la fontaine s'écoule dans les deux bassins opposés. Le bassin central quant à lui, communique avec un grand bassin longitudinal, dans l'axe du lavoir. Vous pouvez remarquer que les bassins du lavoir n'étaient pas en eau lors de ma visite.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
Le pont sur la Gitte

Le pont sur La Gitte, affluent du Madon, puis la Gitte côté amont et côté aval. J'en profite pour faire une vue rapprochée de l'église Saint-Laurent.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
L'ancienne gare

Je vois que je me trouve rue de l'Ancienne Gare. Un balayage du paysage par le regard me fait vite repérer cette ancienne gare. Je remonte sur le vélo pour aller un plus loin. Je reconnais bien le style des anciennes gares. La ligne ayant été déferrée, la gare a été revendue et les propriétaires ont réalisé des extensions autour du bâtiment  d'origine.

Un peu de géographie ferroviaire : la gare de RACÉCOURT était située sur la ligne de CHAUMONT à ÉPINAL, Section à double voie, de MIRECOURT à ÉPINAL passant par DOMPAIRE.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
Vues de RACÉCOURT

Revenant de l'ancienne gare vers le centre village et avant d'arriver au pont sur la Gitte, je prends quelques vues de RACÉCOURT dont une de la Mairie.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT

Après avoir découvert RACÉCOURT, je me dirige vers VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT.

Je pensais que VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT était une fusion relativement récente de deux communes mais il n'en est rien car cette fusion date de 1796 alors que VELOTTE faisait partie du canton de DOMPAIRE et TATIGNÉCOURT de celui de VALFROICOURT (Renseignement trouvé sur le web)

Le Lavoir

Le lavoir est situé juste après le pont sur la Gitte. Il est fermé et semble être utilisé pour entreposer du matériel.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
La dynamique fluviale

Situé près du lavoir et du pont sur la Gitte, un panneau d'information explique la formation des méandres des rivières dus à l'érosion.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
Le pont sur la Gitte

Je resterai un moment sur ce pont en attendant que les nuages ne masquent plus le soleil, avant de pouvoir photographier l'église Saint-Philippe de VELOTTE-et-TATIGNÉCOURT, la Gitte côté amont avec VELOTTE en arrière-plan puis la Gitte côté aval.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
Vue sur VELOTTE-ET TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
La surprise du retour

Il est temps de ranger l'appareil photo pour retourner à DOMPAIRE. Sur le retour je vois un trompe-l'œil peint sur le mur d'une maison de VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT. Un arrêt sur le bas-côté de la route s'impose pour le photographier sans descendre de vélo.
Cette peinture ne semble pas très vieille, les couleurs sont encore vives. Elle est donc bien plus récente que l'époque des numéros de téléphone à 6 chiffres Si le trompe-l'œil datait de l'époque du numéro de téléphone, il aurait été peint entre 1963 quand les numéros de téléphone sont passés à 6 ou 7 chiffres et 1985 quand ils sont passés à 8 chiffres (10 chiffres en 1996).  

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
Conclusion 

Un calvaire, deux églises dont une ouverte, deux lavoirs, la Gitte, une ancienne gare, des panneaux d'information, de beaux paysages, un trompe-l'œil, bref, une balade à vélo passionnante alliant découverte du patrimoine et photographie.
Expérience à refaire, prochaine sortie BAZEGNEY et plus, vous le découvrirez ultérieurement.

Je vous remercie pour votre visite

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne. (Si vous visualisez ce blog sur mobile, vous devrez temporairement passer à l'affichage classique pour accéder au module abonnement)

Pour éviter de recevoir des commentaires d'ordre publicitaire, j'ai activé la modération. Si vous écrivez un commentaire, j'en suis avisé par une notification qui me permet de le visualiser et de le rendre visible en ligne. Je m'efforcerai de valider les commentaires reçus, à J+1 au plus tard.

Vos commentaires sont les bienvenus.

Voir les commentaires

Jeudi 11 février 2021, après être allé faire une reconnaissance à POUSSAY, il fait tellement beau que je décide de m'arrêter à MIRECOURT pour continuer mon marathon photographique sur les rives du Madon.

Le temps est magnifique, avec le froid persistant la neige tient au sol, le ciel est d'un bleu azur, le soleil rayonne. Les conditions sont idéales. Il ne doit pas être possible de photographier MIRECOURT sous une aussi belle robe, tous les hivers.

Je me gare sur le parking situé Quai Le Breuil, à côté du Pont de la rue Gambetta (Pont Neuf) et je remonte la rive droite du Madon jusqu'au Pont Stanislas.

Le plan du secteur
Le pont sur le Madon, Avenue Gambetta

C'est le pont de l'avenue Gambetta par laquelle je suis arrivé, c'est le nom que je vois sur des cartes postales anciennes de Mirecourt. 

MIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
Le Moulin

Je ne sais pas de quand date ce moulin toujours est-il qu'il semble flambant neuf.

MIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
MIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
La passerelle

La passerelle permet de traverser le Madon pour aller du Musée de la Lutherie qu'on voit sur la photo, à l'Atelier du Musée qui est situé en face sur la rive droite. Ce jeudi 11 février 2021, la passerelle est praticable, le niveau du Madon est à environ 15 cm en-dessous de celui de la passerelle.
Ce n'était pas le cas le lundi 8 février car le niveau du Madon était à 10 cm au-dessus de la passerelle.

MIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
MIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
L'église Notre-Dame de la Nativité depuis la rive droite du Madon

L'Église Notre-Dame de la Nativité présente la particularité d'être intégrée dans les maisons de ville sur sa gauche et sur sa droite. 

MIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
MIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
Une vue panoramique 

Cette vue s'étend du pont Stanislas au-delà de la passerelle.

MIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
Le Pont Neuf et la passerelle vus depuis le pont Stanislas

 

MIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
Le pont Stanislas

Un pont magnifique tout en grès rose des Vosges. Je l'avais déjà photographié en 2016 mais avec les rives du Madon enneigées, il est encore plus majestueux.

MIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
MIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
Le Cours Stanislas

Après avoir photographié le pont, je traverse la rue Saint-Georges pour suivre le Cours Stanislas d'où j'ai une vue rapprochée sur le haut de l'Église Notre-Dame de la Nativité avant d'arrivée au Musée de la Lutherie.
Son clocher légèrement déformé dans sa partie supérieure, ferait penser à un clocher tors.

MIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
MIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
À côté du Musée de la Lutherie, les outils du luthier

En rédigeant cet article, je me rends compte que je n'ai pas photographié le Musée de la Lutherie depuis la rive gauche du Madon. Je l'ai par contre photographié depuis la rive droite.

MIRECOURT, sur les rives enneigées du MadonMIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
MIRECOURT, sur les rives enneigées du MadonMIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
 
La passerelle

Pour se rendre du Musée de la Lutherie à l'Atelier du Musée qui lui fait face ou tout simplement pour passer d'une rive à l'autre entre le Pont Neuf et le Pont Stanislas, il suffit d'emprunter la passerelle pour traverser le Madon, pour autant que celui-ci ne soit pas en crue.

MIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
MIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
MIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
Retour au moulin
MIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
Conclusion

La première photographie prise à 11h45, la dernière à 12h06, comme vous le voyez c'était une visite éclair. Cette visite éclair m'aura permis de photographier MIRECOURT avec les rives du Madon enneigées sous un soleil rayonnant. Des conditions météorologiques que je ne voulais pas rater.

Je vous remercie pour votre visite et à bientôt.

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne. (Si vous visualisez ce blog sur mobile, vous devrez temporairement passer à l'affichage classique pour accéder au module abonnement)

Voir les commentaires

Nous sommes toujours le vendredi 15 janvier 2021, je me balade de DOMPAIRE à MADONNE ET LAMEREY. Il fait froid mais je veux profiter des paysages enneigés. 
Je quitte l'église Saint-Jean-Baptiste de Laviéville pour rejoindre la Rue des Grands Jardins en passant par le Sentier du Canal.
Je me dirige tout d'abord vers le pont sur la Gitte, route de Bouzemont.

La Gitte, depuis le pont de la route de BOUZEMONT

Comme le montrent ces photographies côté amont et côté aval, je retrouve le débit et le niveau déjà élevés de la Gitte que j'ai remarqués depuis la passerelle du Gué.

DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins

Remontant la route de Bouzemont, peu-après je suis la Rue de l'Huilerie qui longe le cabinet vétérinaire, pour tourner ensuite à droite, franchir le petit pont sur la Gitte. Un coup d'oeil d'où je viens pour photographier le pont puis je rejoins la Rue Saint-Jacques.
Ce pont est réservé aux piétons et cyclistes.

DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
Le Lavoir-fontaine du Baxon

Juste avant d'arriver à la Rue Carnot, je descends la rue du Baxon pour m'arrêter au Lavoir-fontaine du Baxon.

DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
La Gitte et le Moulin du Saulcy

Après le lavoir-fontaine du Baxon, je retrouve la Gitte et face à moi, le Moulin du Saulcy. C'est le nom donné à cette grande bâtisse sur une carte postale ancienne que je viens d'acquérir. J'y reviendrai dans un article spécifique.

DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
Le Pont du Saucy

Je suis la rue du Baxon parallèle à la Gitte, pour retrouver la Rue du Saucy et le Pont du Saucy.
Je note qu'il est indiqué sur le plan de DOMPAIRE rue du Saucy alors que sur la carte postale ancienne que je publierai ultérieurement, il est écrit Saulcy.

DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins

La Gitte, côté amont du Pont du Saucy.

DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
Le Sentier du Canal

Quittant le pont, je remonte la Rue du Saucy, traverse la rue Carnot pour suivre le Sentier du Canal.

DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
Place des Jardins Résal

Le Sentier du Canal mène à la Place des Jardins Résal puis à la rue des Grands Jardins.
En rédigeant cet article, je me rends compte que je n'ai pas photographier les jardins situés entre la gendarmerie et la Rue des Grands Jardins. J'étais sans doute pressé d'aller voir de plus près ces sculptures monumentales situées à l'emplacement de l'ancienne voie ferrée.

DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
Arrivée Rue des Grands Jardins
DOMPAIRE : de Laviéville à la rue des Grands Jardins
La suite de cette balade

Je vais voir les sculptures monumentales du Symposium International de sculpture de MIRECOURT 2018 qui ont été installées le long de l'emplacement de l'ancienne voie ferrée. 
Si vous ne l'avez pas vu, je vous invite à consulter l'article que j'ai publié à ce sujet, article référencé ci-dessous.

