Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Photographies VOSGES en PLAINE

faune

Quand je résidais dans les Yvelines à la limite de la banlieue Ouest de PARIS, j'avais la chance d'être à la campagne et de voir, mésanges, tourterelles, rouges-gorges, merles et plus rarement geais des chênes et pivert dans mon jardin. Je les photographiais à l'occasion depuis ma cuisine. Dehors, je photographiais de plus gros oiseaux, à savoir les Airbus A380, Boeing 777 à 1100 mètres d'altitude lors de leur descente sur Roissy Charles De Gaulle. Au 14 juillet et à l'arrivée du Tour de France, c'était la Patrouille de France qui faisait des rotations au-dessus de chez moi avant de se diriger vers les Champs-Élysées.

Ici à MADONNE ET LAMEREY, je vois une nuée de moineaux domestiques dans mon jardin. Je leur donne des graines et boules de graisse en hiver ainsi que de l'eau. En principe il ne serait pas nécessaire de leur donner à manger à la belle saison, il y a ce qui leur faut dans la nature, juste leur mettre de l'eau, notamment en ces temps de températures anormalement élevées pour le printemps sans pluie pour ainsi dire.

Le problème et qu'ils ont l'habitude et viennent réclamer tous les jours. Je préfère donc leur donner des graines et leur mettre une boule de graisse, plutôt que de les voir aller picorer les semences dans mes carrés potagers. Les moineaux domestiques sont en effet friands de graines.

La becquée

J'observais dimanche 22 mai, une scène à répétition. Un moineau mâle allait au ravitaillement à la boule de graisse pour venir ensuite donner la becquée à la femelle qui attendait et ensuite l'implorait de recommencer. Je les ai vu faire une dizaine de fois ce qui m'a laissé le temps de saisir l'appareil photo équipé d'un zoom pour les photographier à travers la fenêtre. Je ne voulais pas ouvrir cette dernière afin de ne pas les perturber, ce qui aurait indéniablement mis fin à ce ballet. 

Monsieur s'approche de madame qui attend

(Cliquer sur les images pour les agrandir)

Le ballet des moineaux à MADONNE ET LAMEREY
Puis monsieur donne la becquée à madame
Le ballet des moineaux à MADONNE ET LAMEREY
Le ballet des moineaux à MADONNE ET LAMEREY
La becquée terminée, monsieur regarde madame
Le ballet des moineaux à MADONNE ET LAMEREY
Madame fait comprendre à monsieur qu'elle n'en a pas assez
Le ballet des moineaux à MADONNE ET LAMEREY
Monsieur s'exécute et va se ravitailler

Vous remarquerez que je mets les boules de graisse dans un fouet de cuisine en plastique après avoir retiré le filet de la boule de graisse. Ceci évite que les oiseaux restent avec une pate coincée dans le filet.

Le ballet des moineaux à MADONNE ET LAMEREY
Le ballet des moineaux à MADONNE ET LAMEREYLe ballet des moineaux à MADONNE ET LAMEREY
C'est de nouveau la becquée
Le ballet des moineaux à MADONNE ET LAMEREY
Le ballet des moineaux à MADONNE ET LAMEREY
Et le ballet continue

La becquée suivie de l'imploration

Le ballet des moineaux à MADONNE ET LAMEREY
Le ballet des moineaux à MADONNE ET LAMEREYLe ballet des moineaux à MADONNE ET LAMEREYLe ballet des moineaux à MADONNE ET LAMEREY
L'envol du mâle pour le ravitaillement
Le ballet des moineaux à MADONNE ET LAMEREY
Et ainsi de suite ...

Un beau spectacle pour qui aime observer la nature.

Autre ballet : le ballet des voraces

Il n'y a pas de place pour tous les oiseaux à la mangeoire. À certaines heures de la journée, c'est impressionnant de voir les allées et venues qu'ils font pour se nourrir.

