Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Photographies VOSGES en PLAINE

elevage

Et si j'allais au Bois de Nove à DOMPAIRE ?

Fin novembre, une personne me demandait sous forme de commentaire si j'étais allé vers le Bois de Nove. Je lui avais alors répondu que je ne connaissais pas mais que je m'y rendrais dès que j'en aurais l'occasion.

Ce dimanche 6 décembre 2020, il commence à faire beau en début d'après-midi. Je décide de partir pour le Bois de Nove à 14h30. J'ai repéré le pont qui permet de passer sous la 4 voies, il me suffit ensuite de suivre la route puis le chemin jusqu'au Bois de Nove. Au niveau du pont de la D166, la route est à l'altitude d'environ 310 m. L'orée du Bois de Nove est à 385 m d'altitude soit un dénivelé de 75 m à monter. 

Cette montée progressive est sans problème, d'autant plus pour qui veut marquer des temps d'arrêt afin d'admirer et photographier le paysage.

La situation de l'orée du Bois de Nove

A vol d'oiseau, l'orée du Bois de Nove se trouve à environ 1,61 km de l'église Saint-Nicolas de DOMPAIRE.

Afficher de préférence l'image satellite et zoomer pour voir les détails

Mes photographies

Il est temps maintenant que je vous présente une sélection de photographies prises au cours de la montée et de la descente de l'orée du Bois de Nove. Je classe ces photographies en plusieurs catégories.

DOMPAIRE et MADONNE ET LAMEREY

Après être passé sous le pont et avoir entamé la montée, je regarde sur la gauche mais une butte maque DOMPAIRE, qui finira par "sortir de terre". Je m'arrête à un arbre isolé pour commencer ma série de photographie.

En suivant le chemin du Bois de Nove à DOMPAIRE
MADONNE ET LAMEREY à droite de l'église de DOMPAIRE
En suivant le chemin du Bois de Nove à DOMPAIRE
Vue étendue sur DOMPAIRE

A l'horizon, le village de BOUZEMONT accroché à la colline.

En suivant le chemin du Bois de Nove à DOMPAIRE
Vue rapprochée sur DOMPAIRE

Le lotissement de la Croisette situé en deuxième plan de la photographie semble proche de ce que j'appellerai "l'ancien DOMPAIRE". C'est un effet d'optique lié à la focale utilisée qui rapproche les plans.

Je parle de vue sur DOMPAIRE mais il faut préciser que les maisons du lotissement qui sont les plus éloignées (côté champs), sont sur le territoire de MADONNE ET LAMEREY. A gauche une exploitation agricole avec la route de DERBAMONT qui serpente jusqu'à la forêt.

En suivant le chemin du Bois de Nove à DOMPAIRE
En arrivant aux vergers

Reprenant la marche, je m'arrête de nouveau peu après pour profiter de la vue qui s'étend des vergers jusqu'à BOUZEMONT.

Je pense déjà au plaisir que j'éprouverai au printemps prochain à photographier les mirabelliers et pommiers en fleurs.

En suivant le chemin du Bois de Nove à DOMPAIRE
En suivant le chemin du Bois de Nove à DOMPAIRE
En suivant le chemin du Bois de Nove à DOMPAIRE
En suivant le chemin du Bois de Nove à DOMPAIRE
En suivant le chemin du Bois de Nove à DOMPAIRE
"L'ancien DOMPAIRE", la Croisette et MADONNE ET LAMEREY

Ayant pris de la hauteur, la vue sur DOMPAIRE, le lotissement de la Croisette, MADONNE ET LAMEREY est moins écrasée, la perspective est meilleure. Vous y voyez mieux l'exploitation agricole et la route de DERBAMONT que j'évoquais précédemment.

En suivant le chemin du Bois de Nove à DOMPAIRE
Les terres cultivées

Les terres cultivées méritent toute mon attention. Le soleil dont l'intensité lumineuse se réduit se rapproche de plus en plus de l'horizon. La lumière douce et rasante met en évidence le relief des terres cultivées par le contraste entre les zones d'ombre et les zones éclairées. 
Les lignes dessinées par les cultures de couleur vive et par les marques de déplacement d'engins agricoles contribuent également à souligne le relief.

En suivant le chemin du Bois de Nove à DOMPAIRE
En suivant le chemin du Bois de Nove à DOMPAIRE
En suivant le chemin du Bois de Nove à DOMPAIRE
En arrivant au Bois de Nove

Lorsque j'arrive à l'orée du Bois de Nove, je me rends compte qu'un voile nuageux masque de plus en plus le soleil qui est déjà bas. DOMPAIRE ainsi que MADONNE ET LAMEREY sont dans l'ombre. Je n'ai pas de regret car j'en ai bien profité en montant. Au bout d'une vingtaine de minutes, je décide de redescendre. 