Je vous remercie pour votre visite et à bientôt.

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne. (Si vous visualisez ce blog sur mobile, vous devrez temporairement passer à l'affichage classique pour accéder au module abonnement)

Voir les commentaires

Vendredi 15 janvier 2021, il a neigé sur DOMPAIRE. En début d'après-midi le ciel s'éclaircit je pars faire une sortie photos qui durera trois heures en rejoignant la D38 (route de BOUZEMONT-DERBAMONT). A l'angle de l'arrière du cimetière, je suis le chemin qui mène après la rue du Bois Joli, à ce que j'appellerai d'après la carte IGN, le vallon de Machifontaine.

C'est à partir de ce point représenté par un jalon sur le plan ci-dessous, que je descends le chemin qui me permettra de rejoindre le Gué.

Un chemin très agréable

J'avais déjà eu l'occasion de parcourir ce chemin boisé en fin de journée. J'avais assisté à un très beau coucher de soleil dont j'avais publié une photographie. Pour mes visiteurs qui ne l'aurait pas vue, je mets un lien vers cette publication en fin d'article.

Aujourd'hui c'est neige et soleil. Les rayons du soleil qui viennent de la gauche et la neige qui tombe des branches d'arbre créent un voile lumineux du plus bel effet.

DOMPAIRE :  du cimetière à Laviéville par le Gué

J'arrive au niveau du Chemin du Gué que je retrouve sur ma gauche. J'aperçois le haut du clocher de l'église Saint-Jean-Baptiste de Laviéville.

DOMPAIRE :  du cimetière à Laviéville par le Gué

Arrivé à l'intersection avec le Chemin du Gué, je me retourne pour regarder le chemin d'où je viens. La neige fond sur le côté ensoleillé du chemin alors qu'elle tient toujours sur le talus situé dans l'ombre. C'est comme l'adret et l'ubac en zone montagneuse.

DOMPAIRE :  du cimetière à Laviéville par le Gué
DOMPAIRE :  du cimetière à Laviéville par le Gué
Le Gué et la Gitte

Le Gué est un passage qui permet aux engins agricoles de franchir la Gitte alors qu'il n'y a pas de pont. Une passerelle métallique surélevée est réservée aux piétons.
En y arrivant, je constate le fort débit de la Gitte, la couleur boueuse est un signe du courant qui a emporté des terres sur son passage.

La situation du Gué
DOMPAIRE :  du cimetière à Laviéville par le Gué
DOMPAIRE :  du cimetière à Laviéville par le Gué

Avant d'emprunter la passerelle, nouveau regard d'où je viens. Neige, soleil et nuages blancs sur fond de ciel bleu, toutes les conditions réunies pour satisfaire le photographe. 

DOMPAIRE :  du cimetière à Laviéville par le Gué

Une fois sur la passerelle, je constate que la Gitte a effectivement un fort débit comme vous pouvez le voir sur cette photographie de la Gitte en aval de la passerelle.

DOMPAIRE :  du cimetière à Laviéville par le Gué

La vue d'ensemble du Gué et de la passerelle.

DOMPAIRE :  du cimetière à Laviéville par le Gué
Comparaison du niveau de la Gitte

Et si nous comparions le niveau de la Gitte entre septembre 2020 et janvier 2021 ? C'est ce que je vous propose de faire en publiant ces deux photographies. Elles ne sont pas cadrées de la même façon mais elles permettent de mesurer l'augmentation du niveau et du débit de la Gitte. 

DOMPAIRE :  du cimetière à Laviéville par le Gué
DOMPAIRE :  du cimetière à Laviéville par le Gué
L'église Saint-Jean-Baptiste de Laviéville

Je ne vais pas m'y attarder car j'y suis venu à plusieurs reprises et j'ai déjà publié plusieurs articles à son sujet :

  • L'un spécifique à l'église Saint-Jean-Baptiste
  • L'autre sur le patrimoine religieux de DOMPAIRE 
  • Et pour finir, celui des illuminations de décembre 2020

Je rappelle le lien vers chacun de ses articles, en fin de publication.

Je trouve cette église tellement belle que je ne saurai pas résister à l'envie de la photographier dans les conditions d'une si belle après-midi.

 

DOMPAIRE :  du cimetière à Laviéville par le Gué
DOMPAIRE :  du cimetière à Laviéville par le Gué
En conclusion

Si je termine cet article à l'église de Laviéville, ma balade photographique n'est pas pour autant terminée. Direction maintenant le lavoir-fontaine de Baxon qui marquera le début de ma prochaine publication.

Je vous remercie pour votre visite et à bientôt.

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne. (Si vous visualisez ce blog sur mobile, vous devrez temporairement passer à l'affichage classique pour accéder au module abonnement)

Voir les commentaires

Vendredi 15 janvier 2021, la neige s'invite sur la Plaine des Vosges. C'est pour moi une occasion à ne pas rater. Une marche en fin de matinée et trois heures de marche l'après-midi sur DOMPAIRE, MADONNE ET LAMEREY, appareil photo en bandoulière, c'est 250 photographies prises dans la journée.

Ma présentation d'une sélection de photos est un peu désordonnée car je commence par celles prise en fin d'après-midi. Le soleil était tout juste au-dessus du Bois de Nove, prêt à se coucher.

Je vous présente successivement les photographies suivantes.

