Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Photographies VOSGES en PLAINE

1 2 > >>

patrimoine architectural

Le   20 février 2021, je parcours à vélo un circuit en boucle au départ de DOMPAIRE, passant par Les ABLEUVENETTES, VILLE SUR ILLON, DAMAS ET BETTEGNEY et HENNECOURT.

Dans cet article, je vous propose la découverte du patrimoine d'une première partie de ce parcours à savoir Les ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON

La carte du parcours complet
Les ABLEUVENETTES

Cette commune regroupe la Petite Ableuvenette au Sud de l'Illon et la Grande Ableuvenette au Nord de cet affluent du Madon
Je traverse déjà la Grande Ableuvenette pour me rendre au pont sur l'Illon puis au lavoir-fontaine de la Petite Ableuvenette.

L'Illon

L'Illon qui prend sa source à Harol, est un affluent du Madon dans lequel il se jette en rive droite sur la commune de BEGNÉCOURT.

En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON
En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON
Le lavoir-fontaine
En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON
En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON
Le lavoir-abreuvoir et le calvaire de la Grande ABLEUVENETTE

Je reviens ensuite à la Grande Ableuvenette pour photographier le calvaire et le lavoir-abreuvoir.

En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON
En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON
En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON
VILLE-SUR-ILLON

Après cet arrêt à la Grande Ableuvenette, je prends la direction de VILLE SUR ILLON où je fais une première pause à hauteur du Musée Vosgien de la Brasserie.

Le Musée Vosgien de la Brasserie

Un lieu à visiter dès que les conditions sanitaires le permettront.

En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON
En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON
En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON
En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON
En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON
En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON
En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON
Lien vers le site internet du Musée Vosgien de la Brasserie
L'église Saint-Martin

Après m'être arrêté au Musée Vosgien de la Brasserie, je vais à l'église Saint-Martin rue de Dommartin. J'ai de la chance,  l'église est ouverte, je peux donc la visiter. 

En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON
En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON
En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON
En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON
En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON
En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON
Le calvaire et la vue sur l'église Saint-Sulpice 

À côté de l'église Saint-Martin, se trouve un calvaire. De cet emplacement, nous avons une belle vue en direction de l'église Saint-Sulpice de VILLE-SUR-ILLON à laquelle je me rendrai lors de cette balade.

En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON
En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON
En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON
En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON
L'Oratoire Marie Notre Espérance

J'avais déjà repéré cet oratoire et je m'étais dit qu'il faudrait que j'y revienne à vélo, lequel présente l'intérêt de pouvoir s'arrêter partout et donc juste à côté.

Détail technique, pour la photographie de l'intérieur de la chapelle, l'utilisation d'un compact permet d'appliquer l'objectif contre le grillage de protection, sans que celui-ci ne soit dans le champ de l'objectif. Une photographie que je n'aurais pas pu prendre avec l'équipement photo reflex.

En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON
En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON
En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON
En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON
L'Illon et le calvaire rue de la 2ème DB

En revenant de la chapelle, je m'arrête après le pont sur l'Illon pour photographier l'Illon en amont puis en aval du pont ainsi que ce calvaire pratiquement accolé à une maison, rue de la 2ème DB.

L'Illon côté amont
L'Illon côté amont
L'Illon côté amont

L'Illon côté amont

La Mairie et ses anciennes halles

Je reviens maintenant au centre de VILLE-SUR-ILLON. La mairie est une belle bâtisse avec ses arcades des anciennes halles. Elle me fait penser à la mairie de FONTENOY-LE-CHÂTEAU.

En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON
L'église Saint-Sulpice

Après cette pause devant la mairie, je rejoins l'église Saint-Sulpice.
L'église Saint-Sulpice qui date du début du 16e siècle a été agrandie à la fin du 19e siècle. Ses vitraux sont du maître-verrier Charles Champigneulle.

En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON
En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON
En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON
En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON
Situation cocasse pour le coq de l'église Saint-Sulpice

Vous remarquerez que le coq qui domine normalement le clocher d'une église, était lui-même dominé ...

En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON
Le char Champagne et la statue Notre Dame de VILLE SUR ILLON

Bien que je n'y sois pas allé ce jour-là, je reprends dans mon article une photographie du Char Champagne et une de la statue de Notre Dame

En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON
En passant par LES ABLEUVENETTES et VILLE SUR ILLON

Je vous invite à consulter l'article "En passant par VILLE SUR ILLON que j'avais publié le 19 octobre 2020. Vous pourrez y voir (ou revoir) d'autres photographies du char Champagne et des photographies de points de vue sur la ville depuis la statue de Notre-Dame.

Conclusion

Avec le passage par Les ABLEUVENETTES et VILLE-SUR-ILLON, je mesure la richesse et la diversité du patrimoine de la Plaine des Vosges sachant qu'il reste toujours à découvrir, comme le château Lobstein de VILLE SUR ILLON. J'ai bien vu cette maison de maître en passant à proximité de la brasserie mais sans m'y arrêter. Après une recherche sur le Web, je sais maintenant qu'elle a appartenu à Jacques Lobstein, fondateur de la Grande Brasserie et malterie Vosgienne. J'y prêterai plus d'attention lorsque j'irai visiter le Musée de la Brasserie.

Je vous remercie pour votre visite

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail (laquelle n'est pas visible sur le blog) dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne. (Si vous visualisez ce blog sur mobile, vous devrez temporairement passer à l'affichage classique pour accéder au module abonnement)

Pour éviter de recevoir des commentaires d'ordre publicitaire, j'ai activé la modération. Si vous écrivez un commentaire, j'en suis avisé par une notification qui me permet de le visualiser et de le rendre visible en ligne. Je m'efforcerai de valider les commentaires reçus, à J+1 au plus tard.

Vos commentaires sont les bienvenus.

Voir les commentaires

J'avais déjà photographié cette "tour" située près de l'ancienne gare de DOMPAIRE, entre la gare et l'ancienne maison de garde-barrières, sans trop me poser de question pour savoir ce que c'était.

L'ancien réservoir d'eau de la gare de DOMPAIRE

Lorsque je suis allé photographier le Monuments aux Morts pour compléter le photomontage de DOMPAIRE, un Dompairois que j'ai rencontré m'a dit que c'était un ancien réservoir.

J'ai immédiatement fait le rapprochement avec le temps des locomotives à vapeur. Il s'agit donc de l'ancien réservoir d'eau qui servait à l'alimentation en eau des machines à vapeur. J'y suis retourné pour le photographier de plus prêt.

L'ancien réservoir d'eau de la gare de DOMPAIRE
L'ancien réservoir d'eau de la gare de DOMPAIRE

Restait à en savoir un peu plus sur l'ancien réservoir d'eau de la gare de DOMPAIRE. Ma recherche sur le Web est infructueuse, jusqu'à ce que je trouve sur un site de vente de cartes postales anciennes (CPA), cette CPA de la gare de DOMPAIRE que je me suis empressé d'acheter.

