Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Photographies VOSGES en PLAINE

<< < 1 2

Le Haut Crépin sur les hauteurs de MADONNE ET LAMEREY offre une vue imprenable sur des paysages vallonnés et verdoyants. Agriculture et élevage sont les principales activités. Les vergers sont également omniprésents dans la nature.

(Cliquer sur les photos pour les agrandir)
(Cliquer sur les photos pour les agrandir)

(Cliquer sur les photos pour les agrandir)

Sur les deux photographies qui suivent, le regain, herbe qui repousse après la première fauche; est fauché et rassemblé en bandes avant d'être ramassé pour constituer du fourrage .
Les vaches, quelque peu éloignées sur ces photographies, paissent dans le champ.

MADONNE ET LAMEREY, cultures et paysages
MADONNE ET LAMEREY, cultures et paysages

Après la récolte du maïs pour l'ensilage, le champ a été labouré, hersé puis semé. Les céréales d'hiver sont déjà sorties de terre, prêtes à affronter la froidure de l'hiver pour trouver des forces afin de connaître un très bon développement au printemps.

MADONNE ET LAMEREY, cultures et paysages

Plus au Nord apparait le village de BOUZEMONT reconnaissable au clocher de son église.

Je parle de BOUZEMONT dans une précédente publication dont je rappelle le lien en fin d'article.

MADONNE ET LAMEREY, cultures et paysages
MADONNE ET LAMEREY, cultures et paysages

Les haies sont encore nombreuses, elles sont en grande partie constituées de prunelliers, dont le fruit est la prunelle.

MADONNE ET LAMEREY, cultures et paysages

Le chemin qui passe par le Haut de Crépin à MADONNE ET LAMEREY

Voir les commentaires

En 2013, la commune de MADONNE-ET-LAMEREY a inauguré l'Espace Pierrot RIVAULT, en l'honneur de Pierrot RIVAULT qui était radio sur le char CORSE de la 2ème Division Blindée, lors de la bataille de DOMPAIRE en septembre 1944. Pierrot RIVAULT est décédé en 2006.

Je présente ici quelques photos de l'Espace Pierrot RIVAULT. Pour connaître l'aspect historique, je vous invite à consulter l'article VOSGES matin du 2 juillet 2013 (article pour les abonnés du journal ou payant, j'indique le lien en fin de publication).

MADONNE ET LAMEREY, à la mémoire de Pierrot RIVAULT
MADONNE ET LAMEREY, à la mémoire de Pierrot RIVAULT
MADONNE ET LAMEREY, à la mémoire de Pierrot RIVAULT
MADONNE ET LAMEREY, à la mémoire de Pierrot RIVAULT
MADONNE ET LAMEREY, à la mémoire de Pierrot RIVAULT
Pour vous permettre de localiser l'espace Pierrot RIVAULT.
La Bataille de DOMPAIRE par Messieurs RIVAULT et BASCOUL
Je vous invite à voir ma publication sur le Monument Général Leclerc si vous n'en avez pas connaissance.
L'article VOSGES matin du 2 juillet 2013.

Voir les commentaires

Longue de 480 km, la Saône prend sa source à VIOMÉNIL dans les Vosges. C'est le principal affluent du Rhône dans lequel elle se jette à LYON.

(Cliquer sur les images pour les agrandir)
(Cliquer sur les images pour les agrandir)
(Cliquer sur les images pour les agrandir)

(Cliquer sur les images pour les agrandir)

Près de la source de la Saône, un panneau réalisé par l'ONF - Atelier de Bourgogne décrit la Saône.
Je présente déjà une photographie de ce panneau et pour en faciliter la lecture, j'en reprends ensuite le texte.

La source de la Saône à VIOMÉNIL

La Saône

Vioménil est situé sur la ligne de partage des eaux. Le Ménamont, point culminant de la
commune avec ses 466 mètres, voit sur son versant nord naître le Madon, affluent de la
Moselle (bassin de la Mer du Nord) et sur son flanc sud sourdre la Saône, au coeur des
Monts Faucilles. La source a fait l'objet d'un aménagement au XIX e siècle. Même si un bloc
de granit symbolise le lieu où apparait la rivière, souvenir d'une époque où l'on croyait que
les Celtes levaient des menhirs, on ne peut pas dire où se situe exactement la source ou son
captage. On ne sait pas non plus ce que les travaux des aménagements ont pu mettre
à jour ...

Après un court passage dans le sud des Vosges, elle coule en Haute Saône à l'est du plateau
de Langres. Le long de son périple de 480 km, elle reçoit les eaux de l'Ognon, du Doubs et
traverse Gray, Auxonne, Chalons-sur-Saône, Tournus et Mâcon. Enfin, la fiancée du Rhône
se jette à Lyon dans le lit de son fougueux compagnon.