La "Voie béton" de MADONNE ET LAMEREY verglacée et ses abords
Cliquer sur les images pour les agrandir
Cliquer sur les images pour les agrandir
Cliquer sur les images pour les agrandir
Cliquer sur les images pour les agrandir
Cliquer sur les images pour les agrandir

Cliquer sur les images pour les agrandir

La Mairie-École de MADONNE-ET-LAMEREY
Neige et soleil couchant au Monument Général Leclerc de MADONNE ET LAMEREY
La Gitte

Affluent du Madon, La Gitte traverse MADONNE ET LAMEREY et DOMPAIRE.

Neige et soleil couchant au Monument Général Leclerc de MADONNE ET LAMEREY
Neige et soleil couchant au Monument Général Leclerc de MADONNE ET LAMEREY
Vue générale sur le Monument

J'arrive au Monument Général Leclerc, il est temps car le soleil ne va pas tarder à disparaître derrière le Bois de Nove. J'aime ces couleurs chaudes et cuivrées de fin de journée.

Neige et soleil couchant au Monument Général Leclerc de MADONNE ET LAMEREY
Neige et soleil couchant au Monument Général Leclerc de MADONNE ET LAMEREY
Le Général Leclerc
Neige et soleil couchant au Monument Général Leclerc de MADONNE ET LAMEREY
Neige et soleil couchant au Monument Général Leclerc de MADONNE ET LAMEREY
Neige et soleil couchant au Monument Général Leclerc de MADONNE ET LAMEREY
Le char CORSE
Neige et soleil couchant au Monument Général Leclerc de MADONNE ET LAMEREY
Neige et soleil couchant au Monument Général Leclerc de MADONNE ET LAMEREY
Neige et soleil couchant au Monument Général Leclerc de MADONNE ET LAMEREY
Neige et soleil couchant au Monument Général Leclerc de MADONNE ET LAMEREY
La Borne du Serment de Koufra

La borne du serment de Koufra de MADONNE ET LAMEREY est à 920 km de SAINT MARTIN DE VAREVILLE.
Je ne l'avais pas encore photographiée sous ses quatre faces Est, Sud, Ouest et Nord, voilà qui est fait.

Neige et soleil couchant au Monument Général Leclerc de MADONNE ET LAMEREY
Neige et soleil couchant au Monument Général Leclerc de MADONNE ET LAMEREY
Neige et soleil couchant au Monument Général Leclerc de MADONNE ET LAMEREY
Neige et soleil couchant au Monument Général Leclerc de MADONNE ET LAMEREY
En conclusion

Selon les saisons et l'heure de prise de vue le rendu des photographies est changeant. Cela permet de proposer des photographies différentes d'un même sujet.

Il n'était pas question de rédiger un seul article pour présenter une sélection des 250 photographies prises dans cette journée du 15 janvier 2021. 
Je vais remonter le temps en quelque sorte en vous présentant prochainement des photographies des sculptures auxquelles je voulais m'intéresser de plus près, le long de l'ancienne ligne de chemin de fer.

Je vous remercie pour votre visite et à bientôt.

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne. (Si vous visualisez ce blog sur mobile, vous devrez temporairement passer à l'affichage classique pour accéder au module abonnement)

Voir les commentaires

Ce matin du 3 janvier 2021, la neige tombe sur la plaine des Vosges avec une température extérieure de -1°C. Je pars vers 11h00 avec un appareil photo compact, chaussures de randonnée aux pieds pour faire une balade dans DOMPAIRE.

Je me rends vite compte que la température remonte, le sol n'est pas gelé et les flocons laissent la place à de la neige fondue.

Je poursuis cependant mon parcours pour revenir avec quelques images.

En direction du Pont du 4ème Génie
Un coup d'œil en arrière vers le lotissement de la Croisette
Cliquer sur les images pour les agrandir

Cliquer sur les images pour les agrandir

Le ballet des étourneaux

Ils n'étaient pas très nombreux mais suffisamment pour attirer mon attention avec le bruit qu'ils faisaient en virevoltant au-dessus des arbres qui bordent la Gitte.

Quand DOMPAIRE revêt sa tenue d'hiver
Vue sur DOMPAIRE

Je profite de cet arrêt pour photographier DOMPAIRE.

Quand DOMPAIRE revêt sa tenue d'hiver
Quand DOMPAIRE revêt sa tenue d'hiver
La GITTE

Arrivée sur le Pont du 4ème Génie, j'observe la Gitte côté amont puis côté aval. Les pluies incessantes de ces derniers temps ont gonflé son débit. Ensuite, une dernière vue du chemin et du lotissement de la Croisette.

 

Quand DOMPAIRE revêt sa tenue d'hiver
Quand DOMPAIRE revêt sa tenue d'hiver
Quand DOMPAIRE revêt sa tenue d'hiver

Pont du 4ème Génie

Le Sentier du Canal

Quelque temps après, je rejoins le Sentier du Canal. Alors que je photographie ce passage qui fait face à l'Hôtel de Ville, je me sens observé. Je vois alors cette tête de chat qui dépasse du mur en haut de l'escalier. 

Quand DOMPAIRE revêt sa tenue d'hiver
Quand DOMPAIRE revêt sa tenue d'hiver

Le sentier du canal est parallèle à la rue Charles Gérome, je le suis jusqu'à la rue Carnot que je traverse pour rejoindre le Pont de Saucy.