Le ballet des moineaux à MADONNE ET LAMEREY
Le ballet des moineaux à MADONNE ET LAMEREY
Je veux la place

Dans la photo qui suit, vous pouvez voir un moineau qui s'agrippe aux pattes de celui qui est sur la mangeoire, lequel se débat. Il veut très certainement prendre sa place. 

Le ballet des moineaux à MADONNE ET LAMEREY
Et le ballet continue
Le ballet des moineaux à MADONNE ET LAMEREY
Le ballet des moineaux à MADONNE ET LAMEREYLe ballet des moineaux à MADONNE ET LAMEREY
Conclusion
La nature est belle et passionnante pour qui sait prendre le temps de l'observer avec patience afin d'en immortaliser des moments inoubliables comme dans le cas de ces moineaux domestiques.
Je vous remercie pour votre visite

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail (laquelle n'est pas visible sur le blog) dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne. (Si vous visualisez ce blog sur mobile, vous devrez temporairement passer à l'affichage classique pour accéder au module abonnement)

Pour éviter de recevoir des commentaires d'ordre publicitaire, j'ai activé la modération. Si vous écrivez un commentaire, j'en suis avisé par une notification qui me permet de le visualiser et de le rendre visible en ligne. Je m'efforcerai de valider les commentaires reçus, à J+1 au plus tard.

Vos commentaires sont les bienvenus.

Voir les commentaires

Jusqu'à présent, je n'ai vu de chevreuils que pratiquement en fin de journée, peu avant la nuit. Pour photographier les chevreuils qui sont plutôt rapides dans leurs déplacement, il faut travailler à vitesse élevée (j'applique généralement 1/500 ème de seconde) et je laisse l'appareil déterminer la sensibilité en fonction de cette vitesse et de la lumière ambiante. Celle dernière étant très basse, la sensibilité est élevée ce qui conduit à avoir des images de définition médiocres.

Je souhaitais donc pouvoir photographier des chevreuils le matin. 
Ce matin du 29 octobre est mon jour de chance. Alors que je prépare le café, je vois trois chevreuils à proximité d'un bosquet au milieu des champs de maïs qui ont été récoltés puis ressemés.

Je vais chercher l'APN et je commence à mitrailler. Déception, la lumière est encore trop faible et pour la même raison que celle évoquée précédemment, je ne suis pas satisfait du résultat.

Il faut savoir être patient, je prends déjà le petit déjeuner avant de regarder de nouveau en direction de ce bosquet. 

J'aperçois mes trois chevreuils à la limite du bosquet. C'est le début d'une longue série de photographies qui me plaisent mieux que les premières, que je finirai par effacer.

Des chevreuils matinaux à MADONNE ET LAMEREY
Des chevreuils matinaux à MADONNE ET LAMEREY
Des chevreuils matinaux à MADONNE ET LAMEREY

Je ne sais pas s'ils m'ont vu mais les chevreuils disparaissent derrière le bosquet. Ce dernier est vraiment petit et isolé, je me dis que les chevreuils vont finir par ressortir d'un côté ou de l'autre. 
Bien vu, ils sortent à gauche du bosquet et oh surprise ! il y en a quatre.

Des chevreuils matinaux à MADONNE ET LAMEREY
Des chevreuils matinaux à MADONNE ET LAMEREY

Je finis par ouvrir le vantail gauche de la fenêtre pour avoir un meilleur champ de vision. Un chevreuil m'a sans doute repéré, il se met à courir suivi dans la foulée par les trois autres, afin de se réfugier dans le bosquet.

Des chevreuils matinaux à MADONNE ET LAMEREY
Des chevreuils matinaux à MADONNE ET LAMEREY
Des chevreuils matinaux à MADONNE ET LAMEREY
Des chevreuils matinaux à MADONNE ET LAMEREY

Ils vont bien finir par se montrer de nouveau. Je vais dehors pour me poster en me cachant le plus possible le long d'une haie afin de ne pas me faire repérer.
La patience paie, trois chevreuils finissent par ressurgir à droite du bosquet. Le brocard est à gauche et se confond avec le bosquet sur certaines photos.