Vous pouvez reconnaître sur cette CPA ce qui reste visible aujourd'hui de l'ancien réservoir d'eau, surmonté à l'époque d'une cuve métallique, le réservoir proprement dit.

Voici cette CPA

L'ancien réservoir d'eau de la gare de DOMPAIRE

L'image de la gare ne couvre pas tout le recto de la CPA car à cette époque le verso était réservé à l'adresse du destinataire, il fallait écrire au recto de la CPA.

Voici un recadrage de la CPA pour ne voir que l'image de la gare.

L'ancien réservoir d'eau de la gare de DOMPAIRE

Bien que le temps ne soit pas de la partie ce matin du 6 mai 2021, jour de publication de cet article, je suis allé photographier la gare et le réservoir sous un angle semblable à celui de la CPA.

L'ancien réservoir d'eau de la gare de DOMPAIRE

Ça me permet de vous présenter ce photomontage qui permet de voir l'évolution du paysage entre les débuts du siècle dernier et aujourd'hui en comparant la CPA et la photo sur une seule image.

L'ancien réservoir d'eau de la gare de DOMPAIRE
L'ancien réservoir d'eau de la gare de DOMPAIRE
Conclusion

Les cartes postales anciennes sont précieuses pour voir et comprendre ce qu'il reste du passé. Certains paysages ont évolué, d'autres ont très peu changé. Il est intéressant de comparer les situations actuelles et anciennes.

Je vous remercie pour votre visite

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail (laquelle n'est pas visible sur le blog) dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne. (Si vous visualisez ce blog sur mobile, vous devrez temporairement passer à l'affichage classique pour accéder au module abonnement)

Pour éviter de recevoir des commentaires d'ordre publicitaire, j'ai activé la modération. Si vous écrivez un commentaire, j'en suis avisé par une notification qui me permet de le visualiser et de le rendre visible en ligne. Je m'efforcerai de valider les commentaires reçus, à J+1 au plus tard.

Vos commentaires sont les bienvenus.

Voir les commentaires

La première couleur qui vient à l'esprit lorsque nous parlons des Vosges est le bleu. Le bleu pour la couleur qui caractérise les sommets vosgiens,  la ligne bleue des Vosges.

Par beau temps, je vois bien cette ligne bleue des Vosges depuis la Plaine mais je veux ici vous parler d'une autre couleur qui enlumine les paysages, à savoir le jaune dans la Plaine des Vosges.
Le jaune des champs de colza actuellement en fleurs colore vivement les paysages.

Vous comprenez maintenant pourquoi j'ai donné le titre "Je vois les Vosges en jaune" à cet article.

Je participais hier 1er mai après-midi à une randonnée du côté de ADANCOURT, HAROL. Certes la météo n'était pas des plus favorable avec un ciel assez couvert. J'ai cependant voulu photographier ces paysages avec champs de colza afin de pouvoir vous les présenter.

Je vois les Vosges en jaune
Je vois les Vosges en jaune
Je vois les Vosges en jaune
Le clocher de l'église Saint-Martin de DOMMARTIN-AUX-BOIS
Je vois les Vosges en jaune
Je vois les Vosges en jaune
Je vois les Vosges en jaune
La Croix Didière à DOMMARTIN-AUX-BOIS
Je vois les Vosges en jaune
Je vois les Vosges en jaune
Je vois les Vosges en jaune
Entre HAROL et LA RUE

Sur la route du retour entre HAROL et LA RUE pour rejoindre VILLE-SUR-ILLON, nous marquons un arrêt à ce calvaire. Le calvaire, le village de HAROL à l'horizon, l'étang à droite, le champ de colza qui contraste avec les terres labourées, font que la vue est tout aussi reposante que magnifique.

Je vois les Vosges en jaune
Je vois les Vosges en jaune
Je vois les Vosges en jaune
Je vois les Vosges en jaune
Le patrimoine à ADANCOURT

Bien que n'étant pas vraiment en rapport avec le titre de cet article, il serait dommage de ne pas mentionner les cinq fontaines, l'ancienne école et sa cloche, le calvaire face à la fontaine en bordure de la Gitte qui font partie intégrante du patrimoine du village de ADANCOURT.

Je vois les Vosges en jaune
Je vois les Vosges en jaune
Je vois les Vosges en jaune
Je vois les Vosges en jaune
Je vois les Vosges en jaune
Je vois les Vosges en jaune
Je vois les Vosges en jaune
Je vois les Vosges en jaune
Je vois les Vosges en jaune
Je vois les Vosges en jaune
Je vois les Vosges en jaune
Conclusion

La nature est belle et se renouvelle en permanence selon les saisons. C'est un plaisir les évolutions de la nature qui se suivent. C'était dernièrement les mirabelliers en fleurs, c'est maintenant la floraison des champs de colza, en forêt les feuilles d'arbres se développent donnant des couleurs nuancées du jaune au vert, les fleurs des champs tapissent les sols, bref, les paysages ne sont jamais les mêmes ce qui fait la joie du photographe.

Je vous remercie pour votre visite

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail (laquelle n'est pas visible sur le blog) dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne. (Si vous visualisez ce blog sur mobile, vous devrez temporairement passer à l'affichage classique pour accéder au module abonnement)

Pour éviter de recevoir des commentaires d'ordre publicitaire, j'ai activé la modération. Si vous écrivez un commentaire, j'en suis avisé par une notification qui me permet de le visualiser et de le rendre visible en ligne. Je m'efforcerai de valider les commentaires reçus, à J+1 au plus tard.

Vos commentaires sont les bienvenus.

Voir les commentaires

Le patrimoine de DOMPAIRE

J'ai récemment publié un photomontage des centres d'intérêt de la commune de DOMPAIRE. Depuis cette publication, je suis retourné prendre quelques photos pour y ajouter :

  • L'ancienne maison du Bailli
  • Le Monument aux Morts (Il est commun avec MADONNE ET LAMEREY)
  • L'ancien château où est installée l'antenne de la Communauté de Communes MIRECOURT-DOMPAIRE

J'ai remplacé la photographie de la gare par une vue commune de la gare et du Monuments aux Morts, ainsi que celle de l'ancien réservoir de la gare par une vue différente du même réservoir.

Voici ce photomontage du patrimoine de DOMPAIRE.

Patrimoine DOMPAIRE - Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Patrimoine DOMPAIRE - Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Lien pour afficher le photomontage de DOMPAIRE en plus grand format
Le Patrimoine de DOMPAIRE
Photomontage du patrimoine de DOMPAIRE

La taille des images étant limitée à 1200 pixels de largeur sur le blog, je vous invite à cliquer sur la vignette ci-contre qui vous permettra d'afficher l'image en 2048 pixels de largeur pour un meilleur confort de visualisation.