Utiliser les flèches pour faire défiler les photographies
Utiliser les flèches pour faire défiler les photographies
Utiliser les flèches pour faire défiler les photographies

Utiliser les flèches pour faire défiler les photographies

Quand DOMPAIRE revêt sa tenue d'hiver
La Gitte, côté amont puis côté aval depuis le Pont de Saucy
Quand DOMPAIRE revêt sa tenue d'hiver
Quand DOMPAIRE revêt sa tenue d'hiver

Le Pont de Saucy

L'huilerie

Je redescends du pont pour longer la Gitte par la rue de Baxon jusqu'au barrage, face à cette grande bâtisse que je suppose être une ancienne huilerie. Ce n'est pas pour rien je pense que la rue située côté rive droite de la Gitte s'appelle Rue de l'Huilerie. D'autre part depuis le barrage, un canal de dérivation amenait l'eau de la Gitte dans cette bâtisse (entrée maintenant obturée). Il y avait j'imagine, des meules mues par une turbine ou une roue à aubes interne au bâtiment. J'illustre cette hypothèse avec un photomontage.
Sur la façade opposée qui n'est pas accessible (je pense que c'est un terrain privé), il doit y avoir une sortie d'eau avec un canal qui rejoint la Gitte. En zoomant sur la carte et en affichant la vue aérienne, on devine la présence de ce canal qui rejoint la Gitte en aval du barrage.
Je formule beaucoup d'hypothèses dans ma publication au sujet de cette huilerie, je serais intéressé si un visiteur pouvait apporter des précisions en ajoutant un commentaire à cet article.
Je me rends compte du débit important de la Gitte en comparaison avec il y a quelques mois, où l'eau ne passait qu'à l'extrémité du barrage côté rue de Baxon.

Quand DOMPAIRE revêt sa tenue d'hiver
Quand DOMPAIRE revêt sa tenue d'hiver
Quand DOMPAIRE revêt sa tenue d'hiver
Suite a des échanges que j'ai pu avoir avec plusieurs personnes sur le groupe Facebook "Nos souvenirs des Vosges" j'ai obtenu des explications au sujet de ce moulin. Cela m'a incité à acheter deux cartes postales anciennes intéressantes, qui avec mes photographies, me permettront de rédiger et publier courant février un article spécifique.

 

Rue du Baxon face à l'Huilerie

Le lavoir-fontaine de Baxon

 

Quand DOMPAIRE revêt sa tenue d'hiver
Quand DOMPAIRE revêt sa tenue d'hiver
Quand DOMPAIRE revêt sa tenue d'hiver
De la rue Saint-Jacques à la rue de L'Huilerie

Le petit pont sur la Gitte fait la liaison entre la rue Saint-Jacques et la rue de l'Huilerie. Ce passage est réservé aux piétons et cyclistes.  J'emprunte ce passage en photographiant la Gitte depuis le pont.

Quand DOMPAIRE revêt sa tenue d'hiver
Quand DOMPAIRE revêt sa tenue d'hiver
La Gitte depuis le pont de la route de BOUZEMONT

Je suis alors la rue de l'Huilerie jusqu'à la route de BOUZEMONT pour faire un crochet par le pont sur la Gitte avant de retourner vers le centre village.

La Gitte côté amont et côté aval depuis le pont de la route de BOUZEMONT
La Gitte côté amont et côté aval depuis le pont de la route de BOUZEMONT

La Gitte côté amont et côté aval depuis le pont de la route de BOUZEMONT

Le pont de la route de Bouzemont

Les hauteurs de DOMPAIRE

La neige a un peu mieux tenu sur les hauteurs de DOMPAIRE, du côté du Bois de Nove.

Quand DOMPAIRE revêt sa tenue d'hiver
Quand DOMPAIRE revêt sa tenue d'hiver

Il y avait peu de neige ce 3 janvier 2021, le ciel était couvert, aussi vous pourrez trouver que cette série photographique et quelque peu terne et manque de vivacité de couleur, la météo en avait décidé ainsi.

Je vous propose de partager dans un prochain article des photographies prises sur le même parcours lors d'une belle journée ensoleillée de février 2020.

Je vous remercie pour votre visite et à bientôt.

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne. (Si vous visualisez ce blog sur mobile, vous devrez temporairement passer à l'affichage classique pour accéder au module abonnement)

Voir les commentaires

A la découverte de Mirecourt, capitale de la Lutherie

 En préambule, je précise que cet article est illustré de photographies que j'ai prises en 2016. Maintenant que je suis installé dans les Vosges, j'aurai tout le temps d'y retourner pour découvrir la ville autrement que lors d'une visite éclair d'une journée.

MIRECOURT, capitale de la lutherie est une ville vosgienne de renommée pour le savoir-faire de ses artisans luthiers. Elle est située dans un cadre reposant, entourée de collines et traversée par le Madon le long duquel il est agréable de se promener. A visiter absolument.

Ce 9 mars 2016 au matin, alors que nous sommes dans les Vosges depuis quelques jours, en vacances dans la famille, je ne sais pas encore où nous irons passer la journée. Au moment de partir, je suis alors mon intuition, nous allons à MIRECOURT. La lecture des romans passionnants sur les Vosges de l’écrivain Vosgien Gilles Laporte, a très probablement pesé inconsciemment sur ma décision.