Deux chevrettes, à moins qu'il ne s'agisse d'un jeune brocard de l'année qui n'a pas encore de bois et d'une chevrette - c'est difficile à reconnaître - se suivent, se rapprochent, se tournent le dos, s'éloignent, se suivent de nouveau...

Des chevreuils matinaux à MADONNE ET LAMEREY
Des chevreuils matinaux à MADONNE ET LAMEREY
Des chevreuils matinaux à MADONNE ET LAMEREY
Des chevreuils matinaux à MADONNE ET LAMEREY
Des chevreuils matinaux à MADONNE ET LAMEREY
Des chevreuils matinaux à MADONNE ET LAMEREY
Des chevreuils matinaux à MADONNE ET LAMEREY
Des chevreuils matinaux à MADONNE ET LAMEREY

... puis finissent par "s'enlacer". 

Des chevreuils matinaux à MADONNE ET LAMEREY
Des chevreuils matinaux à MADONNE ET LAMEREY

Après avoir immortaliser ce moment, le brocard quitte la lisière du bosquet tout en restant sur ses gardes. Je finis par avoir les trois chevreuils dans le champ de l'objectif.
Je n'ai pas revu le quatrième, toujours caché à mon avis.

Des chevreuils matinaux à MADONNE ET LAMEREY

Après cette pose à trois, je me dis que j'ai mon compte, puis encore deux photographies du brocard qui se rend à la limite du bosquet.

Des chevreuils matinaux à MADONNE ET LAMEREY
Des chevreuils matinaux à MADONNE ET LAMEREY
Conclusion :

Voilà donc un spectacle merveilleux offert par la nature qu'il faut protéger. La photographie m'a permis d'immortaliser ce moment que je partage volontiers avec mes visiteurs. Mon souhait est de pouvoir photographier des chevreuils de plus près à l'avenir. Affaire à suivre.

De retour définitif dans les Vosges depuis septembre 2020, j'ai créé ce blog en octobre 2020 avec une première publication le 18 octobre 2020.
Aujourd'hui 30 octobre 2020, je publie ce 100 ème article. Je compte bien continuer sur ma lancée pour mettre en valeur la Plaine des Vosges où j'ai encore beaucoup à découvrir et à revoir.
Je vous remercie pour votre visite et pour vos visites à venir

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail (laquelle n'est pas visible sur le blog) dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne. (Si vous visualisez ce blog sur mobile, vous devrez temporairement passer à l'affichage classique pour accéder au module abonnement)

Pour éviter de recevoir des commentaires d'ordre publicitaire, j'ai activé la modération. Si vous écrivez un commentaire, j'en suis avisé par une notification qui me permet de le visualiser et de le rendre visible en ligne. Je m'efforcerai de valider les commentaires reçus, à J+1 au plus tard.

Vos commentaires sont les bienvenus.

Voir les commentaires

Les agriculteurs ont récemment coupé sur les hauteurs de MADONNE-ET-LAMEREY, un champ de maïs pour l'ensilage.

Le 27 septembre, mon voisin m'appelle pour m'informer de la présence de trois chevreuils dans le champ. J'étais en voiture et je revenais chez moi.  Sitôt rentré, je prends le réflex équipé d'un zoom longue focale et je saisis ce moment privilégié où ces trois chevreuils s'offrent à ma vue. Un brocard reconnaissable à ses bois et deux chevrettes sont à découvert dans le champ, en train de se nourrir dans le champ de maïs fraichement récolté.