 

 

Le patrimoine de MADONNE ET LAMEREY

Après le photomontage du patrimoine de DOMPAIRE, je vous présente celui de MADONNE ET LAMEREY. Il s'étend de la mairie-école jusqu'à l'échangeur de la D166 avec d'un côté MADONNE et de l'autre, LAMEREY.

Vous y verrez notamment la mairie-école, le Monument Général Leclerc, l'Espace Pierrot Rivault, la Gitte, le lavoir et les pompes à eau de MADONNE, le calvaire de LAMEREY, les vues générales sur LAMEREY et le Bois du Haut-Fays, sur MADONNE, les vues depuis le Chemin Forestier de LAMEREY sur les cultures, une exploitation agricole, buse, écureuil etc.

Patrimoine MADONNE ET LAMEREY - Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Patrimoine MADONNE ET LAMEREY - Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Lien pour afficher le photomontage de MADONNE ET LAMEREY en plus grand format
Le Patrimoine de MADONNE ET LAMEREY
Photomontage du Patrimoine de MADONNE ET LAMEREY

Je vous invite à cliquer sur la vignette ci-contre qui vous permettra d'afficher l'image en 2048 pixels de largeur pour un meilleur confort de visualisation.

 

 

 

Le patrimoine de DOMPAIRE, MADONNE ET LAMEREY en une seule image

Les communes de DOMPAIRE, MADONNE ET LAMEREY sont étroitement liées par l'Histoire de la Bataille de DOMPAIRE.

Elles ont en commun entre autres, le Monuments aux Morts et l'église Saint-Nicolas.

Je suis donc revenu à ma première idée qui était de faire un seul photomontage qui reprenne le patrimoine des deux communes. Il me suffisait de faire un assemblage des deux précédents.

Patrimoine de DOMPAIRE, MADONNE ET LAMEREY - Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Patrimoine de DOMPAIRE, MADONNE ET LAMEREY - Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Lien pour afficher le photomontage de DOMPAIRE, MADONNE ET LAMEREY en une seule image, en plus grand format
Patrimoine de DOMPAIRE, MADONNE ET LAMEREY
Photomontage du patrimoine de DOMPAIRE, MADONNE ET LAMEREY

je vous invite à cliquer sur la vignette ci-contre qui vous permettra d'afficher l'image en 2048 pixels de largeur pour un meilleur confort de visualisation.

 

Le photomontage légendé de DOMPAIRE, MADONNE ET LAMEREY

Pour les visiteurs du blog qui ne connaissent pas DOMPAIRE, MADONNE ET LAMEREY, je publie une version légendée du photomontage. Je vous invite à cliquer sur l'image ci-dessous pour l'afficher en grand format

Patrimoine de DOMPAIRe et MADONNE ET LAMEREY

 

Conclusion

Qu'il soit architectural, historique ou naturel, le patrimoine des communes de DOMPAIRE, MADONNE ET LAMEREY mérite le détour. La publication de ces photomontages est une mise en valeur du patrimoine et une forme de contribution au développement du tourisme.

Je vous remercie pour votre visite

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail (laquelle n'est pas visible sur le blog) dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne. (Si vous visualisez ce blog sur mobile, vous devrez temporairement passer à l'affichage classique pour accéder au module abonnement)

Pour éviter de recevoir des commentaires d'ordre publicitaire, j'ai activé la modération. Si vous écrivez un commentaire, j'en suis avisé par une notification qui me permet de le visualiser et de le rendre visible en ligne. Je m'efforcerai de valider les commentaires reçus, à J+1 au plus tard.

Vos commentaires sont les bienvenus.

Voir les commentaires

Le 15 mars 2021, après une nouvelle montée à la Croix de Virine dont je parlerai dans un prochain article, je me dirige sur BOUXIÈRES AUX BOIS. Pourquoi BOUXIÈRES AUX BOIS ? parce que j'ai vu sur le Web qu'il y a un grand lavoir qui mérite le détour.

Le village de BOUXIÈRES AUX BOIS est à peu près situé au centre du triangle dont les sommets seraient les communes de CAPAVENIR-VOSGES, DOMPAIRE et VINCEY. 

Du temps où je résidais en Île de France, j'appréciais les nombreux lavoirs et pédiluves qui jalonnaient les randonnées dans le Val d'Oise et les Yvelines. Maintenant que je suis installé dans la Plaine des Vosges je découvre également de nombreux lavoirs lors de mes randonnées et balades photographiques. 

Revenons à BOUXIÈRES AUX BOIS, lors d'un rapide tour du village, je repère l'église Saint-Mathieu, la Fontenotte et le Grand Lavoir. Je vous propose un reportage photographique de ces trois centres d'intérêt du patrimoine de ce village. 

L'église Saint-Mathieu

L'église Saint-Mathieu a été édifiée en 1802.

À la découverte du patrimoine de BOUXIÈRES AUX BOIS
À la découverte du patrimoine de BOUXIÈRES AUX BOIS
La Fontenotte

La Fontenotte est une fontaine un peu particulière. Si elle ressemble à d'autres fontaines à plusieurs bacs comme j'ai pu voir à HENNECOURT ou GORHEY par exemple, celle-ci a la particularité d'avoir les bacs qui sont au niveau du sol.

À la découverte du patrimoine de BOUXIÈRES AUX BOIS

La plaque du Club Vosgien Dompaire-La Gitte en donne la raison : ces bacs servaient à abreuver les animaux et à refroidir les bidons de lait après la traite.
J'imagine qu'il était plus aisé de manipuler les bidons remplis de lait avec le bord des bacs au ras du sol.

À la découverte du patrimoine de BOUXIÈRES AUX BOIS
À la découverte du patrimoine de BOUXIÈRES AUX BOIS
Le Grand Lavoir

La fontaine déverse l'eau dans un premier bac qui communique avec quatre autres bacs extérieurs lesquels se déversent ensuite dans le grand bac qui lui est abrité par le bâtiment.

À la découverte du patrimoine de BOUXIÈRES AUX BOIS
À la découverte du patrimoine de BOUXIÈRES AUX BOIS
À la découverte du patrimoine de BOUXIÈRES AUX BOIS
La situation du Grand Lavoir
Les cinq bacs extérieurs et le bac intérieur du Grand lavoir
À la découverte du patrimoine de BOUXIÈRES AUX BOIS
À la découverte du patrimoine de BOUXIÈRES AUX BOIS
À la découverte du patrimoine de BOUXIÈRES AUX BOIS
À la découverte du patrimoine de BOUXIÈRES AUX BOIS
Le Grand lavoir vu de l'intérieur
À la découverte du patrimoine de BOUXIÈRES AUX BOIS
Conclusion

Avec ses cinq bacs extérieurs et son grand bac couvert, le Grand Lavoir de BOUXIÈRES AUX BOIS mérite bien son nom. Je n'ai cependant pas tout vu de ce qu'on appelle le petit patrimoine, à savoir qu'il y aurait trois fontaines et deux lavoirs (source Wikipédia) il faudra que j'y retourne.  J'avais également aperçu un calvaire que je ne suis pas allé voir. Le temps était compté pour être rentré à 18h00 ...