Je n'ai pas photographié le Bois de Nove au cours de la montée car il était en contre-jour, il faudra que j'y retourne en matinée.

Et le soleil refait une apparition

Alors que je descends, le soleil refait une timide apparition avant de se coucher. Voilà qui me permet de reprendre une photo de DOMPAIRE depuis le verger.

En suivant le chemin du Bois de Nove à DOMPAIRE
L'épouvantail

Je me dis que maintenant c'est fini pour la photo, que je n'ai plus qu'à rentrer. Mais c'était avant d'apercevoir cet épouvantail original avec son casque.

En suivant le chemin du Bois de Nove à DOMPAIRE
Les moutons

Tout de suite après l'épouvantail, je vois ces moutons qui m'observent. Je ne les avais pas remarqués à la montée parce que je regardais sur ma gauche pour découvrir un point de vue. Ils sont bien portants et chaudement habillés pour l'hiver. Une dernière séance de prises de vue s'impose.

En suivant le chemin du Bois de Nove à DOMPAIREEn suivant le chemin du Bois de Nove à DOMPAIRE
En suivant le chemin du Bois de Nove à DOMPAIREEn suivant le chemin du Bois de Nove à DOMPAIRE
En suivant le chemin du Bois de Nove à DOMPAIREEn suivant le chemin du Bois de Nove à DOMPAIRE
En suivant le chemin du Bois de Nove à DOMPAIREEn suivant le chemin du Bois de Nove à DOMPAIRE

Cette fois, je range l'appareil photo dans mon sac à dos et je rentre en passant par l'Espace Pierrot RIVAULT de MADONNE ET LAMEREY.
Le soleil s'est couché, le ciel et rougeoyant et que vois-je à l'horizon ? Le clocher de l'église de DOMPAIRE et le Bois de Nove qui se détache sur le ciel. Je ne peux rien faire d'autre que de ressortir l'appareil pour photographier le coucher de soleil.

En suivant le chemin du Bois de Nove à DOMPAIRE
Un grand merci à la personne qui m'a permis de découvrir le Bois de Nove et ses très beaux points de vue.
Je vous remercie pour votre visite et à bientôt.

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne. (Si vous visualisez ce blog sur mobile, vous devrez temporairement passer à l'affichage classique pour accéder au module abonnement)

Voir les commentaires

La photographie du givre restitue la froidure de l'atmosphère, quand un rayon de soleil vient s'y ajouter, c'est encore plus beau. Une balade dans la nature givrée, c'est l'occasion de photographier des paysages qui sortent de l'ordinaire mais aussi de s'attarder sur des détails de la nature et de la campagne comme les herbes, les feuilles, les prunelles et gratte-cul. Les vaches paissent dans les prairies et quand on a la chance de voir un héron, des poules faisanes alors je savoure mon plaisir, même si je m'en trouve trop éloigné avec une focale équivalente à 300 mm.

C'est ce qui m'est arrivé lors de cette balade matinale dans la nature givrée de MADONNE ET LAMEREY.

Détail technique : je précise que j'ai pris ces photographies avec un zoom 70/200 monté sur un réflex APSC, ce qui fait donc une focale équivalente de 105/300 en format 24x36. C'est pour cette raison que les plans des paysages sont rapprochés alors que la vue de l'œil donne plus de profondeur.

Nouveau quartier de DOMPAIRE et MADONNE ET LAMEREY
Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
L'église de DOMPAIRE se détache sur les champs cultivés.
Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
Le chemin s'élève, l'Eglise de DOMPAIRE commence à disparaître.

Le paysage donne une impression de vie au ralenti qui s'ajoute au calme habituel de la campagne.

Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey

Le long du chemin je m'attarde à photographier des prunelles, des gratte-culs, herbes folles et chardons givrés.

Cliquer sur les images pour les agrandir.Cliquer sur les images pour les agrandir.
Cliquer sur les images pour les agrandir.Cliquer sur les images pour les agrandir.

Cliquer sur les images pour les agrandir.

Une pellicule de glace s'est formée.

Ici et là, une pellicule de glace s'est formée à la surface de la dernière eau de pluie qui a stagné dans les ornières marquées par le déplacement des engins agricoles sur le chemin.

Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
BOUZEMONT est dans la brume.

Au départ de cette balade, je comptais voir BOUZEMONT, charmant village accroché à flanc de colline, sous le soleil. Ce sera pour un autre jour, les rayons du pâle soleil sont arrêtés par des nuages bas, une légère brume stagne sur le village.

Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey

Je vois bien cependant l'église Saint-Georges de BOUZEMONT que j'ai présentée dans mon article "Du côté de BOUZEMONT", article que je vous invite à voir ou revoir en cliquant sur le lien en fin de publication.

Chemin faisant ...
Froid et givre matinal à Madonne et LamereyFroid et givre matinal à Madonne et Lamerey
Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
Froid et givre matinal à Madonne et LamereyFroid et givre matinal à Madonne et LamereyFroid et givre matinal à Madonne et Lamerey
Le héron au long bec.

Soudainement sur le chemin du retour, j'aperçois un volatile de belle envergure hélas un peu loin pour mon téléobjectif mais c'est plus fort que moi il faut que j'essaye de le photographier. J'ai plutôt l'habitude des sujets statiques, il faut se lancer. le temps de régler l'appareil, je prendrai ensuite une douzaine de photos. J'en ai sélectionné trois : l'envol du héron, l'approche à l'atterrissage et l'atterrissage.

Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
"T'as de beaux yeux tu sais"

Je me sens observé alors que je photographiais le héron.

Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
De l'infiniment petit à l'infiniment grand.
Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey

La nature me gâte aujourd'hui.

Alors que j'approche d'un bosquet en bordure de chemin, j'aperçois dans le champ en-dessous, trois "gros oiseaux" qui sautillent. Je pense à des faisans mais je n'en n'ai aucune certitude. Je les photographie alors qu'ils s'éloignent.

Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey

Puis je me dis que lorsque j'aurai dépassé le bosquet, j'aurai peut-être la chance de les voir de nouveau.

Mon intuition était bonne, j'en revois deux d'un peu plus près, je pense qu'il s'agit de poules faisanes.

Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
Encore une vache intriguée par ma présence avant qu'elle ne continue de paître.
Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
A la fin du chemin, je prendrai encore deux photos de ce vol d'étourneaux qui virevoltent à basse altitude.
Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
Froid et givre matinal à Madonne et Lamerey
Je vous remercie pour votre visite.

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne.

Je termine cet article en tirant un trait en rapport avec le sujet du jour ...
(Cliquer sur la photo pour agrandir ce fil de clôture)

(Cliquer sur la photo pour agrandir ce fil de clôture)

Voir les commentaires

Les Vosges, terre de culture et d'élevage revêtissent une robe particulière en ce mois de novembre.
Les bovins profitent des prairies verdoyantes avant de rejoindre l'étable pour l'hiver.
En s'abaissant vers l'horizon, le soleil par sa lumière rasante met en valeur le relief du terrain.
Les semis ont déjà bien levé, les céréales se développent en dessinant des courbes et contrecourbes d'un bel effet.
Les agriculteurs préparent les sols.

Je vous propose quelques photographies prises sur le territoire des communes de DOMPAIRE, MADONNE-ET LAMEREY, pour illustrer mon propos. 

Pour commencer, je ferai ce rapprochement non sans humour. Le peintre Raphaël a peint les Trois Grâces, déesses romaines représentant l'Allégresse, l'Abondance et la Splendeur (Source Wikipédia ), En ce qui me concerne je vous présente les "Trois Grâces" de DOMPAIRE !

Les "Trois Grâces" de DOMPAIRE
Elevage et cultures autour de DOMPAIRE
La beauté des paysages
Elevage et cultures autour de DOMPAIRE
Elevage et cultures autour de DOMPAIRE
Elevage et cultures autour de DOMPAIRE
Elevage et cultures autour de DOMPAIRE
Elevage et cultures autour de DOMPAIRE
Le cheval, autre meilleur ami de l'homme

Il est dit que le cheval est l'autre meilleur ami de l'homme avec le chien.
Dommage que le sujet était un peu éloigné pour le matériel photo que j'avais pris pour cette balade. Mais quoi de plus beau de voir ce propriétaire promenant son cheval de trait en pleine nature ?
La mécanisation a considérablement réduit le nombre de chevaux de trait qui étaient utilisés dans le monde paysan et pour les travaux forestiers comme le débardage. 

Le cheval de trait n'est pas mort, par exemple des vignerons utilisent de nouveau le cheval, pour désherber les vignes sans avoir recours aux désherbants.

Elevage et cultures autour de DOMPAIRE
Elevage et cultures autour de DOMPAIREElevage et cultures autour de DOMPAIRE
Elevage et cultures autour de DOMPAIRE
La fertilisation des sols

En cette période, les agriculteurs font des épandages de matières organiques. Ces épandages sont réglementés. Il y a des contraintes liées à la protection des personnes, des nappes phréatiques et des cours d'eau. Ils ne peuvent pas être faits à n'importe quelle époque de l'année.