La faune lamadonienne à découvert dans les champs
La faune lamadonienne à découvert dans les champs
La faune lamadonienne à découvert dans les champs
La faune lamadonienne à découvert dans les champs
La faune lamadonienne à découvert dans les champs
La faune lamadonienne à découvert dans les champs
La faune lamadonienne à découvert dans les champs
La faune lamadonienne à découvert dans les champs
La faune lamadonienne à découvert dans les champs
La faune lamadonienne à découvert dans les champs
La faune lamadonienne à découvert dans les champs
La faune lamadonienne à découvert dans les champs
La faune lamadonienne à découvert dans les champs

Bien que prises à 500 mm de focale, les photographies sont recadrées. La qualité est acceptable malgré la présence de grain due à la nécessité de travailler à vitesse élevée du fait de l'agilité des chevreuils et par conséquent, à sensibilité élevée en raison de la faible luminosité en fin de journée.

J'ai beau être à une distance respectable, je suis tout de même observé me semble-t-il.

La faune lamadonienne à découvert dans les champs
La faune lamadonienne à découvert dans les champs
Déjà le 12 septembre

J'avais déjà vu une chevrette le 12 septembre, le champ de maïs n'était pas encore coupé. Elle était seule, en quête de nourriture.

La faune lamadonienne à découvert dans les champs
La faune lamadonienne à découvert dans les champs
La faune lamadonienne à découvert dans les champs
La faune lamadonienne à découvert dans les champs
Conclusion

La nature est belle, depuis je fais attention je les vois avant la tombée de la nuit. Ce matin à 8H15, ils étaient encore trois complètement à découvert en plein milieu du champ. Le temps d'aller chercher l'appareil photo, et en revenant je les voyais disparaître, masqués par le champ de maïs qui n'a pas encore été coupé.

Je vous remercie pour votre visite

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail (laquelle n'est pas visible sur le blog) dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne. (Si vous visualisez ce blog sur mobile, vous devrez temporairement passer à l'affichage classique pour accéder au module abonnement)

Pour éviter de recevoir des commentaires d'ordre publicitaire, j'ai activé la modération. Si vous écrivez un commentaire, j'en suis avisé par une notification qui me permet de le visualiser et de le rendre visible en ligne. Je m'efforcerai de valider les commentaires reçus, à J+1 au plus tard.

Vos commentaires sont les bienvenus.

 

Voir les commentaires

La photographie du givre restitue la froidure de l'atmosphère, quand un rayon de soleil vient s'y ajouter, c'est encore plus beau. Une balade dans la nature givrée, c'est l'occasion de photographier des paysages qui sortent de l'ordinaire mais aussi de s'attarder sur des détails de la nature et de la campagne comme les herbes, les feuilles, les prunelles et gratte-cul. Les vaches paissent dans les prairies et quand on a la chance de voir un héron, des poules faisanes alors je savoure mon plaisir, même si je m'en trouve trop éloigné avec une focale équivalente à 300 mm.

C'est ce qui m'est arrivé lors de cette balade matinale dans la nature givrée de MADONNE ET LAMEREY.

Détail technique : je précise que j'ai pris ces photographies avec un zoom 70/200 monté sur un réflex APSC, ce qui fait donc une focale équivalente de 105/300 en format 24x36. C'est pour cette raison que les plans des paysages sont rapprochés alors que la vue de l'œil donne plus de profondeur.

Nouveau quartier de DOMPAIRE et MADONNE ET LAMEREY
Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
L'église de DOMPAIRE se détache sur les champs cultivés.
Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
Le chemin s'élève, l'Eglise de DOMPAIRE commence à disparaître.

Le paysage donne une impression de vie au ralenti qui s'ajoute au calme habituel de la campagne.

Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey

Le long du chemin je m'attarde à photographier des prunelles, des gratte-culs, herbes folles et chardons givrés.

Cliquer sur les images pour les agrandir.Cliquer sur les images pour les agrandir.
Cliquer sur les images pour les agrandir.Cliquer sur les images pour les agrandir.

Cliquer sur les images pour les agrandir.

Une pellicule de glace s'est formée.

Ici et là, une pellicule de glace s'est formée à la surface de la dernière eau de pluie qui a stagné dans les ornières marquées par le déplacement des engins agricoles sur le chemin.

Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
BOUZEMONT est dans la brume.