Je vous remercie pour votre visite

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail (laquelle n'est pas visible sur le blog) dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne. (Si vous visualisez ce blog sur mobile, vous devrez temporairement passer à l'affichage classique pour accéder au module abonnement)

Pour éviter de recevoir des commentaires d'ordre publicitaire, j'ai activé la modération. Si vous écrivez un commentaire, j'en suis avisé par une notification qui me permet de le visualiser et de le rendre visible en ligne. Je m'efforcerai de valider les commentaires reçus, à J+1 au plus tard.

Vos commentaires sont les bienvenus.

Voir les commentaires

A l'époque encore récente où je résidais en Île de France, j'avais bien remarqué lors de mes venues dans les Vosges, un panneau indiquant Chêne Centenaire quand je traversais BAINVILLE-aux-SAULES, village situé sur la D165 entre DOMPAIRE et VITTEL.
Je n'avais jamais pris le temps de m'y arrêter. tant maintenant sur place, je me suis rendu à BAINVILLE-aux-SAULES le 27 février 2021.

La découverte du village 

Quittant la D165, rue du Docteur Liégeois, je prends la direction du Chêne Centenaire et je m'arrête auparavant dans le centre du village qui me semble attrayant avec ses grands arbres. Je me gare face à la mairie.

La Mairie
BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
L'église Saint-Michel et le Monument aux Morts

La construction de l'église Saint-Michel date de 1867.

Le Monuments aux Morts est situé devant l'église.

BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire

M'éloignant de l'église, je vois cette passerelle qui mène au petit pont permettant le franchissement du cours d'eau qui traverse la ville.

BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
Le Pont des Tablettes

Cet ouvrage est pour le moins insolite, comme moi, vous en aurez l'explication quand nous l'aurons parcouru. Après l'avoir photographié dans l'axe et de trois-quarts, je m'y engage pour franchir le cours d'eau.

BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire

La sensation est surprenante, les pierres de grès sont de forme concave et à mon passage, je ressens le tremblement sourd de ces pierres sur leur support.
Je marque une pause sur le pont d'où je photographie le cours d'eau côté amont et côté aval. J'apprendrai plus tard que c'est un ruisseau nommé L'Eau de la Ville. En aval, je vois ce pont en grès des Vosges à deux arches.
L'eau de la Ville est un des 45 affluents du Madon. 

 

BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire

Arrivé de l'autre côté, je prends une vue d'ensemble du Pont des Tablettes et je vois cette plaque d'information qui explique son existence.

BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire

Pour en faciliter la lecture, je reprends ci-dessous le texte de ce panneau d'information :

"La traversée du "ruisseau de la ville" s'effectuait à l'origine par un gué (passage peu profond de la rivière que l'on peut traverser à pied) à l'emplacement du pont actuel.
Pour les piétons, afin de traverser à pieds sec, les gués étaient bordés d'un passage surélevé et étroit construit en pierre de taille.
Ici, cette passerelle a été édifiée en amont du gué en raison des inondations importantes. A cet endroit, sans être trop surélevé, le Pont des Tablettes se trouve au dessus du niveau maximum du ruisseau. En bordure de gué, il aurait fallu le surhausser de plusieurs mètres.
Les pierres étroites du passage en grès de la région ont été taillée de forme concave. En effet, comme l'éclairage public n'existait pas à l'époque, les piétons pour traverser en sécurité dans l'obscurité, devaient compter sur la sensation du contact des pieds avec la forme incurvée des pierres."

Source : Mr. THIEBAUT Hubert

Le Lavoir

Après avoir traversé L'Eau de la Ville, je passe par le village pour aller au pont à deux arches de la route de MIRECOURT.
Je vois cette bâtisse située juste en bordure de L'Eau de la Ville, j'entends un bruit d'écoulement d'eau par cette ouverture grillagée. Je descends les quelques marches sur le côté (mur de pignon) et je vois ce lavoir.

BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
Les Moulins

En face du lavoir, le panneau "L'histoire des Moulins" explique qu'il y a eu 2 moulins hydrauliques à BAINVILLE-aux-SAULES, que le seul moulin qui reste en activité est celui d'Eucheloup sur la commune de BÉGNECOURT.

BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
Le pont-route de la route de MIRECOURT
BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
Cliquer sur les vignettes pour les agrandir
Cliquer sur les vignettes pour les agrandir Cliquer sur les vignettes pour les agrandir Cliquer sur les vignettes pour les agrandir

Cliquer sur les vignettes pour les agrandir

Vue sur L'Eau de la Ville et le Pont des Tablettes depuis le pont de la rue de MIRECOURT
BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
Retour à la Mairie

De retour à la Mairie pour reprendre mon véhicule, je vois cette roue dentée qui provient probablement d'un des anciens moulins de BAINVILLE-aux-SAULES.  Une plaque signifiant une donation à la commune, est apposée sur le mur de pignon de la Mairie.

BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire

Alors, et le Chêne Centenaire me direz-vous, c'est bien le titre de cet article non ?
Vous avez raison, mais avouez qu'il aurait été dommage que j'y aille directement sans m'arrêter au centre du village. Je n'aurais pas pu partager de photographies prises au cœur de ce village attrayant.

Rendons-nous maintenant au chêne.

Le Chêne Centenaire

Je reprends mon véhicule, je suis la route de MIRECOURT que je quitte dans le village pour monter la rue du Château.

Peu après la sortie du village, je vois le Chêne Centenaire, majestueux. Il a une très belle forme, c'est une force de la nature.

BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire

Mais ce n'est pas tout car une surprise m'attend. Laquelle ? Il y a une croix de mission à quelques mètres devant le chêne. Cette croix porte la date de 1947.

BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
La plaque descriptive du Chêne Centenaire ici nommé le Grand Chêne

Pour en faciliter la lecture, je reprends ci-dessous le texte de la plaque :

"Ce chêne pédonculé, qui surplombe le village de Blainville-aux-Saules, est classé en tant qu'arbre remarquable depuis 1921. Servant probablement de repère visuel aux gens de passage, ce témoin vivant de l'évolution d'époques révolues symbolise depuis les siècles la puissance, la majesté et la longévité.

Son âge précis est difficile à déterminer bien que l'on estime que cet arbre soit plusieurs fois centenaire (entre 500 et 620 ans) comme peuvent en témoigner ses dimensions : 20 mètres de haut pour 6,20 mètres de circonférence et 25 mètres d'envergure. Il semble en pleine santé et peut vivre encore longtemps puisque le chêne le plus vieux de France situé à Allouville-Bellefosse (Normandie) est âgé d'environ 800 ans."

BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire

Je choisis ces deux photographies pour illustrer les termes de "puissance" et "majesté" repris dans la description ci-dessus de cet arbre remarquable.

BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
BAINVILLE-aux-SAULES et son Chêne Centenaire
Liens utiles

Pour avoir plus de renseignements sur L'Eau de la Ville et le Madon, vous pouvez consulter les pages dont le lien figure ci-après.

Conclusion

Le Pont des Tablettes, le Lavoir, L'Eau de la Ville, le Chêne Centenaire, la croix de mission voilà des centres d'intérêt qui m'ont plu et qui méritent d'être vus. Comme quoi lorsque nous faisons un déplacement en ne pensant qu'au point de départ et à celui d'arrivée, nous passons sans le savoir à côté de bien des merveilles.
Je consacrerai mon prochain article à la suite de cette balade, à savoir du Moulin de Heucheloup à la sortie de MATTAINCOURT.

Chers visiteurs, je vous invite à consulter ou revoir l'article que j'ai publié sur GORHEY, autre village de la Plaine des Vosges dans lequel il y a également un chêne remarquable.

Je vous remercie pour votre visite

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne. (Si vous visualisez ce blog sur mobile, vous devrez temporairement passer à l'affichage classique pour accéder au module abonnement)

Pour éviter de recevoir des commentaires d'ordre publicitaire, j'ai activé la modération. Si vous écrivez un commentaire, j'en suis avisé par une notification qui me permet de le visualiser et de le rendre visible en ligne. Je m'efforcerai de valider les commentaires reçus, à J+1 au plus tard.

Vos commentaires sont les bienvenus.

Voir les commentaires

Dans l'après-midi du 17 février 2021, j'enfourche le vélo pour aller voir les villages de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT que j'ai aperçus depuis la route de MIRECOURT.

Rien de tel que le vélo qui permet de s'arrêter partout pour visiter les villages et leur environ.

L'itinéraire suivi

En arrivant à RACÉCOURT, je vois un panneau qui indique la direction du Calvaire de Blaye. Je décide de suivre cette petite route, une belle montée je retrouve plus loin un panneau indicateur la route se termine en chemin qui mène au calvaire.

Le calvaire de Blaye

Je note que sur la carte IGN au 1:25000 que j'ai dans mon sac, le calvaire de Blaye est nommé Croix Marquelle, laquelle croix est située à l'entrée du Bois de Blaye.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Cliquer sur les images pour les agrandir

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
L'église et l'usine de Blaye

À gauche du calvaire, deux panneaux d'information relatent l'histoire de l'église de Blaye, de l'usine de Blaye et du curé Morizot.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
La vue sur BAZEGNEY

En redescendant sur RACÉCOURT, je profite d'une belle vue sur BAZEGNEY.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
RACÉCOURT, l'église Saint-Laurent

De retour à RACÉCOURT, je me rends à l'église Saint-Laurent. J'observe que la porte d'entrée de l'église est ouverte. C'est bien rare aujourd'hui en raison des risques d'actes de malveillance. J'en profite pour visiter l'intérieur de l'église.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
La Mairie de RACÉCOURT

La toiture de la mairie est surmontée d'un clocheton. Je publie cette photographie mais il aurait été préférable que je prenne cette photo du côté opposé afin de ne pas donner autant d'importance à cette extension de bâtiment en premier plan.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
Le Lavoir de RACÉCOURT

Le lavoir est situé à proximité de la Gitte. Il est alimenté par une fontaine extérieure au lavoir.

Vous pouvez voir deux trous dans le mur du lavoir, au niveau du bassin de la fontaine. Ces trous permettent d'amener l'eau da la fontaine, dans les bassins du lavoir.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
L'intérieur du lavoir

L'intérieur du lavoir est constitué de trois bassins communicants, parallèles au bassin de la fontaine extérieure. Nous retrouvons les deux trous dans le mur, par lesquels l'eau de la fontaine s'écoule dans les deux bassins opposés. Le bassin central quant à lui, communique avec un grand bassin longitudinal, dans l'axe du lavoir. Vous pouvez remarquer que les bassins du lavoir n'étaient pas en eau lors de ma visite.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
Le pont sur la Gitte

Le pont sur La Gitte, affluent du Madon, puis la Gitte côté amont et côté aval. J'en profite pour faire une vue rapprochée de l'église Saint-Laurent.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
L'ancienne gare

Je vois que je me trouve rue de l'Ancienne Gare. Un balayage du paysage par le regard me fait vite repérer cette ancienne gare. Je remonte sur le vélo pour aller un plus loin. Je reconnais bien le style des anciennes gares. La ligne ayant été déferrée, la gare a été revendue et les propriétaires ont réalisé des extensions autour du bâtiment  d'origine.

Un peu de géographie ferroviaire : la gare de RACÉCOURT était située sur la ligne de CHAUMONT à ÉPINAL, Section à double voie, de MIRECOURT à ÉPINAL passant par DOMPAIRE.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
Vues de RACÉCOURT

Revenant de l'ancienne gare vers le centre village et avant d'arriver au pont sur la Gitte, je prends quelques vues de RACÉCOURT dont une de la Mairie.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT

Après avoir découvert RACÉCOURT, je me dirige vers VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT.

Je pensais que VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT était une fusion relativement récente de deux communes mais il n'en est rien car cette fusion date de 1796 alors que VELOTTE faisait partie du canton de DOMPAIRE et TATIGNÉCOURT de celui de VALFROICOURT (Renseignement trouvé sur le web)

Le Lavoir

Le lavoir est situé juste après le pont sur la Gitte. Il est fermé et semble être utilisé pour entreposer du matériel.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
La dynamique fluviale

Situé près du lavoir et du pont sur la Gitte, un panneau d'information explique la formation des méandres des rivières dus à l'érosion.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
Le pont sur la Gitte

Je resterai un moment sur ce pont en attendant que les nuages ne masquent plus le soleil, avant de pouvoir photographier l'église Saint-Philippe de VELOTTE-et-TATIGNÉCOURT, la Gitte côté amont avec VELOTTE en arrière-plan puis la Gitte côté aval.

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
Vue sur VELOTTE-ET TATIGNÉCOURT
À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
La surprise du retour

Il est temps de ranger l'appareil photo pour retourner à DOMPAIRE. Sur le retour je vois un trompe-l'œil peint sur le mur d'une maison de VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT. Un arrêt sur le bas-côté de la route s'impose pour le photographier sans descendre de vélo.
Cette peinture ne semble pas très vieille, les couleurs sont encore vives. Elle est donc bien plus récente que l'époque des numéros de téléphone à 6 chiffres Si le trompe-l'œil datait de l'époque du numéro de téléphone, il aurait été peint entre 1963 quand les numéros de téléphone sont passés à 6 ou 7 chiffres et 1985 quand ils sont passés à 8 chiffres (10 chiffres en 1996).  