Actuellement navigable sur 370 km environ, elle est reliée par des canaux aux autres bassins
Maritimes :
- Mer du Nord via la Moselle, le Rhin
- Océan Atlantique par la Loire
- Manche par la Marne, l'Yonne

Dans l'antiquité, la Saône se dénommait Arar. Elle a généré de nombreuses légendes dont
celle du poisson Klupéa : "L'Arar est un fleuve de la Celtique dont le cours est ainsi nommé
avant sa réunion avec le Rhône (...). Dans ce fleuve, vit un grand poisson appelé par les indigènes
"cloupala". Lorsque la lune croît, il est blanc; lorsqu'elle décroît, il devient entièrement noir.
Lorsqu'il atteint sa taille maximale, il est tué par ses propres arêtes. Dans la source de ce
fleuve, on trouve aussi une pierre semblable à un grain de sel qui agit merveilleusement sur
les fièvres quartes si on l'applique sur le côté gauche du corps lorsque la lune décroît."
(PSEUDO-PLUTARQUE, Des noms, des fleuves et des monts, IV.)

Aujourd'hui, personne ne connaît ce poisson étrange ni cette pierre guérisseuse, car cette
histoire tient plus d'un mythe que de la réalité.

La source de la Saône, à l'image de celle de la Seine, a probablement été vénérée dès la
période gauloise, vu l'importance qu'avait cette rivière dans l'Antiquité en tant que voie
commerciale prolongeant l'axe rhodanien. En effet, axe essentiel de la communication
terrestre et fluviale entre la Méditerranée, la grande métropole lyonnaise et les régions
du limes rhénan, la vallée de la Saône a joué un rôle fondamental dans l'histoire de l'Occident
sous le Haut Empire.

Elle était probablement navigable jusqu'à Corre (Haute Saône). Tar une voie terrestre allant
jusqu'à Portieux (Vosges), les marchandises pouvaient transiter du sud de la Gaule vers
le Nord. Cette voie terrestre passait dans les bois de la commune de Vioménil et traversait
le village d'Escles qui était certainement une halte à mi-chemin entre Corre et Portieux.

 

La source de la Saône à VIOMÉNIL
La source de la Saône à VIOMÉNIL

Peu après la source de l'autre côté de la route, un lavoir -abreuvoir est alimenté par les eaux de la Saône.
J'ai photographié le lavoir du côté de sa façade arrière. A l'occasion j'y retournerai pour photographier les deux bassins qu'il y a à l'intérieur et l'abreuvoir sur le côté afin de compléter cette publication.

La source de la Saône à VIOMÉNIL

Ci-dessous, la panneau explicatif des fouilles faites en 2015 dans le lit de la Saône en contrebas de ce lavoir. 

La source de la Saône à VIOMÉNIL

Pour vous permettre de situer la source de la Saône à Vioménil.

Un site intéressant à consulter :

En vous remerciant pour votre visite, vos commentaires et les précisions éventuelles que vous pourrez apporter à cette publication. A bientôt pour d'autres publications.

Voir les commentaires

Lors d'une balade ou d'une randonnée, il faut savoir s'arrêter pour profiter des instants magiques que nous offre la nature. C'est précisément ce que j'ai fait en cette fin de journée alors que je me baladais à DOMPAIRE. Quand en me retournant, j'ai vu la lumière orangée du soleil couchant à travers les arbres je me suis tout de suite arrêté pour contempler le coucher de soleil.
Je n'ai pas résisté à le photographier en plusieurs prises de vue à des réglages différents.
Voilà la photographie que je choisis de vous présenter pour partager ce moment de bonheur. 

DOMPAIRE, contre-jour au soleil couchant

Dans cette composition de contre-jour, j'ai voulu mettre en valeur le contraste entre la lumière étoilée du soleil à travers les arbres et le chemin qui est dans l'ombre.
Le chemin est en courbe, il finit par disparaître. Le soleil finira aussi par disparaître quand il passera sous l'horizon.
Autre bel effet que m'a offert ce moment magique, les quelques rayons de soleil qui viennent éclairer partiellement le talus à gauche.

Marcher, observer, apprécier, photographier et partager, c'est un beau programme pour le randonneur et photographe-amateur passionné.

Voir les commentaires

<< < 1 2
Haut

Photographies VOSGES en PLAINE

J'aime les Vosges : les montagnes, les lacs et cascades, les Hautes-Vosges, mais les Vosges, c'est aussi la Plaine. Sur ce blog, je veux mettre en valeur la Plaine des Vosges en y publiant des photographies de paysages, du patrimoine architectural et naturel, des villes et villages dans leur environnement et des sites historiques caractéristiques. Mes publications peuvent être partagées (liens) sur les réseaux sociaux, autres blogs et sites internet. MES PHOTOGRAPHIES NE SONT PAS LIBRES DE DROIT, voir le module "Droit d'utilisation des photographie"

RGPD - Modération des commentaires

Conformément à la loi RGPD, j'informe les visiteurs qui s'abonnent à mon blog que je n'utiliserai les données personnelles collectées lors de leur abonnement (adresse mail) uniquement pour les communications que j'aurais avec eux et strictement liées à l'activité de ce blog.

Pour éviter les commentaires publicitaires comme je viens d'en avoir, j'ai activé la modération des commentaires. Je vous invite à commenter mes articles, je reçois une notification pour chaque commentaire posté ce qui me permet de l'approuver pour l'afficher en ligne. 

Droit d'utilisation des photographies

Mes photographies ne sont pas libres de droit d'utilisation. J'invite toute personne qui souhaiterait utiliser une de mes photographies à m'en faire la demande via le formulaire de contact accessible dans le module Pagination ci-dessus.
Si nécessaire, je lui transmettrai une photo de meilleure définition.

Hébergé par Overblog