L’objectif de cette excursion et de découvrir la ville puis de visiter le Musée de la Lutherie et de l’Archèterie.

Nous parcourons la ville dont je présente quelques photographies : les rives du Madon, les ponts en grès rose des Vosges sur le Madon, la Rue Sombre, l’église Notre-Dame de la Nativité, le Monument aux Morts, les magasins de luthier, les Halles. L'après-midi, nous visitons le Musée de la Lutherie et de l'Archèterie ainsi que l'Atelier du Musée.

Sur les rives du Madon

Il fait bon y flâner en admirant les ponts de pierre en grès des Vosges.

A la découverte de MIRECOURT, capitale de la Lutherie
A la découverte de MIRECOURT, capitale de la Lutherie
A la découverte de MIRECOURT, capitale de la Lutherie
A la découverte de MIRECOURT, capitale de la Lutherie
La rue Sombre

La rue sombre surprenante par son étroitesse, rejoint la rue principale.

A la découverte de MIRECOURT, capitale de la Lutherie
L'église Notre-Dame de la Nativité

L'église Notre-Dame de la Nativité, surprend par le fait qu'elle est accolée aux maisons de ville. C'est particulièrement visible depuis les rives du Madon.

A la découverte de MIRECOURT, capitale de la Lutherie
A la découverte de MIRECOURT, capitale de la Lutherie
A la découverte de MIRECOURT, capitale de la Lutherie
Quelques photographies de l'intérieur de l'église

Le buffet d'orgues, les fonts-baptismaux, le tableau de l'Adoration des Mages, la chapelle de la Vierge, le confessionnal.
Aujourd'hui je me rends compte que je n'avais pris à l'époque que quelques photographies de détail à l'intérieur de l'église. C'est une bonne raison pour y retourner avec le matériel adéquat afin de prendre des photos d'ensemble destinées à montrer l'architecture de l'église.

A la découverte de MIRECOURT, capitale de la Lutherie
A la découverte de MIRECOURT, capitale de la LutherieA la découverte de MIRECOURT, capitale de la Lutherie
A la découverte de MIRECOURT, capitale de la LutherieA la découverte de MIRECOURT, capitale de la Lutherie
Saint-Nicolas
L'éducation de la Vierge par Sainte-Anne
A la découverte de MIRECOURT, capitale de la Lutherie
A la découverte de MIRECOURT, capitale de la Lutherie
A la découverte de MIRECOURT, capitale de la Lutherie
Le Monument aux Morts

Comme je l'ai précisé en préambule, cette photographie date de 2016. Renseignement pris sur internet, j'ai vu que le monument a été déplacé puis remis en place pour la réalisation des travaux d'aménagement de la rue Thiers et de la Place Charles-de-Gaulle. Il a ensuite été replacé face au Théâtre.

A la découverte de MIRECOURT, capitale de la Lutherie
Les magasins de luthier
A la découverte de MIRECOURT, capitale de la Lutherie
A la découverte de MIRECOURT, capitale de la Lutherie
A la découverte de MIRECOURT, capitale de la Lutherie
A la découverte de MIRECOURT, capitale de la Lutherie
Les Halles

Bâtisse imposante, les Halles de Mirecourt datent du XVIIème siècle.

A la découverte de MIRECOURT, capitale de la Lutherie
A la découverte de MIRECOURT, capitale de la Lutherie
A la découverte de MIRECOURT, capitale de la Lutherie
Le Musée de la Lutherie et de l'Archèterie 

Après un déjeuner au restaurant sur les rives du Madon, nous visitons le Musée de la Lutherie l’après-midi. 
Des instruments de musique magnifiques y sont exposés et la visite peut être faite de manière autonome en suivant un parcours dont les étapes apportent toutes les explications nécessaires et proposent des exercices pratiques. Un seul regret, que la photographie n'y soit pas autorisée. C'était ainsi en 2016, il y a peut-être du changement depuis d'autant plus que maintenant, les appareils peuvent très bien utilisés sans flash. Je verrai lors d'une future visite.

Situation du Musée
A la découverte de MIRECOURT, capitale de la Lutherie
A la découverte de MIRECOURT, capitale de la Lutherie
A la découverte de MIRECOURT, capitale de la Lutherie
L'Atelier du Musée

Après la visite du musée, nous empruntons la passerelle pour aller visiter l’Atelier du Musée situé sur la rive droite du Madon.

La passerelle sur le Madon

La passerelle sur le Madon

Situation de l'Atelier du Musée

 Dès que nous y entrons, je n’ai pas assez de mes yeux pour balayer du regard toutes les merveilles de cet atelier. J’ai l’impression d’être transporté au 19 e siècle, tant cet atelier a gardé son authenticité. Parquet d’époque, fourneau au centre de l’atelier, systèmes d’arbres, poulies et courroies de renvoi de mouvement rotatif pour animer les machines, outils à main, produits d’ébénisterie, gabarits, l'odeur du bois, de la colle, du vernis, une merveilleuse ambiance, un retour dans le passé que le visiteur que je suis aurait aimé connaître.
 La personne de l’Atelier du Musée explique la fabrication d’un archet de violon. Elle utilise comme bois le permanbouc. Ce bois de forte densité présente l’avantage de pouvoir être mis en forme après l'avoir chauffé et de conserver la forme qui lui est ainsi donnée.
 Je ne résiste pas à l’envie de photographier cet atelier aussi je lui demande si la photo sans flash est autorisée. Elle me répond alors que je peux prendre toutes les photos que je désire. Je la remercie, je suis comblé.
Je vous invite maintenant à découvrir une sélection de photographies prises dans cet atelier, vous aurez l’impression de remonter le temps. 