À la découverte de RACÉCOURT, VELOTTE-ET-TATIGNÉCOURT
Conclusion 

Un calvaire, deux églises dont une ouverte, deux lavoirs, la Gitte, une ancienne gare, des panneaux d'information, de beaux paysages, un trompe-l'œil, bref, une balade à vélo passionnante alliant découverte du patrimoine et photographie.
Expérience à refaire, prochaine sortie BAZEGNEY et plus, vous le découvrirez ultérieurement.

Je vous remercie pour votre visite

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne. (Si vous visualisez ce blog sur mobile, vous devrez temporairement passer à l'affichage classique pour accéder au module abonnement)

Pour éviter de recevoir des commentaires d'ordre publicitaire, j'ai activé la modération. Si vous écrivez un commentaire, j'en suis avisé par une notification qui me permet de le visualiser et de le rendre visible en ligne. Je m'efforcerai de valider les commentaires reçus, à J+1 au plus tard.

Vos commentaires sont les bienvenus.

Voir les commentaires

Jeudi 11 février 2021, après être allé faire une reconnaissance à POUSSAY, il fait tellement beau que je décide de m'arrêter à MIRECOURT pour continuer mon marathon photographique sur les rives du Madon.

Le temps est magnifique, avec le froid persistant la neige tient au sol, le ciel est d'un bleu azur, le soleil rayonne. Les conditions sont idéales. Il ne doit pas être possible de photographier MIRECOURT sous une aussi belle robe, tous les hivers.

Je me gare sur le parking situé Quai Le Breuil, à côté du Pont de la rue Gambetta (Pont Neuf) et je remonte la rive droite du Madon jusqu'au Pont Stanislas.

Le plan du secteur
Le pont sur le Madon, Avenue Gambetta

C'est le pont de l'avenue Gambetta par laquelle je suis arrivé, c'est le nom que je vois sur des cartes postales anciennes de Mirecourt. 

MIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
Le Moulin

Je ne sais pas de quand date ce moulin toujours est-il qu'il semble flambant neuf.

MIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
MIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
La passerelle

La passerelle permet de traverser le Madon pour aller du Musée de la Lutherie qu'on voit sur la photo, à l'Atelier du Musée qui est situé en face sur la rive droite. Ce jeudi 11 février 2021, la passerelle est praticable, le niveau du Madon est à environ 15 cm en-dessous de celui de la passerelle.
Ce n'était pas le cas le lundi 8 février car le niveau du Madon était à 10 cm au-dessus de la passerelle.

MIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
MIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
L'église Notre-Dame de la Nativité depuis la rive droite du Madon

L'Église Notre-Dame de la Nativité présente la particularité d'être intégrée dans les maisons de ville sur sa gauche et sur sa droite. 

MIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
MIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
Une vue panoramique 

Cette vue s'étend du pont Stanislas au-delà de la passerelle.

MIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
Le Pont Neuf et la passerelle vus depuis le pont Stanislas

 

MIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
Le pont Stanislas

Un pont magnifique tout en grès rose des Vosges. Je l'avais déjà photographié en 2016 mais avec les rives du Madon enneigées, il est encore plus majestueux.

MIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
MIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
Le Cours Stanislas

Après avoir photographié le pont, je traverse la rue Saint-Georges pour suivre le Cours Stanislas d'où j'ai une vue rapprochée sur le haut de l'Église Notre-Dame de la Nativité avant d'arrivée au Musée de la Lutherie.
Son clocher légèrement déformé dans sa partie supérieure, ferait penser à un clocher tors.

MIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
MIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
À côté du Musée de la Lutherie, les outils du luthier

En rédigeant cet article, je me rends compte que je n'ai pas photographié le Musée de la Lutherie depuis la rive gauche du Madon. Je l'ai par contre photographié depuis la rive droite.

MIRECOURT, sur les rives enneigées du MadonMIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
MIRECOURT, sur les rives enneigées du MadonMIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
 
La passerelle

Pour se rendre du Musée de la Lutherie à l'Atelier du Musée qui lui fait face ou tout simplement pour passer d'une rive à l'autre entre le Pont Neuf et le Pont Stanislas, il suffit d'emprunter la passerelle pour traverser le Madon, pour autant que celui-ci ne soit pas en crue.

MIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
MIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
MIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
Retour au moulin
MIRECOURT, sur les rives enneigées du Madon
Conclusion

La première photographie prise à 11h45, la dernière à 12h06, comme vous le voyez c'était une visite éclair. Cette visite éclair m'aura permis de photographier MIRECOURT avec les rives du Madon enneigées sous un soleil rayonnant. Des conditions météorologiques que je ne voulais pas rater.

Je vous remercie pour votre visite et à bientôt.

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne. (Si vous visualisez ce blog sur mobile, vous devrez temporairement passer à l'affichage classique pour accéder au module abonnement)

Voir les commentaires

Ce 11 février 2021, j'ai rendez-vous à POUSSAY tout à côté de MIRECOURT à 8h30 pour la révision de ma voiture. J'ai regardé préalablement la carte, pendant cette opération d'entretien, c'est l'occasion pour moi d'aller faire une reconnaissance de POUSSAY, village dont j'ai entendu parler pour sa foire mais aussi pour son ancien puits couvert.

Il a neigé hier, le thermomètre affiche -11°C ce matin, le ciel sans nuage que j'ai vu au réveil promet une belle journée. Habillé chaudement, je prends la route avec dans le sac à dos, mon compact expert dans lequel j'ai vérifié la présence de la carte mémoire, ce que j'aurais dû faire le jour de ma précédente randonnée au départ de MIRECOURT. je m'étais dépanné avec le smartphone ...

Je me dirige vers les "hauteurs" de POUSSAY en suivant la D143 jusqu'à son intersection avec l'Allée des Marronniers.

La carte de l'itinéraire

Vous pouvez zoomer, déplacer la carte dans sa fenêtre, afficher la carte en mode plan plutôt que vue aérienne. Il est également possible d'afficher la carte dans une grande fenêtre.

Une sculpture sur bois monumentale

Je marque une pause à cette intersection car je reconnais une de ces sculptures d'un Symposium de sculptures de MIRECOURT.

A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
De la D413 à l'Allée des Dames par l'Allée des Marronniers

Je monte l'Allée des Marronniers en direction du château d'eau. En haut de la côte, je prendrai à droite.
A l'arrivée au carrefour, je vois cette Vierge à l'enfant.