Au départ de cette balade, je comptais voir BOUZEMONT, charmant village accroché à flanc de colline, sous le soleil. Ce sera pour un autre jour, les rayons du pâle soleil sont arrêtés par des nuages bas, une légère brume stagne sur le village.

Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey

Je vois bien cependant l'église Saint-Georges de BOUZEMONT que j'ai présentée dans mon article "Du côté de BOUZEMONT", article que je vous invite à voir ou revoir en cliquant sur le lien en fin de publication.

Chemin faisant ...
Froid et givre matinal à Madonne et LamereyFroid et givre matinal à Madonne et Lamerey
Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
Froid et givre matinal à Madonne et LamereyFroid et givre matinal à Madonne et LamereyFroid et givre matinal à Madonne et Lamerey
Le héron au long bec.

Soudainement sur le chemin du retour, j'aperçois un volatile de belle envergure hélas un peu loin pour mon téléobjectif mais c'est plus fort que moi il faut que j'essaye de le photographier. J'ai plutôt l'habitude des sujets statiques, il faut se lancer. le temps de régler l'appareil, je prendrai ensuite une douzaine de photos. J'en ai sélectionné trois : l'envol du héron, l'approche à l'atterrissage et l'atterrissage.

Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
"T'as de beaux yeux tu sais"

Je me sens observé alors que je photographiais le héron.

Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
De l'infiniment petit à l'infiniment grand.
Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey

La nature me gâte aujourd'hui.

Alors que j'approche d'un bosquet en bordure de chemin, j'aperçois dans le champ en-dessous, trois "gros oiseaux" qui sautillent. Je pense à des faisans mais je n'en n'ai aucune certitude. Je les photographie alors qu'ils s'éloignent.

Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey

Puis je me dis que lorsque j'aurai dépassé le bosquet, j'aurai peut-être la chance de les voir de nouveau.

Mon intuition était bonne, j'en revois deux d'un peu plus près, je pense qu'il s'agit de poules faisanes.

Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
Encore une vache intriguée par ma présence avant qu'elle ne continue de paître.
Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
A la fin du chemin, je prendrai encore deux photos de ce vol d'étourneaux qui virevoltent à basse altitude.
Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
Je vous remercie pour votre visite.

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne.

Je termine cet article en tirant un trait en rapport avec le sujet du jour ...
(Cliquer sur la photo pour agrandir ce fil de clôture)

(Cliquer sur la photo pour agrandir ce fil de clôture)

Voir les commentaires

Photographies VOSGES en PLAINE

J'aime les Vosges : les montagnes, les lacs et cascades, les Hautes-Vosges, mais les Vosges, c'est aussi la Plaine. Sur ce blog, je veux mettre en valeur la Plaine des Vosges en y publiant des photographies de paysages, du patrimoine architectural et naturel, des villes et villages dans leur environnement et des sites historiques caractéristiques. Mes publications peuvent être partagées (liens) sur les réseaux sociaux, autres blogs et sites internet. MES PHOTOGRAPHIES NE SONT PAS LIBRES DE DROIT, voir le module "Droit d'utilisation des photographie"

RGPD - Modération des commentaires

Conformément à la loi RGPD, j'informe les visiteurs qui s'abonnent à mon blog que je n'utiliserai les données personnelles collectées lors de leur abonnement (adresse mail) uniquement pour les communications que j'aurais avec eux et strictement liées à l'activité de ce blog.

Pour éviter les commentaires publicitaires comme je viens d'en avoir, j'ai activé la modération des commentaires. Je vous invite à commenter mes articles, je reçois une notification pour chaque commentaire posté ce qui me permet de l'approuver pour l'afficher en ligne. 

Droit d'utilisation des photographies

Mes photographies ne sont pas libres de droit d'utilisation. J'invite toute personne qui souhaiterait utiliser une de mes photographies à m'en faire la demande via le formulaire de contact accessible dans le module Pagination ci-dessus.
Si nécessaire, je lui transmettrai une photo de meilleure définition.

Hébergé par Overblog