A la découverte de MIRECOURT, capitale de la Lutherie
A la découverte de MIRECOURT, capitale de la Lutherie
A la découverte de MIRECOURT, capitale de la Lutherie
A la découverte de MIRECOURT, capitale de la Lutherie
A la découverte de MIRECOURT, capitale de la Lutherie
Le fourneau, seul moyen de chauffage au centre de l'atelier
A la découverte de MIRECOURT, capitale de la Lutherie
A la découverte de MIRECOURT, capitale de la Lutherie
Outils, gabarits et produits d'ébénisterie
Affichage des photos en diaporamas ou faire défiler les photos avec les flèches < >
Affichage des photos en diaporamas ou faire défiler les photos avec les flèches < >
Affichage des photos en diaporamas ou faire défiler les photos avec les flèches < >
Affichage des photos en diaporamas ou faire défiler les photos avec les flèches < >
Affichage des photos en diaporamas ou faire défiler les photos avec les flèches < >
Affichage des photos en diaporamas ou faire défiler les photos avec les flèches < >
Affichage des photos en diaporamas ou faire défiler les photos avec les flèches < >
Affichage des photos en diaporamas ou faire défiler les photos avec les flèches < >
Affichage des photos en diaporamas ou faire défiler les photos avec les flèches < >
Affichage des photos en diaporamas ou faire défiler les photos avec les flèches < >
Affichage des photos en diaporamas ou faire défiler les photos avec les flèches < >
Affichage des photos en diaporamas ou faire défiler les photos avec les flèches < >
Affichage des photos en diaporamas ou faire défiler les photos avec les flèches < >

Affichage des photos en diaporamas ou faire défiler les photos avec les flèches < >

Banjo, guitare et mandoline
Affichage des photos en diaporamas ou faire défiler les photos avec les flèches < >
Affichage des photos en diaporamas ou faire défiler les photos avec les flèches < >
Affichage des photos en diaporamas ou faire défiler les photos avec les flèches < >
Affichage des photos en diaporamas ou faire défiler les photos avec les flèches < >
Affichage des photos en diaporamas ou faire défiler les photos avec les flèches < >
Affichage des photos en diaporamas ou faire défiler les photos avec les flèches < >
Affichage des photos en diaporamas ou faire défiler les photos avec les flèches < >
Affichage des photos en diaporamas ou faire défiler les photos avec les flèches < >
Affichage des photos en diaporamas ou faire défiler les photos avec les flèches < >
Affichage des photos en diaporamas ou faire défiler les photos avec les flèches < >
Affichage des photos en diaporamas ou faire défiler les photos avec les flèches < >
Affichage des photos en diaporamas ou faire défiler les photos avec les flèches < >
Affichage des photos en diaporamas ou faire défiler les photos avec les flèches < >
Affichage des photos en diaporamas ou faire défiler les photos avec les flèches < >

Affichage des photos en diaporamas ou faire défiler les photos avec les flèches < >

Deux autres vues d'ensemble de l'atelier
A la découverte de MIRECOURT, capitale de la Lutherie
A la découverte de MIRECOURT, capitale de la Lutherie

Les visiteurs membres de Facebook pourront reconnaître des photographies que j'ai déjà publiées sur mon journal et sur le groupe Destination Vosges. J’avais vraiment apprécié cette journée passée à MIRECOURT en mars 2016.

C'est pour moi une invitation à y retourner maintenant que je suis définitivement installé dans les Vosges. Prendre le temps de photographier l'intérieur de l'église Notre-Dame, visiter la Maison des musiques mécaniques et de la dentelle, parcourir le Sentier des Luthiers, visiter MATTAINCOURT, faire des randonnées autour de MIRECOURT, voilà bien des perspectives. Bref des idées de futures publication sur VOSGES-en-PLAINE.

Le site de L'Office de Tourisme de Mirecourt et ses environs
Je vous remercie pour votre visite et à bientôt.

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne. (Si vous visualisez ce blog sur mobile, vous devrez temporairement passer à l'affichage classique pour accéder au module abonnement)

Voir les commentaires

Longue de 480 km, la Saône prend sa source à VIOMÉNIL dans les Vosges. C'est le principal affluent du Rhône dans lequel elle se jette à LYON.

(Cliquer sur les images pour les agrandir)
(Cliquer sur les images pour les agrandir)
(Cliquer sur les images pour les agrandir)

(Cliquer sur les images pour les agrandir)

Près de la source de la Saône, un panneau réalisé par l'ONF - Atelier de Bourgogne décrit la Saône.
Je présente déjà une photographie de ce panneau et pour en faciliter la lecture, j'en reprends ensuite le texte.