A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
L'Allée des Dames jusqu'à la Mairie, Place de l'Abbaye
A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
Une niche votive sur une façade de l'Allée des Dames

Quittant la Place de l'Abbaye, je reprends l'Allée des Dames. Je vois cette niche votive devant laquelle je m'arrête. Celle-ci est très particulière, par sa forme et par le niveau de détail des sculptures.
Pour avoir plus de détails sur les niches votives je vous invite à voir ou revoir ma publication sur le patrimoine religieux de DOMPAIRE - MADONNE ET LAMEREY (Voir le lien en fin d'article)

A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
Rue du Cloître et Ruelle Montaigne

Je prends ensuite la rue du Cloître et je fais un aller et retour dans cette ruelle étroite qu'est la ruelle Montaigne.

A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
La Place du Puits

Ressortant de la ruelle Montaigne, je suis maintenant sur la Place du Puits.

Le vieux puits couvert était le seul centre d'intérêt de POUSSAY dont j'avais connaissance, je pensais qu'il était du style de celui que j'ai vu récemment à HENNECOURT (Voir le lien en fin d'article). Pour le style il y a une certaine ressemblance avec ces quatre grosses colonnes sur lesquelles repose la couverture. Pour ce qui concerne la taille, celui de POUSSAY est monumental.
Le puits a été aménagé au 12e siècle avant d'être couvert au 18e siècle. Il était au centre du cloître d'une ancienne abbaye, d'où l'appellation rue du Cloître parallèle à la Place du Puits.

A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
Rue des Halles - La Fontaine Cérès

La fontaine Cérès est constituée d'un bassin en fonte, d'une colonne en grès surmontée d'une statue de Cérès, déesse romaine de l'agriculture, des moissons et de la fertilité. Cérès tient dans sa main droite un bouquet d'épis de blé et une faucille dans sa main gauche.

A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
Rue Alix Le Clerc, l'église St-Maurice et St-André

L'église date du 18ème siècle. Au-dessus du porche d'entrée de l'église, une statue de Saint-Maurice.

A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
Autour de l'église St-Maurice et St-André

Si l'église est fermée, le tour de l'église est accessible, le jardin arboré offre un beau point de vue sur le bas de POUSSAY où on peut voir une cheminée d'usine en briques. Il faudra que je me renseigne pour savoir quelle était cette usine et si elle est toujours en activité.
Un visiteur du blog pourra peut-être le préciser en commentaire, d'avance je le remercie.

A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
Un escalier certainement agréable

De ce jardin arboré qui jouxte l'église, un escalier rejoint la rue de Saint-André. Je suis tenté de le descendre mais je ne m'y risquerai pas à cause de la neige verglacée au sol et de l'absence de rampe. J'y reviendrai ultérieurement.
Je me contente de prendre cette photographie en vue plongeante.

A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
De la rue Alix le Clerc à la rue Saint-André

Après avoir fait le tour de l'église et profité du paysage je reviens dans la rue Alix le Clerc pour descendre vers la rue Saint André. La rue Alix le Clerc se termine en cul de sac pour les véhicules, l'accès à la rue de saint André est réservé aux piétons. Ce passage est constitué de rampes en pente douce et d'escaliers qui se succèdent. Cet accès est plutôt bien dégagé de la neige et de la glace au sol, je me tiendrai tout de même à la double rampe plantée en son milieu.

L'escalier dont je parle précédemment et ce passage ne sont pas sans me faire penser à ceux de la Butte Montmartre à PARIS.

A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
Le Lavoir de la rue Saint André

Le lavoir comporte deux grands bacs disposés en T. La toiture à 4 pans constituée d'une solide charpente traditionnelle qui repose devant le lavoir sur 3 gros piliers de grès rose des Vosges.

A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
Retour vers l'Allée des Marronniers

Quittant le lavoir, je descends la rue Saint-André pour rejoindre la rue de MIRECOURT que je suis pour revenir au garage. De la rue de MIRECOURT, je vois ces grandes bâtisses de POUSSAY, perchées sur le haut du village. A l'intersection avec l'Allée des Marronniers, je retrouve la sculpture monumentale.

A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
Quand j'entendais siffler le train ...

Arrivé au passage à niveau, je fais une pause et regarde en direction de MIRECOURT puis de POUSSAY. Les rails sont recouverts de rouille. Je vois cette pancarte S qui commande au conducteur de donner un coup de sifflet au passage de la pancarte.
La ligne étant fermée au trafic depuis décembre 2016, je me dis alors "Quand j'entendais siffler le train" puis que c'est triste quand il n'y a plus de train qui siffle.

Est-ce que la ligne fera l'objet de travaux de rénovation comme celle d'ÉPINAL à SAINT-DIÉ-DES-VOSGES en vue de sa réouverture ? Affaire à suivre ...

A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
A la découverte du village vosgien de POUSSAY et de son patrimoine
Conclusion

Cette reconnaissance de POUSSAY m'aura occupé 1h30. Je n'ai probablement pas tout vu et il faudra que j'y revienne. Entre temps je pourrai me documenter pour connaitre le passé historique important du village.

Je vous remercie pour votre visite et à bientôt.

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne. (Si vous visualisez ce blog sur mobile, vous devrez temporairement passer à l'affichage classique pour accéder au module abonnement)

Voir les commentaires

Dès que je commence à parcourir les rues de DOMPAIRE, je me dirige vers la Gitte en passant par la rue du Baxon. Je découvre cette grande bâtisse avec une entrée d'eau maintenant obturée et le barrage sur la Gitte. 

DOMPAIRE, Huilerie ou Moulin du Saulcy ?

J'en déduis tout de suite qu'il y a eu un moulin en activité en ce lieu. La rue opposée à la rue du Baxon portant le nom de Rue de l'Huilerie, j'émet l'hypothèse que ce moulin était une ancienne huilerie. Au cours de mes balades dans la nature, j'ai remarqué qu'il y a des noyers dans la région. Alors un moulin pour faire de l'huile de noix ?

La rue de l'Huilerie

La rue de l'Huilerie

Récemment, je participe à une discussion sur Facebook à propos d'une carte postale ancienne du Moulin du Saulcy à DOMPAIRE, une personne demandant où il était situé. J'y réponds en précisant le lieu et en émettant l'hypothèse qu'il s'agissait de l'ancienne huilerie.

Collectionnant les cartes postales anciennes de BRUYÈRES, je me dis que je trouverais peut-être cette CPA sur un site spécialisé. Gagné, je l'achète aux enchères, ce qui me permet de vous la présenter.

DOMPAIRE, Huilerie ou Moulin du Saulcy ?
L'ancienne huilerie

Revenons à cette discussion. 
En réponse à l'hypothèse que j'avais formulée, une Dompairoise me donne une précision intéressante :

Philippe Poix c'est presque ça, sauf que la rue de l'huilerie s'appelle ainsi, car une huilerie produisant de l'huile de noix était installée au bout de la rue, juste avant celle des vétérinaires, mais qui est détruite maintenant. Un canal avait été construit en parallèle de la Gitte et qui longeait toute la rue, a été rebouché il y a qq années....