Les épandages sont je dirai odorants mais comme Vosgien qui est allé en Île de France pour un travail et qui revient dans les Vosges, je ne suis pas surpris comme certains habitants des villes que les odeurs de la campagne, le chant du coq ou le son des cloches, dérangent, lorsqu'ils viennent la campagne.

Elevage et cultures autour de DOMPAIRE
Elevage et cultures autour de DOMPAIRE
Les engins agricoles sillonnent les routes

Pour se rendre d'un champ à un autre, les machines agricoles empruntent les routes comme ici sur la D38 en direction de DOMPAIRE. Sur la deuxième photo, vous pouvez voir également un camion de transports de bestiaux venant de DOMPAIRE (ou de la D166 - 4 voies)

 

Elevage et cultures autour de DOMPAIRE
Elevage et cultures autour de DOMPAIRE

Cette machine doit être une faucheuse-hacheuse-chargeuse de maïs pour l'ensilage, du genre de celle de la photo qui suit, prise début septembre. 

Elevage et cultures autour de DOMPAIRE
Une dernière photo pour cet article. Je vous remercie pour votre visite.

Je rappelle que vous pouvez vous abonner au Blog. Il vous suffit de saisir votre adresse mail dans le module "Newsletter" puis de cliquer sur "S'abonner". Vous recevrez ensuite un mail d'Over-blog qui vous invitera à valider votre inscription. Vous serez dès lors avisé par mail à chaque nouvelle publication que je mettrai en ligne.

Elevage et cultures autour de DOMPAIRE

Voir les commentaires

Le Haut Crépin sur les hauteurs de MADONNE ET LAMEREY offre une vue imprenable sur des paysages vallonnés et verdoyants. Agriculture et élevage sont les principales activités. Les vergers sont également omniprésents dans la nature.

(Cliquer sur les photos pour les agrandir)
(Cliquer sur les photos pour les agrandir)

(Cliquer sur les photos pour les agrandir)

Sur les deux photographies qui suivent, le regain, herbe qui repousse après la première fauche; est fauché et rassemblé en bandes avant d'être ramassé pour constituer du fourrage .
Les vaches, quelque peu éloignées sur ces photographies, paissent dans le champ.

MADONNE ET LAMEREY, cultures et paysages
MADONNE ET LAMEREY, cultures et paysages

Après la récolte du maïs pour l'ensilage, le champ a été labouré, hersé puis semé. Les céréales d'hiver sont déjà sorties de terre, prêtes à affronter la froidure de l'hiver pour trouver des forces afin de connaître un très bon développement au printemps.

MADONNE ET LAMEREY, cultures et paysages

Plus au Nord apparait le village de BOUZEMONT reconnaissable au clocher de son église.

Je parle de BOUZEMONT dans une précédente publication dont je rappelle le lien en fin d'article.

MADONNE ET LAMEREY, cultures et paysages
MADONNE ET LAMEREY, cultures et paysages

Les haies sont encore nombreuses, elles sont en grande partie constituées de prunelliers, dont le fruit est la prunelle.

MADONNE ET LAMEREY, cultures et paysages

Le chemin qui passe par le Haut de Crépin à MADONNE ET LAMEREY

Voir les commentaires

Photographies VOSGES en PLAINE

J'aime les Vosges : les montagnes, les lacs et cascades, les Hautes-Vosges, mais les Vosges, c'est aussi la Plaine. Sur ce blog, je veux mettre en valeur la Plaine des Vosges en y publiant des photographies de paysages, du patrimoine architectural et naturel, des villes et villages dans leur environnement et des sites historiques caractéristiques. Mes publications peuvent être partagées (liens) sur les réseaux sociaux, autres blogs et sites internet. MES PHOTOGRAPHIES NE SONT PAS LIBRES DE DROIT, voir le module "Droit d'utilisation des photographie"

RGPD - Modération des commentaires

Conformément à la loi RGPD, j'informe les visiteurs qui s'abonnent à mon blog que je n'utiliserai les données personnelles collectées lors de leur abonnement (adresse mail) uniquement pour les communications que j'aurais avec eux et strictement liées à l'activité de ce blog.

Pour éviter les commentaires publicitaires comme je viens d'en avoir, j'ai activé la modération des commentaires. Je vous invite à commenter mes articles, je reçois une notification pour chaque commentaire posté ce qui me permet de l'approuver pour l'afficher en ligne. 

Droit d'utilisation des photographies

Mes photographies ne sont pas libres de droit d'utilisation. J'invite toute personne qui souhaiterait utiliser une de mes photographies à m'en faire la demande via le formulaire de contact accessible dans le module Pagination ci-dessus.
Si nécessaire, je lui transmettrai une photo de meilleure définition.

Hébergé par Overblog