La source de la Saône à VIOMÉNIL

La Saône

Vioménil est situé sur la ligne de partage des eaux. Le Ménamont, point culminant de la
commune avec ses 466 mètres, voit sur son versant nord naître le Madon, affluent de la
Moselle (bassin de la Mer du Nord) et sur son flanc sud sourdre la Saône, au coeur des
Monts Faucilles. La source a fait l'objet d'un aménagement au XIX e siècle. Même si un bloc
de granit symbolise le lieu où apparait la rivière, souvenir d'une époque où l'on croyait que
les Celtes levaient des menhirs, on ne peut pas dire où se situe exactement la source ou son
captage. On ne sait pas non plus ce que les travaux des aménagements ont pu mettre
à jour ...

Après un court passage dans le sud des Vosges, elle coule en Haute Saône à l'est du plateau
de Langres. Le long de son périple de 480 km, elle reçoit les eaux de l'Ognon, du Doubs et
traverse Gray, Auxonne, Chalons-sur-Saône, Tournus et Mâcon. Enfin, la fiancée du Rhône
se jette à Lyon dans le lit de son fougueux compagnon.

Actuellement navigable sur 370 km environ, elle est reliée par des canaux aux autres bassins
Maritimes :
- Mer du Nord via la Moselle, le Rhin
- Océan Atlantique par la Loire
- Manche par la Marne, l'Yonne

Dans l'antiquité, la Saône se dénommait Arar. Elle a généré de nombreuses légendes dont
celle du poisson Klupéa : "L'Arar est un fleuve de la Celtique dont le cours est ainsi nommé
avant sa réunion avec le Rhône (...). Dans ce fleuve, vit un grand poisson appelé par les indigènes
"cloupala". Lorsque la lune croît, il est blanc; lorsqu'elle décroît, il devient entièrement noir.
Lorsqu'il atteint sa taille maximale, il est tué par ses propres arêtes. Dans la source de ce
fleuve, on trouve aussi une pierre semblable à un grain de sel qui agit merveilleusement sur
les fièvres quartes si on l'applique sur le côté gauche du corps lorsque la lune décroît."
(PSEUDO-PLUTARQUE, Des noms, des fleuves et des monts, IV.)

Aujourd'hui, personne ne connaît ce poisson étrange ni cette pierre guérisseuse, car cette
histoire tient plus d'un mythe que de la réalité.

La source de la Saône, à l'image de celle de la Seine, a probablement été vénérée dès la
période gauloise, vu l'importance qu'avait cette rivière dans l'Antiquité en tant que voie
commerciale prolongeant l'axe rhodanien. En effet, axe essentiel de la communication
terrestre et fluviale entre la Méditerranée, la grande métropole lyonnaise et les régions
du limes rhénan, la vallée de la Saône a joué un rôle fondamental dans l'histoire de l'Occident
sous le Haut Empire.

Elle était probablement navigable jusqu'à Corre (Haute Saône). Tar une voie terrestre allant
jusqu'à Portieux (Vosges), les marchandises pouvaient transiter du sud de la Gaule vers
le Nord. Cette voie terrestre passait dans les bois de la commune de Vioménil et traversait
le village d'Escles qui était certainement une halte à mi-chemin entre Corre et Portieux.

 

La source de la Saône à VIOMÉNIL
La source de la Saône à VIOMÉNIL

Peu après la source de l'autre côté de la route, un lavoir -abreuvoir est alimenté par les eaux de la Saône.
J'ai photographié le lavoir du côté de sa façade arrière. A l'occasion j'y retournerai pour photographier les deux bassins qu'il y a à l'intérieur et l'abreuvoir sur le côté afin de compléter cette publication.

La source de la Saône à VIOMÉNIL

Ci-dessous, la panneau explicatif des fouilles faites en 2015 dans le lit de la Saône en contrebas de ce lavoir. 

La source de la Saône à VIOMÉNIL

Pour vous permettre de situer la source de la Saône à Vioménil.

Un site intéressant à consulter :

En vous remerciant pour votre visite, vos commentaires et les précisions éventuelles que vous pourrez apporter à cette publication. A bientôt pour d'autres publications.

Voir les commentaires

Photographies VOSGES en PLAINE

J'aime les Vosges : les montagnes, les lacs et cascades, les Hautes-Vosges, mais les Vosges, c'est aussi la Plaine. Sur ce blog, je veux mettre en valeur la Plaine des Vosges en y publiant des photographies de paysages, du patrimoine architectural et naturel, des villes et villages dans leur environnement et des sites historiques caractéristiques. Mes publications peuvent être partagées (liens) sur les réseaux sociaux, autres blogs et sites internet. MES PHOTOGRAPHIES NE SONT PAS LIBRES DE DROIT, voir le module "Droit d'utilisation des photographie"

RGPD - Modération des commentaires

Conformément à la loi RGPD, j'informe les visiteurs qui s'abonnent à mon blog que je n'utiliserai les données personnelles collectées lors de leur abonnement (adresse mail) uniquement pour les communications que j'aurais avec eux et strictement liées à l'activité de ce blog.

Pour éviter les commentaires publicitaires comme je viens d'en avoir, j'ai activé la modération des commentaires. Je vous invite à commenter mes articles, je reçois une notification pour chaque commentaire posté ce qui me permet de l'approuver pour l'afficher en ligne. 

Droit d'utilisation des photographies

Mes photographies ne sont pas libres de droit d'utilisation. J'invite toute personne qui souhaiterait utiliser une de mes photographies à m'en faire la demande via le formulaire de contact accessible dans le module Pagination ci-dessus.
Si nécessaire, je lui transmettrai une photo de meilleure définition.

Hébergé par Overblog