Cette précision est pour moi un déclic pour rechercher des traces de cette ancienne huilerie, c'est ainsi que je consulte le Géoportail. Un bon dessin valant mieux qu'un long discours, je vous présente ces photomontages que j'ai réalisés à partir des fonds de carte et photos aériennes du Géoportail.
La carte de l'état-major

Produite au 19ème siècle dans les années 1820 - 1866, la carte de l'état-major mentionne la présence de l'huilerie bien que le texte soit difficilement lisible. Le canal de dérivation de la Gitte est lui bien visible.

DOMPAIRE, Huilerie ou Moulin du Saulcy ?
La carte IGN des années 1950

Il y a bien sur cette carte, le symbole d'un moulin à eau.

DOMPAIRE, Huilerie ou Moulin du Saulcy ?
Les Photographies aériennes 1950 - 1965

Par rapport à la carte IGN des années 1950, il y a à l'emplacement du symbole du moulin à eau, ce bâtiment parallèle à celui figurant sur la carte. C'est le moulin de l'huilerie proprement dit.

DOMPAIRE, Huilerie ou Moulin du Saulcy ?
Les photographies aériennes - vue du 17-09-2018

Cette vue montre qu'en septembre 2018, il ne restait rien de l'huilerie et que le canal de dérivation de la Gitte avait été comblé.
Il serait intéressant de connaître les dates de démolition de l'huilerie et de comblement du canal.

J'invite le visiteur qui connaitrait ces dates, à les préciser en écrivant un commentaire à cet article.

Je remercie Marc THOMASSIN qui a ajouté un commentaire à cet article pour préciser je cite :

"Il y avait bien une deuxième huilerie à l'emplacement du terrain pour vélo-cross. Celle-ci a été détruite par un violent incendie à la fin des années 60. Elle appartenait à la famille FERRY qui s'est retirée ensuite à Hennecourt. La commune de DOMPAIRE a ensuite racheté les ruines qui ont été rasées."

DOMPAIRE, Huilerie ou Moulin du Saulcy ?
Le Moulin du Saulcy

Revenons au Moulin du Saulcy dont je vous ai présenté une CPA en début d'article, en le repérant sur la vue aérienne de 2018.
J'en profite pour faire remarquer que la CPA nomme le moulin Moulin de Saulcy alors que sur les plans actuels, il est fait mention de la rue du Pont du Saucy

DOMPAIRE, Huilerie ou Moulin du Saulcy ?
L'huilerie et le Moulin du Saulcy ont-ils coexister ?

L'huilerie existait déjà au 19ème siècle car indiquée sur la carte d'état-major. Le Moulin du Saulcy n'est pas représenté en tant que tel sur la carte IGN des années 1950. Cependant il est sur une CPA donc il existait bien au début des années 1900 et je suppose qu'il date du 19ème siècle. Là aussi, j'aimerais connaître sa date de construction.
Nous pouvons voir distinctement le barrage et le bâtiment du moulin sur la vue aérienne des années 1950-1965.

DOMPAIRE, Huilerie ou Moulin du Saulcy ?

Je comptais conclure cet article sur ce point mais je viens d'acquérir tout récemment une deuxième CPA.
Cette CPA représente bien le même bâtiment que celle du Moulin du Saulcy. Alors que sur la première, le Moulin de Saulcy est photographié en vue plongeante, sur la deuxième la photographie est prise au niveau de la Gitte.
Voici cette nouvelle CPA.

DOMPAIRE, Huilerie ou Moulin du Saulcy ?
Vous avez bien lu

Cette deuxième CPA est légendée "DOMPAIRE - L'Huilerie".
Si les points de vue sont différents, les similitudes sont sans équivoque : le bâtiment, le barrage, le ponton, la vanne, le déversoir du barrage, voici un photomontage de comparaison.

DOMPAIRE, Huilerie ou Moulin du Saulcy ?

Avant de publier cet article, je retourne sur site ce 03 février 2020 pour vérifier que la photo de la deuxième CPA a été prise en vue plongeante depuis la Rue CARNOT. C'est bien le cas, à l'époque, la végétation située à l'emplacement actuel de l'espace de jeux pour enfants et entre la Rue du Baxon et la Gitte, masquait la Gitte. Nous sommes en période de crue, le niveau de la Gitte est haut et son débit est important. C'est la raison pour laquelle nous ne voyons pas le barrage sur cette photographie. Une diagonale matérialisée par les remous rappelle l'emplacement du barrage.

DOMPAIRE, Huilerie ou Moulin du Saulcy ?
Conclusion

Pour revenir au titre "Huilerie ou Moulin du Saulcy", cette deuxième CPA me fait dire que le Moulin du Saulcy était également une huilerie. Si c'est bien ça, il y aurait eu à une époque deux huileries à DOMPAIRE.

Pour le vérifier, je vais contacter l'Association pour la sauvegarde du patrimoine de DOMPAIRE MADONNE-ET-LAMEREY qui devrait pouvoir répondre à mes interrogations.

Je vous remercie pour votre visite et à bientôt.

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne. (Si vous visualisez ce blog sur mobile, vous devrez temporairement passer à l'affichage classique pour accéder au module abonnement)

Voir les commentaires

1 2 > >>
Haut

Photographies VOSGES en PLAINE

J'aime les Vosges : les montagnes, les lacs et cascades, les Hautes-Vosges, mais les Vosges, c'est aussi la Plaine. Sur ce blog, je veux mettre en valeur la Plaine des Vosges en y publiant des photographies de paysages, du patrimoine architectural et naturel, des villes et villages dans leur environnement et des sites historiques caractéristiques. Mes publications peuvent être partagées (liens) sur les réseaux sociaux, autres blogs et sites internet. MES PHOTOGRAPHIES NE SONT PAS LIBRES DE DROIT, voir le module "Droit d'utilisation des photographie"

RGPD - Modération des commentaires

Conformément à la loi RGPD, j'informe les visiteurs qui s'abonnent à mon blog que je n'utiliserai les données personnelles collectées lors de leur abonnement (adresse mail) uniquement pour les communications que j'aurais avec eux et strictement liées à l'activité de ce blog.

Pour éviter les commentaires publicitaires comme je viens d'en avoir, j'ai activé la modération des commentaires. Je vous invite à commenter mes articles, je reçois une notification pour chaque commentaire posté ce qui me permet de l'approuver pour l'afficher en ligne. 

Droit d'utilisation des photographies

Mes photographies ne sont pas libres de droit d'utilisation. J'invite toute personne qui souhaiterait utiliser une de mes photographies à m'en faire la demande via le formulaire de contact accessible dans le module Pagination ci-dessus.
Si nécessaire, je lui transmettrai une photo de meilleure définition.

Hébergé par Overblog